Rien ne semble pouvoir arrêter Android avec ses 106,5% de croissance sur un an (en terme de ventes de terminaux) !

Commençons ce lundi par des chiffres excellents pour Android. Un nouveau rapport de l’IDC montre que le marché des smartphones est en pleine croissance, avec 154 millions de ventes lors du second trimestre. A titre de comparaison, elles étaient de 108,3 il y a seulement un an. Sur ce secteur, Android domine très largement ses concurrents, avec une part de marché insolente de 68,1% ! soit près de 104,8 millions de nouveaux terminaux vendus.

Samsung est le premier constructeur, avec 44% des mobiles vendus, représentant à lui seul les sept autres constructeurs combinés ! Toutefois les autres concurrents sont principalement des sociétés en perte d’identité (HTC) ou qui se restructurent (Sony Ericsson -> Sony Mobile).

Très loin derrière Android, on retrouve le système iOS qui équipe les différents iPhone avec une part de marché de 16,9%. Chez Apple, les voyants sont au vert, avec une progression de 27,5% sur un an. Malgré la multiplication des concurrents, rien ne semble pouvoir arrêter la progression de la pomme.

Du côté des autres systèmes, on note la forte progression de Windows Phone 7, avec une augmentation de 115,3% sur un an. Mais en partant de 2,5 millions de terminaux vendus, il était difficile de faire moins surtout après les campagnes ultra-agressives mises en place par Nokia et Microsoft (Xbox à prix coûtant…). Avec l’arrivée de Windows Phone 8, il sera intéressant de voir quelle cible se tournera vers ce système d’exploitation, qui sera bien moins cadenacé qu’auparavant (processeur, taille d’écran…).

En revanche c’est la soupe à la grimasse chez Blackberry, qui repart à un niveau qu’il n’avait plus atteint depuis 2009. La faute à des pertes significatives auprès du grand public et des entreprises. Sachant que BlackBerry 10 a été repoussé à 2013, l’année risque d’être extrêmement difficile pour RIM qui devra limiter la casse.

Du côté de Linux, la part est en augmentation principalement grâce aux mobiles Bada de Samsung. Toutefois des géants comme Panasonic se détournent du système pour aller vers Android. La notion de Linux est toutefois assez imprécise dans la mesure où Android est aussi basé sur Linux.

Le site ReadWriteWeb s’avance même en disant que si Apple est si agressif vis-à-vis des constructeurs utilisant Android, c’est uniquement à cause de ce « 68 ». La force d’Android est d’équiper des smartphones extrêmement variés, avec notamment l’entrée de gamme qui s’attaque aux marchés émergents. L’année 2011 était décrite comme l’année d’Android, dans la mesure où le système d’exploitation réussissait à éclipser les nouveaux arrivants et à parvenir à décrocher la première place. Apple a réussi à combler une partie de ce retard pendant les fêtes de fin d’année, mais son approche consistant à avoir un seul nouveau terminal par an est mise à mal par la multiplication de nouveaux appareils Android chaque semaine.

Ainsi lorsqu’Apple fait appel à son département juridique, c’est uniquement pour bloquer ses concurrents, en retirant les terminaux de la vente ou en obligeant des refontes fastidieuses de certaines fonctionnalités. Dès lors, la concurrence est moins importante et les consommateurs se trouvent devant un choix limité, où il y a bien évidemment l’iPhone. Vous l’aurez donc compris sur un marché où la concurrence devrait être saine pour pousser ce secteur à innover, Apple fait exactement l’inverse et pénalise les autres. Les procès devraient donc continuer à se multiplier dans les mois à venir et peut-être se déporter vers les fabricants utilisant Windows Phone 8.