A l’heure de la mise à jour du Samsung Spica en 2.1, on lit dans nos commentaires de nombreuses remarques très remontées contre le constructeur à cause du Samsung Galaxy. Sans remettre en question la légitimité de ces plaintes, il faut cependant expliquer pourquoi il ne faut pas se baser sur ce premier smartphone pour évaluer la qualité du contructeur.

Reprenons au départ la sortie du Samsung Galaxy. Libéré sur le marché naissant des smartphones Android en juin 2009, il est le premier modèle Android du constructeur. Au moment de sa sortie, il vient concurrencer les HTC Magic et Dream. Et il vient lancer la gamme de mobiles Android de chez Bouygues Telecom.

Il offre les meilleures caractéristiques matérielles : appareil photo 5 Mpixels, Flash, écran Amoled, 7 Go de mémoire embarquée. Mais il sort un peu prématurément chez l’opérateur français. En effet, de nombreuses mises à jour se succèdent dans les premiers mois. Elles règlent des problèmes assez « idiots » : problèmes d’autonomie catastrophique, applications non disponibles sur le Market, certaines API standards de Android mal implémentées, ou 3D mal gérée.

Mais une tarif agressif (à partir de 39€ avec un nouveau forfait) et la reprise chez d’autres opérateurs (Virgin mobile et SFR) permettent de faire vendre convenablement le mobile. De nombreux utilisateurs découvrent l’univers d’Android et celui des smartphones par ce mobile. Il suffit de voir l’activité sur notre forum avec la mise en place d’une Rom personnalisée par Drakaz ou les questions qui fusent par dizaines (centaines ?).

Puis en septembre sort Android 1.6, rapidement disponible sur le HTC Magic. Et depuis la communauté attend une mise à jour du Galaxy vers Donut… en mars 2010 toujours rien d’autre que des annonces.

Puis en novembre apparait le Samsung Spica. D’une gamme inférieure en terme de matériel par rapport au Galaxy, il est en vente à un prix encore plus agressif que le Galaxy. On peut penser avoir là deux appareils de différentes gammes soutenus en parallèle par Samsung. Mais ce serait se tromper.

Car en décembre 2009 puis en janvier 2010 sortent les version de Android Eclair 2.0, 2.0.1 et 2.1. La communauté attend alors l’annonce des différents constructeurs pour la montée en version. HTC réagit en premier et confirme, Motorola annonce travailler à la version 2.1 de Motoblur et déploiera 2.1 sur le Milestone dès que possible, Acer annonce le 2.0.1 sur la Liquid, etc… Et Samsung ? A la surprise général, seul le Spica a été annoncé en 2.1. Et après avoir harcelé le SAV de Samsung, la communauté a obtenu l’annonce de 1.6 pour la Galaxy. Entre temps, des Roms alternatives proposent déjà des avancées très encourageantes sur 1.6 et 2.1… sans l’aide de Samsung.

Alors que penser de tout cela ? Doit on penser que Android est la roue de secours de Samsung qui communique beaucoup sur Bada ? Doit-on se détourner de leurs mobiles Android ?

Non. Car le Galaxy a été un échec qu’ils essaient déjà d’oublier. Il a vraiment joué à ternir l’image du constructeur. Et en ça, ils ont un grand travail à faire pour l’améliorer. Les utilisateurs du Galaxy sont déçus et ils ont entièrement raison. Mais cependant, le Spica est un bon produit. Et les Behold II et Moment (disponibles aux USA) semblent être de bons achats aussi. Donc le constructeur essaie de faire un meilleur travail sur ses nouveaux produits, et il faudra vérifier si cette démarche est pérenne dans le temps.