Amazon envisage la livraison par drones. C’est ce qu’a indiqué le PDG du groupe Jeff Bezos lors d’un entretien donné à la chaîne de télévision américaine CBS. 

amazon

Plus habitués jusque là à voir les drones utilisés à des fins militaires ou tenant à la sécurité, nous pourrons bientôt voir débarquer cette technologie dans certains domaines de la vie civile. Amazon en tout cas prévoit de les utiliser d’ici quelques années pour livrer ses clients américains. Le PDG de l’entreprise de e-commerce a en effet annoncé que ce genre de dispositifs était actuellement testé pour le transport de colis. Baptisé Prime Air, le programme devrait permettre de livrer les clients habitant dans un périmètre de 16 km autour de l’entrepôt expédiant le produit. Les mini-drones pourraient transporter des marchandises pesant jusqu’à 2,3 kg et qui concerne la majorité des achats effectués sur la boutique en ligne Amazon. Selon le dirigeant, ce type de colis représente 86 % des commandes.

Amazon a appuyé cette annonce par une vidéo de démonstration :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Sur le net, la nouvelle a déjà été reprise, l’occasion pour certains d’imaginer à quoi pourraient ressembler les futures livraisons d’Amazon. Un certain quantumpirate a ainsi publié la photo suivante sur son compte Twitter.

amazon-drone

Les drones civils, un secteur d’avenir

Amazon n’est pas la première entreprise à vouloir utiliser la technologie des drones pour effectuer ses livraisons. En septembre dernier, la société chinoise SF Express spécialisée dans la livraison, avait également effectué des tests de livraisons par mini-drones. Plus récemment encore, on apprenait qu’une société australienne spécialisée dans la location de manuels scolaires se lançait également dans l’aventure. Et ces drones à usage civile devraient venir voler aux alentours de Sydney dès mars 2014. Parrot de son côté avait développé ses propres drones miniatures pilotables depuis un smartphone ou une tablette.

Mais l’utilisation de ces machines à des fins commerciales pose tout de même quelques problèmes de sécurité. En effet, Amazon doit obtenir l’aval des autorités d’aviation civiles américaines avant de mettre en place un tel dispositif. Pour rappel, les drones civils sont pour l’instant interdits de vol outre-Atlantique.

A en croire Jeff Bezos, Amazon Prime Air pourrait voir le jour d’ici quatre à cinq ans.