Introduction

Le premier semestre 2014 a été faste chez Sony. La marque a commencé par décliner son Xperia Z1 datant de l’automne précédent en un Xperia Z1 Compact, avant de présenter, au MWC de février, deux appareils : le Xperia Z2 côté smartphones et son pendant tablette, le Xperia Z2 Tablet. Un appareil venant prendre la relève du Xperia Tablet Z sorti au printemps 2013. Une tablette onéreuse misant sur le design, facturée plus de 600 euros, et dotée de caractéristiques particulièrement alléchantes. Le Xperia Z2 Tablet saura-t-il prendre la relève avec brio ? C’est la question que l’on est en droit de se poser lorsque l’on découvre cet appareil.

Sony Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

Les technophiles connaissaient déjà, où presque, l’ensemble des fonctionnalités du Xperia Z2 avant même sa présentation. Les fuites avaient été légion chez le Nippon, mais ont surtout concerné, en début d’année, le smartphone, quand sa tablette a été globalement épargnée. À presque un an de la sortie du Xperia Tablet Z, on était en droit d’attendre une réfection de l’ardoise phare de la marque, laquelle avait signé un véritable tournant design chez Sony. Rappelez-vous les Xperia Tablet P et S, ces appareils un peu ballonnés, au design qui se cherchait véritablement. Avec le Tablet Z, il s’était trouvé, avant que son héritière, la tablette Z2, ne vienne en prendre la relève. L’essentiel de la recette est là : un design ultra-fin, des promesses de performances situées dans le haut du panier, bref un style Sony que l’on sait maintenant identifier au premier regard.

 

Caractéristiques

Le Xperia Z2 Tablet ne démérite certes pas par rapport à la concurrence, menée la tête haute par Samsung sur le terrain des tablettes premium 10 pouces (Galaxy Note 10.1 2014). Alors oui, on ne joue pas ici dans la catégorie de la 2K en matière d’affichage, quand d’autres le proposent déjà, et la densité de pixels n’est pas la plus haute que l’on ait pu voir. Ceci dit, le record est à trouver du côté de la finesse, de la légèreté, avec au moins une bonne centaine de grammes de moins que des tablettes au format équivalent. A l’intérieur, Sony propose du Snapdragon 801) APQ8074+MSM8974AB 2,3 GHz) avec 3 Go de RAM, mais aussi une certification d’étanchéité IP58.

ModèleSony Xperia Z2 Tablet
SystèmeAndroid 4.4 KitKat
Taille d'écran10,1 pouces
TechnologieTFT LCD avec Bravia Engine 2
Définition1920 x 1200 pixels (Full HD)
Résolution~ 224 dpi
Solution de traitement
contre les chocs et les rayures
Oui
CertificationsIP55 et IP58
SoCAPQ8074 + MSM8974AB à 2,3 GHz (quadricœur)
ArchitectureKrait 400
Puce graphique (GPU)Adreno 330
Mémoire vive (RAM)3 Go
Mémoire Interne (ROM)16 Go
Support SDOui, micro SD (jusqu'à 64 Go)
Webcam2,2 mégapixels (1080p)
Appareil photo8,1 mégapixels (1080p)
Réseau mobileOption 4G de catégorie 4 (150 Mbps)
Wi-FiWi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac
BluetoothBluetooth 4.0
GPSOui avec GLONASS
NFC (Near Field
Communication)
Oui
CapteursAccéléromètre, Gyroscope, Magnétique, Orientation, Ambient
Ports
(entrées/sorties)
micro-USB 2.0 avec MHL 3.0
Capacité de la batterie6000 mAh
Dimensions266 x 172 x 6,4 mm
Poids239 grammes (WiFi only)
CouleursNoir, Blanc
Prix conseillé499 € en Wi-Fi
et à 649 € en WiFi + 4G

 

Design

Sony Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

Joli appareil que cette tablette. Le Xperia Z2 Tablet dispose de trois atouts : un bel écran, un format ultra-fin et un poids plume. C’est véritablement l’avantage indéniable d’un tel produit, qui parvient à la prouesse de ne faire que 6,4 mm d’épaisseur ! Un record quand les tablettes au format 10,1 pouces concurrentes se situent plutôt autour du centimètre réglementaire. Si son épaisseur ferait frémir une tablette à l’écran similaire, il faudra tout de même noter que la taille globale de la tablette n’est pas particulièrement compacte, avec du 266 x 172 mm (pour comparaison, la Nexus 10 fait 263,9 x 177,6 x 8,9 mm). De fait, les bordures qui entourent son écran sont loin d’être minces, malgré l’allure ultra compacte de l’ensemble. Sur ce point, il y a deux écoles : ceux qui craignent encore et toujours de cliquer malencontreusement sur leur écran en tenant la tablette, et qui préfèrent disposer d’un espace suffisant pour poser sereinement leurs pouces, et ceux qui regrettent de voir autant d’espace perdu. On a déjà pu voir des solutions permettant de rentabiliser une partie de cet espace « perdu », notamment chez BlackBerry ; plus récemment, Nokia a breveté un système de reconnaissance de pression autour de l’écran afin d’y ajouter des commandes tactiles.

Sony Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

Hormis la finesse de l’appareil, quelques points sont à signaler. D’abord, l’utilisation d’une coque arrière en plastique mat au lieu du verre caractéristique des Xperia Z ; un peu plus de légèreté et moins de fragilité au programme – et moins de rayures, au passages. Les traces de doigt y seront marquées, mais beaucoup moins tout de même que sur une surface vitrée. La prise en main est d’ailleurs agréable de ce point de vue, d’autant plus que les angles et les arêtes de l’appareil, légèrement arrondis, ne blessent pas la main. Sur une telle surface en tout cas, les boutons Power (rond, emblématique des Xperia) et Volume, très minces, semblent presque perdus sur la tranche gauche. À droite, rien à signaler, quand le bas de la tablette est occupé par une prise jack 3,5 mm cachée tout au bord de la tablette, et par une prise dock centrale. La prise Jack est compatible, et c’est bon à signaler, avec les écouteurs du Xperia Z2 compatibles avec le système d’annulation de bruit active lui-même situé à l’intérieur de la tablette (il s’agit d’une fonction logicielle). Seul hic : les oreillettes ne sont pas fournies avec la tablette, il faudra donc être l’heureux propriétaire du smartphone pour profiter de la fonction sur la tablette.

Sony Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

Le haut de l’appareil semble inoccupé ? Que nenni, les trappes protégeant un port micro-SD et une prise micro-USB sont bien présentes. Les plus malhabiles râleront car, de fait, il faut des ongles pour ouvrir ces caches, mais c’est le prix à payer pour bénéficier d’une certification IP58. La tablette est effectivement étanche. Pour qui ? Ceux qui bouquinent dans leur bain, qui utilisent leur tablette comme livre de recettes dans leur cuisine, voire qui regardent des films sous la douche. On ne juge pas !

Sony Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

Vous avez dit photo ? Même si prendre des photos avec une tablette 10,1 pouces n’est pas une partie de plaisir, ni pour vous, ni pour ceux qui vous entourent, le Xperia Z2 Tablet dispose bel et bien d’un capteur photo à l’arrière. On pourrait le rapprocher de celui d’un Xperia Z Ultra, avec ses 8 mégapixels et son absence de flash ; notez qu’il est très excentré, dans le coin supérieur droit, mais suffisamment loin de la main lorsque vous tenez la tablette. En-dessous, vous remarquerez l’emplacement d’une puce NFC. Et en façade, un deuxième capteur de 2,2 millions de points capable de filmer en Full HD 1080p se rendra utile auprès des adeptes de la visioconférence.

Sony Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

 

Écran

Les générations de produits se suivent chez Sony et, fort heureusement, en profitent pour s’améliorer. On retrouve sur cet appareil un grand écran de 10,1 pouces en technologie IPS, avec un petit plus à trouver du côté du rétro-éclairage Phosphore LED (Live Color) censé apporter de meilleures performances en termes de couleurs. De fait, la luminosité est au rendez-vous, même si l’extérieur n’est définitivement pas fait pour ce type d’appareils, et les couleurs sont plus franches que sur les précédentes générations de Sony. Le blanc tire nettement moins vers le jaune, et au final, on apprécie un ensemble assez homogène. En termes de résolution pure toutefois, on y perd un peu, puisque Sony ne s’est pas jeté dans la course aux pixels avec sa dernière tablette. Du 1920 x 1200 pixels sur 10,1 pouces, cela nous donne du 224 ppi. Rien à voir avec ce que l’on obtient sur des smartphones autour des 5 pouces, mais largement de quoi profiter de l’écran sans ruiner l’autonomie de la tablette. Face à Sony, Samsung mène la fronde de la 2K sur ses ardoises, lui qui propose désormais une gamme Galaxy Note / Note Pro dotée d’écrans de 2560 x 1600 pixels. Un tel choix aurait résolument porté préjudice au Nippon, lui qui a privilégié une batterie de 6000 mAh (plus de 9000 mAh chez Samsung) afin de conserver finesse et légèreté à son appareil.

Et la réactivité dans tout cela ? Elle est bien présente, même si dans certaines applications, les choses sont moins aisées, la faute probablement à une optimisation demandant encore à être perfectionnée (voir partie Performances). Pour le reste, cela clique où vous appuyez, et fonctionne immédiatement !

Un petit comparatif ci-dessous, avec, de gauche à droite, la Samsung Galaxy Note Pro 12.2 (Super Clear LCD), l’Asus Transformer Pad TF701T et Sony Xperia Tablet Z2 (tous deux en IPS). Globalement, le constat est le suivant : la Z2 l’emporte tant en termes d’angles de vision que de luminosité. Cela ne vous empêchera pas de trouver votre tablette illisible en plein soleil, mais globalement, c’est très confortable.

android test frandroid samsung galaxy note pro 12.2 qualité écran dégradé gris image 002

Sony Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

 

Performances

Un soupçon plane généralement sur les benchmarks, depuis que certains constructeurs ont été pris la main dans le sac, contraignant leur SoC à tourner à pleine puissance lorsque leur appareil était testé avec certaines applications. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Sony ne risque rien de ce côté, avec des scores somme toute théoriquement moyens, à la hauteur d’un Snapdragon 600 chez d’autres appareils. 28000 points sur AnTuTu quand des smartphones sous S800 parviennent à monter jusqu’à du 35000, qu’en pensez-vous ? Au demeurant, avec d’autres tests – Quadrant, par exemple, les résultats théoriques sont nettement plus probants, avec plus de 17000 au compteur.

Benchmarks

Tests ou pas tests, c’est l’expérience utilisateur qui prime, et de ce côté, aucun véritable problème à recenser dans le cadre d’une utilisation globale. Comprenez que pour des usages standard tels que la lecture de films, du surf Internet et autres consultations de réseaux sociaux – ne faites pas les innocents, les tablettes servent aussi à livetwitter Top Chef le lundi soir ! – la tablette remplira son office. Elle ne faiblit pas non plus lorsque vous jouez, et nous a par exemple parfaitement secondés lorsque nous nous sommes essayés à des titres tels que Real Racing 3.

Un bémol tout de même, certainement à mettre sur le compte d’une lacune dans l’optimisation de l’appareil : dans l’application photo, dès lors que nous avons commencé à nous inviter dans les réglages, de nettes saccades se sont fait ressentir, alors qu’elles ne sont pas présentes dans le reste du terminal. On note également quelques légers ralentissements dans le launcher, la faute probablement à ses animations. Fort heureusement, on est loin de passer son temps à prendre des photos avec une tablette de ce format, et une mise à jour devrait rapidement corriger le problème – voire avant sa commercialisation.

Logiciel

Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

L’avantage de la fournée Sony 2014, c’est qu’elle modifie assez peu sa partie logicielle. Ceux qui aiment seront donc dans leurs marques, sans surprise ! L’interface du Japonais, si l’on excepte un fond d’écran animé que l’on préfèrera remplacer par une version fixe, histoire d’éviter les ralentissements, est assez sobre, avec une barre de réglages à dérouler en haut à droite, et une autre dédiée aux notifications dans la partie gauche de l’écran. Si l’on reste sur le terrain de la personnalisation, notez que Sony fournit plusieurs thèmes colorés sur sa tablette, mais aussi une boutique de personnalisation baptisée Sony Select. Quelques jolies réalisations sont de la partie, pour certaines gratuites, quand les plus jolies – logique, me direz-vous – vous demanderont de sortir votre carte bancaire. Comptez entre 0,99 et 1,99 euro tout de même pour mettre votre Z2 Tablet à vos couleurs.

Thèmes Xperia

Thèmes Xperia

Que remarquer sur cet appareil ? D’abord, la présence de la fonction « double-tap pour sortir de veille », qui porte très bien son nom… et ne fait rien de plus que ce qu’elle dit. Comprenez que l’option vous permet de sortir de veille, mais pas, par un autre double-tap, de replonger la tablette dans les ténèbres… Une fonctionnalité intéressante mais pas suffisamment aboutie, malheureusement, même si elle est particulièrement utile. Vous voyez la LED de notifications clignoter sur la tablette ? Un double clic sur l’écran, et vous pouvez les visualiser sans faire le tour de la tablette pour retrouver son bouton power. Autre fonction concernant l’écran, le mode DayDream, c’est-à-dire un écran de veille interactif permettant, à l’occasion, d’afficher son flux de photographies en permanence (gare à la consommation d’énergie !).

Xperia Z2 Tablet

Affichage

Sony, au contraire de Samsung, ne donne pas dans le multi-fenêtre. On retrouve à la place un système d’applications flottantes présentes en bas de la page de multitâche, avec par exemple un navigateur, une calculatrice ou un outil de screenshot… Vous pouvez accéder à une boutique de mini-applications supplémentaires et convertir des widgets en ces mini-apps au besoin.

Z2 Tablet

Widgets

Pour le reste, c’est du standard et du complet. Vous accéderez donc à une application Walkman pour la musique, à Album (avec des petites options sympathiques pour agrandir et déplacer les aperçus de photos), Films, Socialife (l’agrégateur de réseaux sociaux de Sony) et quelques autres applications maison. On connaît déjà TrackID qui officie depuis plusieurs années dans le monde de la reconnaissance musicale à la Shazam, mais aussi TrackID TV qui opère de la même manière pour les programmes de télévision – on restera plus dubitatif quant à l’utilité de cette fonction.

Autre application que l’on connaissait déjà : Dessin. Présente sur le Xperia Z Ultra, elle permet de réaliser quelques productions artistiques avec différentes textures, épaisseurs et couleurs selon l’inspiration de l’artiste sur tablette, avec la possibilité d’ajouter des photographies et des éléments tout faits à l’ensemble. Dommage, on remarque quelques petits ralentissements lorsque l’on dessine sur l’écran, ce qui handicapera les artistes les plus minutieux. A la différence du Z Ultra, il n’est pas possible de dessiner à l’aide d’une mine de crayon : passez au doigt ou au stylet standard.

Diverses applications et outils viennent compléter l’ensemble : un outil d’assistance (Xperia Care), de quoi utiliser la tablette comme télécommande infrarouge via l’application Télécommande, et une application liseuse électronique (Reader by Sony) : de quoi trouver des usages multiples à une tablette résolument tournée vers le divertissement plus que vers des scénarios plus professionnels. D’autant plus que la présence du mode Stamina permet aux gros utilisateurs de la tablette d’économiser quelques précieux pourcents d’autonomie.

Z2 Tablet

Gestion de l’énergie

 

Autonomie

Ce qui nous amène justement à l’autonomie de la Xperia Z2 Tablet. Ne nous leurrons pas, la tablette fait un poids plume et se contente d’une épaisseur minime : impossible de caser dans un corps aussi chétif une batterie de compétition. Quand la Galaxy Note 10.1 2014 s’offre une capacité de plus de 2000 mAh, celle de Sony plafonne à 6000 mAh. C’est déjà bien puisque cette batterie est identique à celle de la Xperia Tablet Z de 2013, mais dans un corps à la fois plus léger et plus fin.

La Z2 Tablet s’en sort bien, mais sans plus. Nous avons effectivement tendance à ne pas la ménager – la luminosité à fond n’est pas franchement conseillée sur ce type d’appareil à grand écran – mais, au final, 10 % de batterie pour à peine plus d’une heure de streaming vidéo en WiFi sur YouTube, c’est plutôt cher payé. En usage normal, vous devriez toutefois faire un peu mieux, puisque vous prendrez la peine de ne pas pousser le volume ni la luminosité à fond. À noter, la tablette ne chauffe pas particulièrement.

 

Capteurs photo et vidéo

Sony Xperia Z2 Tablet

Avec 8 mégapixels, on pouvait s’attendre à des résultats dignes (ou presque) d’un Xperia Z de première génération. Dans les faits, l’appareil photo de la tablette, situé vraiment aux confins de l’appareil (heureusement, la main ne tombe pas dessus), produit des résultats assez moyens. On n’attend pas des clichés exceptionnels avec ce type de produit, de toute manière inadapté à un usage paparazzi à cause de son grand format, mais il faut bien convenir qu’en cas de tentation, vous reviendrez rapidement à un bon vieux smartphone. De fait, le lissage est un peu trop présent, le bruit aussi, et la gestion de la luminosité est très moyen. On pourra se consoler avec la présence de quelques modes de capture intéressants, mais rien de plus, d’autant que l’application souffre de ralentissements. Consolons-nous : le capteur dorsal d’une tablette n’a rien de primordial, et sa caméra frontale, elle, fait correctement son métier.

Sony Xperia Z2 Tablet

Sony Xperia Z2 Tablet

 

Test Sony Xperia Z2 Tablet Le verdict

écran
9
Sony a su corriger les défauts de ses précédentes dalles d'écrans. Les couleurs son vives, la dalle est réactive, le blanc évite le jaune : l'IPS fait son petit effet.
design
9
Sauf erreur, cette tablette est certainement la plus fine du marché et, pour sa taille, la plus légère ! C'est particulièrement appréciable pour ceux qui emportent avec eux leur ardoise et qui ne se contentent pas d'en faire un accessoire de salon. Seuls bémols : avec ses petits 6,4 mm d'épaisseur, on craindrait presque de la briser... et les traces de doigts peuvent marquer sur sa coque. Lavages des mains obligatoire !
logiciel
8
L'interface Sony est légère, sobre, mais se renouvelle peu depuis deux ans. Elle a surtout l'avantage de proposer un mode Stamina dédié à l'économie d'énergie, et un pack de divertissement complet. On apprécie également la présence d'une suite bureautique installée sur la tablette.
performances
7
Le S801 de la Xperia Z2 Tablet est tout à fait performant, et se montre très efficace à l'usage. Cependant, des ralentissements localisés sont à noter, probablement la faute à une optimisation perfectible. On regrette évidemment que le jeu ne soit pas d'emblée parfait, mais des mises à jour devraient rapidement venir régler ces soucis.
autonomie
8
Finesse oblige, la Xperia Z2 Tablet embarque une batterie relativement "petite", du moins face à sa taille. 6000 mAh sont toutefois suffisants pour une dalle de 10,1 pouces, avec une autonomie dans la moyenne des tablettes de son gabarit... le poids en moins.
caméra
5
Très moyens, les résultats obtenus avec le capteur dorsal de la tablette nous feront passer notre chemin, à moins de n'avoir rien d'autre sous la main. Entre bruit et lissage, il n'y a pas de quoi fouetter un chat, malgré 8 mégapixels au compteur.
Note finale du test 8/10
La Xperia Z2 Tablet de Sony a pour elle des atouts non-négligeables. À commencer par un format hors du commun, malgré un design très classique : une tablette si légère et si mince avec un écran de 10,1 pouces, c'est loin d'être commun. Pour lui, ce modèle a un hardware promis à une belle longévité, son étanchéité, un écran meilleur que sur la Tablet Z, une interface logicielle réussie et une bonne autonomie.

On regrettera toutefois une tendance que l'on a déjà pu remarquer sur de précédents appareils : il faut généralement de petites mises à jour pour parvenir aux résultats escomptés chez le Nippon. C'est certainement ce qui attend la Z2 Tablet qui, hormis quelques ralentissements localisés et une qualité photo décevante, dispose des atouts nécessaires pour séduire. D'autant plus que son prix reste inférieur à la concurrence, avec moins de 500 euros facturés pour sa version WiFi.
  • Points positifs
    • Bel écran Full HD
    • Certification IP58
    • Légèreté et finesse
    • Rapport qualité-prix
  • Points négatifs
    • Performances photo décevantes
    • Ralentissements