La CTIA a annoncé hier que les mobiles vendus aux Etats-Unis à partir de juillet 2015 seront équipé d’un système anti-vol avec effacement de données à distance. Une nouvelle qui concerne de nombreux (et gros) constructeurs.

1375733707_Photo-application-vol-smartphone-Android

« Bien mal acquis ne profite jamais ». Voilà un dicton qui s’appliquera parfaitement au domaine de la téléphonie mobile, du moins aux États-Unis, et ce dès juillet 2015. En effet, plusieurs fabricants de smartphones ont finalement accepté d’équiper leurs futurs appareils d’un dispositif antivol. La CTIA, association des opérateurs et équipementiers mobiles, l’a annoncé le mardi 15 avril 2014. Elle regroupe de nombreux constructeurs tels que HTC, Samsung, Apple, Google, Nokia, Microsoft, et Huawei, mais également cinq opérateurs à travers le pays.

Ce dispositif antivol comprendra plusieurs fonctionnalités qu’on espère voir se démocratiser. La victime d’un vol ou d’une perte pourra effacer à distance ses données, rendre son terminal inutilisable, et même le restaurer s’il vient à être récupéré. Il s’agit également d’une décision politique, qui fait suite à des mesures prises en Corée du Sud. Là-bas, il s’agit d’une fonctionnalité tout aussi radicale : elle permet de détruire ses données à distance, et également de rendre le terminal inutilisable.

En France, il n’y a pour l’heure pas trace d’une option pareille. En attendant, nous pouvons toujours nous prémunir d’un vol ou d’une perte grâce à diverses applications.