À moins d’un mois de l’IFA, les constructeurs mobiles commencent à montrer les produits qu’ils espèrent vendre en masse au deuxième semestre de l’année. C’est le cas de Samsung et Honor, mais aussi de LG, qui évoque déjà la présentation de son V20. Retour sur une semaine riche en annonces.

Le Samsung Galaxy Note 7 officialisé au beau milieu de l'été

GalaxyNote7_KeyVisual_4

On l’attendait depuis quelques semaines, et le voici officiel. Le Galaxy Note 7 de Samsung, version XL du Galaxy S7, a été présenté à Londres, New York et Rio au cours d’un événement mettant l’accent sur la réalité virtuelle. L’appareil, assorti d’un nouveau Gear VR et doté de nombreuses options de sécurisation, ressemble à s’y méprendre à un Galaxy S7 edge, à ceci près qu’il est plus grand et accueille un stylet combiné à de nombreuses fonctionnalités logicielles. Pour le reste, c’est un appareil de 5,7 pouces aux caractéristiques premium que nous avons détaillées à cette adresse.

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Samsung Galaxy Note 7, la nouvelle référence à grand écran

On en sait déjà beaucoup sur le LG V20

LGV20 invitation

Les ventes du G5 sont décevantes, LG l’a lui-même admis, mais le Coréen n’a pas dit son dernier mot pour l’année 2016. Il prépare en effet un V20, successeur du V10 commercialisé fin 2015, et dont la présentation est prévue juste après l’IFA, le 6 septembre. Un smartphone dont une partie de la fiche technique est déjà connue, et qui misera notamment sur un DAC audio perfectionné… et l’intégration native d’Android 7.0 Nougat. Une excellente nouvelle qui confirme l’arrivée de l’OS sur les Nexus un peu avant, soit au mois d’août.

Le Honor Note 8 fait lui aussi ses débuts

honor-note-8

La semaine était celle des smartphones géants, parmi lesquels le Honor Note 8 fait bonne figure. L’appareil, présenté en Chine, dispose d’un écran géant de 6,6 pouces HD, d’un SoC Kirin 955, d’un capteur d’empreintes et d’une grosse batterie de 4500 mAh. Un produit gigantesque et dépourvu de stylet qui a bien peu de chances d’être commercialisé dans nos contrées, mais que les intéressés pourront importer à un prix avoisinant les 400 euros.

Free Mobile, son réseau... et l'itinérance avec Orange

Free Mobile carte

Un début de semaine pas si évident pour Free Mobile, pointé du doigt par ses utilisateurs mécontents. En cause, l’envoi d’un email annonçant à ses abonnés la révision de sa brochure tarifaire… incluant un bridage des débits en itinérance 3G sur les antennes d’orange. Une décision résultant d’une rectification du contrat conclu entre les deux opérateurs, selon les recommandations de l’ARCEP – l’autorité cherchant à pousser Free à accélérer le déploiement de ses propres antennes. Free Mobile a toutefois publié une carte détaillant sa couverture 3G en itinérance, afin de simplifier l’accès à ces informations cruciales à ses (futurs) abonnés.

Dernière ligne droite pour les prochains Nexus ?

htc nexus marlin selfish android police leak

L’arrivée du LG V20 sous Nougat en témoigne, la présentation d’Android 7.0 en version finale est proche. Les informations relatives à Nougat se multiplient, ou plutôt celles se rapportant aux premiers Nexus à en être dotés. En début de semaine, c’est ce qui devrait être un Nexus Launcher que l’on a vu faire une première apparition, tandis qu’il était question de nouvelles gestures intégrées aux smartphones. Il faudrait également compter sur un mode nuit et un double-tap sur l’ambient display permettant d’afficher des informations importantes. Quant aux caractéristiques des Nexus Sailfish et Marlin, elles commencent elles aussi à se préciser.

OnePlus dément les rumeurs autour du OnePlus 3 mini et a du mal à suivre la cadence

oneplus 3 design frandroid test 15

 

Testé et approuvé, le OnePlus 3 est disponibles depuis quelques mois en gris, et arrive actuellement dans sa mouture dorée. Le smartphone, à en croire la marque chinoise, remporte toutefois un tel succès qu’elle compte en interrompre la vente jusqu’à la rentrée, histoire de renflouer ses stocks. Dit-elle vrai ou cherche-t-elle à masquer d’autres soucis, tels des problèmes d’approvisionnement touchant certains éléments de fabrication ? On n’en saura pas plus, mais on sent Carl Pei, le CEO de OnePlus, un peu tendu. Il s’est d’ailleurs illustré par une réponse franchement sèche aux rumeurs évoquant un OnePlus 3 Mini, qui, d’après lui, n’est pas (encore ?) au programme.