Cette semaine était riche en actualités. Pour commencer, l’annonce des HTC U Ultra et U Play, mais aussi l’annonce de la Nintendo Switch, et enfin pour terminer : l’Arcep qui reproche à Orange de déployer trop vite sa fibre FTTH. Retour sur ce qui a animé le monde des nouvelles technologies cette semaine.

Le HTC nouveau, cuvée 2017

Les rumeurs enflaient depuis déjà quelque temps. HTC allait présenter de nouveaux smartphones pour 2017. C’est ce qu’il a fait en ce début janvier, en conviant la presse quelques jours avant sa conférence « For U » du 12 janvier. L’occasion de voir de ce que HTC réserve pour ce début d’année 2017 en prenant en main les nouveaux smartphones HTC U Play et HTC U Ultra. Nous avons également pris le temps de comparer chacun d’eux à certains de leurs concurrents les plus directs. Pour le U Ultra il s’agit du Huawei Mate 9, et pour le U Play il s’agit des Galaxy A5 2017 et OnePlus 3T.

À lire sur FrAndroid : Prise en main des HTC U Ultra et U Play, vont-ils pouvoir sauver le soldat taïwanais ?

 

Plus de détails sur la Switch, overhyped ?

Vendredi matin, très tôt pour nous, en fin de journée pour le Japon, Tatsumi Kimishima – PDG de Nintendo – a pris la parole pour dévoiler de nombreux détails sur la sortie de sa prochaine console. Pour rappel, la Nintendo Switch est une console à la croisée des tablettes et des consoles de salon : elle peut être utilisée sur une station d’accueil près de la TV, mais peut également être emportée sous le format d’une tablette tactile avec des manettes, dont vous allez découvrir pas mal de détails dans notre récapitulatif. Elle est d’ailleurs d’ores et déjà disponible en précommande, de même que certains de ses jeux.

Pour en savoir plus, découvrez également nos premières impressions sur la console.

À lire sur FrAndroid : Nintendo Switch : 7 réponses que l’on attendait vraiment avant la sortie de la console de jeu japonaise

 

L'Arcep reproche à Orange de déployer trop vite la fibre, vraiment ?

L’Arcep, le régulateur des télécoms, vient de réprimander Orange sur sa politique de déploiement de la fibre FTTH. Selon l’Arcep, l’opérateur historique va trop vite dans l’installation de la fibre. Orange n’est pas du tout de cet avis. Derrière ce reproche, l’Arcep veut surtout s’attaquer aux « derniers bastions du monopole d’Orange » sur la fibre. Stéphane Richard, PDF d’Orange, avait déjà réagi lors d’un colloque : « Notre monopole a disparu il y a vingt ans, c’est débile d’agiter cet épouvantail ».

À lire sur FrAndroid : Orange : Pourquoi l’Arcep reproche à l’opérateur de déployer trop vite sa fibre FTTH