Sony Ericsson était une co-entreprise appartenant au suédois Ericsson et au japonais Sony, jusqu’à récemment. Peu de surprise, Sony avait racheté les parts de son ex-partenaire pour prendre le contrôle totale de Sony Ericsson. Un rachat justifié par la stratégie de Sony dite des 4 écrans, la stratégie 4 écrans se résume comme la synergie et le partage de contenus entre les téléviseurs, les écrans d’ordinateur, les smartphones / tablettes et les consoles de jeux. Quatre domaines dans lesquels Sony Corp. dispose d’une solide expertise et de marques reconnues comme Playstation, Vaio ou Bravia.

En plus d’accumuler des pertes financières, Sony Ericsson ne possédait pas plus de 3% de parts du marché mondial des GSM/Smarthpone alors qu’elle était encore de 9% en 2008. En France, cette part ne dépassait pas les 10% malgré une présence assez forte de la marque à travers la gamme XPERIA sous Android.

En 2012, Sony compte donc sur son nouvel allié, Android, dans ses écrans TV, ses smartphones et ses tablettes. La marque japonaise avait déjà commencé à mettre en place des synergies avec la certification « Playstation » sur le Sony Ericsson XPERIA Play (le smartphone qui intègre un gamepad), également présente sur les tablettes Sony P et S.

La marque Sony Ericsson ne sera donc plus utilisée à partir de janvier 2012.