Nous avons suivi en live la conférence de Google annonçant le Nexus One, un téléphone co-développé avec HTC. Google l’a annoncé officiellement comme un superphone au délà des smartphones actuels. Qu’est ce qu’un superphone pour Google ?

Un superphone est donc une évolution isotrope du smartphone, c’est-à-dire dans tous les sens, et cela à plusieurs niveaux :

Une innovation technologique matérielle : un écran AMOLED de 3,7 pouces, un processeur Snapdragon, et tout ce qui faisait d’un smartphone qu’il était complet : réseaux, et connectivités.

Une évolution graphique avec un nouvel framework 3D, Google semble vouloir donner une toute nouvelle dimension entre l’interaction du système et l’expérience utilisateur. Comme l’exemple de Google Earth exploitant les capacités graphiques du nouveau framework, encore le bureau en mouvement.

Des fonctionnalités plus avancées comme les commandes vocales, intégrées dans toutes les couches d’Android, avec deux microphones, le système peut effacer les nuisances sonores (bruits de fond) et ainsi utiliser intelligemment cette fonctionnalités : dans les applications, les e-mails, sms, tweets, système… ce système par la voix semble confirmer l’abandon du clavier physique au détriment d’écran tactile plus précis et des fonctionnalités vocales.

Pour Google, un superphone est aussi un téléphone avec une ergonomie travaillée : plus de finesse et une form-factor avancée.

Pour ma part, je ne trouve rien de réellement révolutionnaire et bien sûr, le « superphone », n’est rien de plus qu’un concept marketing. Google ne construit pas de téléphone, mais ils développent leurs partenariats pour améliorer l’écosystème autour d’Android et bien sûr s’entoure de ce qui se fait de mieux.

Comme la stratégie de lancer un phone store comme nouveau canal de vente, comme nous allons le voir dans le prochain article.

Pour tout les détails sur le Nexus One, je vous redirige vers le billet de live de la conférence mais surtout vers la page dédiée au Nexus One régulièrement mises à jour.