Difficile désormais de convaincre les mobinautes, sur Android et iOS, de télécharger des claviers payants quand ceux que proposent les constructeurs sont généralement bien conçus. Pour convaincre, Fleksy tente aujourd’hui la voie de la gratuité, mais avec des achats in-app à prévoir.

Fleksy

Cela fait désormais un peu plus d’un an que son concurrent de toujours, Swiftkey, est passé à un modèle gratuit, préférant miser sur une offre de thèmes payants à installer plutôt que sur un téléchargement initial facturé quelques dizaines de centimes. Et aujourd’hui, c’est au tour de son concurrent d’annoncer une démanche similaire : au lieu d’être facturé 0,89 euro aux mobinautes (sur Android et, depuis l’automne 2014, sur iOS), « Fleksy serait maintenant disponible gratuitement – pour toujours », comme l’annonce l’équipe en charge de l’application. Cette annonce fait suite à des opérations promotionnelles menées l’année dernière, toujours dans le but de grappiller des clients supplémentaires à la barbe de SwiftKey, son éternel rival.

Qui dit gratuité, dit nouvelle forme de revenus. Afin d’apporte une petite compensation à ses fans de la première heure, Fleksy offrira à ses clients un pack de thèmes habituellement payants (d’une valeur estimée à 8 dollars), et compte bien miser sur ce qu’il nomme des extensions pour rentabiliser ses services. GIF, Emoji et « highlights » (recherche enrichie par mots-clés permettant d’afficher de suggestions de stickers et de GIF) sont ainsi au programme. « Pour ceux d’entre vous qui apprécient la possibilité d’améliorer leur clavier, nous continuerons de fournir du contenu premium par le biais d’achats in-app » facturés entre 0,81 et 2,53 euros l’unité, indique Fleksy. L’équipe mise en outre sur des partenariats que l’on imagine lucratifs, à l’image de son accord conclu en mars dernier avec Meizu, lequel vise à intégrer le clavier dans le Blue Note ainsi que dans les plus récents smartphones de la marque chinoise.