Les écouteurs de nos smartphones peuvent servir à nous espionner, voici les conclusions de chercheurs israéliens. Plus globalement, les utilisateurs ont de plus en plus de crainte vis-à-vis des capteurs de nos smartphones et nos accessoires. Doit-on être parano ? Le débat est ouvert.

photo-1421757350652-9f65a35effc7

Une expérience lancée par des chercheurs israéliens était censée démontrer que l’utilisation des écouteurs de type kit mains-libres peut être détournée. Le résultat a été bien au-delà de ce qu’ils attendaient, ils ont été capables d’enregistrer des discussions environnantes dans un périmètre de six mètres grâce à une simple paire d’écouteurs Sennheiser, sans microphone.

 

Comment des écouteurs peuvent-ils enregistrer ?

Cela va vous sûrement vous étonner : un écouteur — comme un haut-parleur — peut être transformé en microphone. En effet, les membranes qui s’occupent de la vibration peuvent également les transmettre en signal électro-magnétique. Une petite expérience décrite par Numerama est très parlante: il suffit de mettre une paire d’écouteurs (sans microphone) sur une prise jack d’entrée audio et essayer d’enregistrer à partir de ces derniers. Surprise : ça fonctionne.

Les chercheurs israéliens ont simplement réussi à détourner des écouteurs branchés à un PC ou un smartphone, pour les transformer en micro-espion. Pour le coup, ils se sont attaqués à un PC sous Windows 10 : grâce aux drivers RealTek, ils ont profité d’une faille technique.

 

Doit-on devenir parano ?

Vous vous souvenez sans doute de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, qui cache sa webcam de MacBook ainsi que son microphone.

De plus en plus d’utilisateurs ont recours à des techniques logicielles, physiques mais aussi matérielles pour stopper et bloquer les capteurs de leurs appareils. Pour bloquer un capteur physique, comme un microphone ou un capteur photo, il est possible de désinstaller un driver. C’est possible sur macOS, Windows 10 ou Linux, sur Android l’opération est bien plus délicate. Bien souvent, les drivers sont hardcodés.

Zuckerberg avait mis du ruban adhésif sur la caméra de son MacBook et sur son entrée de microphone. Cela a évidemment suscité un débat intéressant et utile. Edward Snowden, l’homme qui a mis à disposition de nombreuses données et méthodes de la NSA, a montré comment désactiver les entrées audio et vidéo sur un smartphone en les supprimant directement. Je vous conseille de regarder la vidéo ci-dessous, il s’agit d’un passage de l’émission américaine. Cela peut sembler extrême. Et c’est sûrement le cas.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

C’est vrai, peu d’entre nous sont se sentent surveillés, suivis ou espionnés comme peuvent l’être Mark Zuckerberg ou Edward Snowden. Mais nous ne devrions pas être optimistes. Personnellement, je ne me sens pas inquiet d’être une cible, mais j’aimerai éviter de l’être. Une caméra est facile à bloquer, parce que vous pouvez effectivement la cacher. Un microphone, c’est plus difficile. Quant à un écouteur, comme un haut-parleur, cela devient très délicat à désactiver. Vous pouvez passer le volume à zéro, ou encore surveiller son utilisation. Sur Android, le microphone, par exemple, nécessite une autorisation particulière. Quant à la suppression matérielle, c’est à vos risques et périls.

De votre côté, c’est un risque qui vous inquiète ? Bien souvent, vous pouvez simplement faire l’objet d’écoute aléatoire. En tout cas, vous pouvez toujours suivre nos 9 règles basiques de sécurité, c’est déjà un bon début.

À lire sur FrAndroid : 9 règles à suivre pour sécuriser son smartphone Android (et son iPhone)