Les logiciels de rançon se sont fortement propagés sur Android au cours de l’année 2016. Un rapport d’ESET affirme que les attaques ransomwares ont augmenté de 50 % pendant cette période.

Un ransomware est un type de logiciel malveillant au fonctionnement très particulier. Ce dernier prend en otage certaines données sensibles de l’utilisateur. Celui-ci doit alors donner de l’argent au hacker pour pouvoir les récupérer. C’est pourquoi on appelle cela un logiciel de rançon — voire « rançongiciel », selon cette page Wikipedia.

Or, sur Android, ces attaques se sont fortement multipliées. D’après ESET, spécialisé dans la sécurité informatique, elles ont progressé de 50 % en 2016 en comparaison de l’année précédente. La hausse a été particulièrement fulgurante au cours des six premiers mois, peut-on lire dans le rapport de l’entreprise (PDF).

 

Bloquer le téléphone

Les ransomwares se cachent souvent dans de fausses applications pornographiques ou dans des antivirus factices. Le logiciel peut parfois bloquer l’utilisation du téléphone pour forcer l’utilisateur à payer. Dans ces cas-là, le message affiché prétend souvent être une réclamation officielle des forces de l’ordre et indique qu’en raison d’activités illégales, la personne doit s’acquitter d’une amende.

ESET précise que 72 % de ces attaques visent des utilisateurs américains. L’explication serait que ces derniers auraient statistiquement plus de chances d’avoir plus d’argent. Par conséquent, ils peuvent rapporter plus aux pirates.

La sécurité sur Android

Android étant un écosystème ouvert — s’opposant ainsi dans sa conception à iOS d’Apple — la question de la sécurité est un enjeu extrêmement important puisqu’il est plus difficile de contrôler toutes les menaces. Les découvertes récentes du très vicieux HummingWhale ou du cheval de Troie Android/TrojanDownloader.Agent.JI en sont la preuve.

Pensez toujours à vous protéger sur Android !

À lire sur FrAndroid : 9 règles à suivre pour sécuriser son smartphone Android (et son iPhone)