Google vient de permettre à l’application ARC de Chrome de fonctionner sous Windows, Linux et OS X en plus de Chrome OS. Cette extension permet de faire tourner n’importe quelle application Android sur le navigateur Chrome, sous n’importe quel système d’exploitation de bureau.

Arc Welder APK

En septembre dernier, Google avait porté quelques applications Android pour les faire tourner sous Chrome OS grâce à la machine virtuelle ARC (App Runtime for Chrome). Certains développeurs avaient travaillé en collaboration avec Google pour « porter » leurs applications. Il n’avait pas fallu attendre longtemps avant qu’un hack permette de transformer les APK existantes pour les faire tourner sous Chrome OS. Quelques semaines plus tard, il était carrément possible de lancer les APK sous Chrome, que ce soit avec un Chromebook ou avec un PC sous Windows ou Linux ainsi qu’un Mac sous OS X. L’ensemble était toutefois non supporté par Google et plutôt bancal. Le géant de Mountain View vient d’officialiser la pratique en proposant aux développeurs de tester ARC, en version bêta, et de rendre compatible leurs applications avec Chrome.

Toutefois, toutes les applications ne seront pas forcément compatibles avec Chrome puisque certaines nécessiteront des modifications. Les développeurs peuvent donc tester leurs APK avec l’application ARC Welder pour Chrome. Si tout fonctionne, il est possible pour les développeurs d’uploader directement leur application sur le Chrome Web Store afin de la proposer aux utilisateurs du navigateur. Les applications qui devraient poser le plus de soucis sont celles utilisant les Google Play Services. Seules quelques API sont supportées : Auth (OAuth2), GCM, Google+ sign-in, Maps, Location et Ads. Pour les activer dans l’application proposée sur le Chrome Web Store, les développeurs devront faire un effort supplémentaire en indiquant les API utilisées dans les metadata de l’application. À terme, Google devrait intégrer la quasi totalité (si ce n’est la totalité) des API des Google Play Services, une fois qu’ARC sera sortie de sa phase de bêta.

Welder

Si vous n’êtes pas développeur, il est possible d’utiliser l’application ARC Welder pour lancer n’importe quelle APK depuis Chrome. ARC est basé sur la machine Dalvik et non pas ART qui est désormais par défaut sous Android 5.0 Lollipop. Pour les plus curieux, ARC tourne sous Chrome grâce à Native Client (NaCL), une technologie de bac à sable permettant de faire tourner une application au sein de Chrome tout en utilisant les ressources de l’ordinateur d’une manière quasi directe. N’hésitez pas à nous faire part de vos retours avec les applications testées.