Cyanogen était hier invité à une conférence en Chine et, par le biais de son PDG, n’a pas mâché ses mots à l’encontre de OnePlus. La firme a également fait savoir qu’elle travaillait à des partenariats avec de nouvelles firmes chinoises.

CyanogenOS

Alors que se tenait hier, à Pékin, la Global Mobile Internet Conference, le CEO de Cyanogen, Kirt McMaster, a eu à s’exprimer à propos de sa compagnie et du marché du mobile, et a prouvé une fois de plus qu’il n’avait pas sa langue dans sa poche.

L’homme a d’abord indiqué que Cyanogen s’attend à nouer de nouveaux partenariats avec quelques firmes chinoises – sur plus d’une centaine existantes – afin de proposer Cyanogen OS sur plus de mobiles. Des partenariats qui aideraient selon lui « une bonne opportunité pour ses firmes de se construire une identité hors de Chine en utilisant une marque qui est déjà bien connue ». Et effectivement, il n’a pas tort sur ce point puisqu’avec 50 millions d’utilisateurs de CyanogenMod à travers le monde, Cyanogen récolte régulièrement son lot de commentaires positifs.

oneplus-1000x1052

Selon lui, c’est d’ailleurs à Cyanogen que l’on doit le succès du OnePlus One, qui se serait écoulé « à un exemplaire en dehors de Chine » s’il avait été installé sous une version classique d’Android et que « cette marque s’est construite sur le dos de Cyanogen ». Un tacle qui semble montrer une fois de plus que les relations sont devenues assez conflictuelles entre les deux firmes, expliquant notamment le développement d’OxygenOS chez OnePlus. Steve Kondik, un ponte de chez Cyanogen, a d’ailleurs indiqué qu’il « est peu probable de voir un nouveau partenariat entre les deux acteurs » tandis que Carl Pei, contacté par PC World, a indiqué que « le succès de OnePlus était plutôt dû à un travail mutuel ».

Visiblement très agacé au sujet de OnePlus, McMaster a affirmé que « Cyanogen est déjà au travail avec plusieurs partenaires » qui peuvent « évoluer beaucoup plus rapidement ». OnePlus appréciera.