Une entreprise italienne a obtenu la marque « Steve Jobs » malgré la réclamation d’Apple.

« Steve Jobs » n’appartiendra pas à Apple. C’est la décision qu’a prise le bureau de l’Union européenne sur la propriété intellectuelle. Vincenzo et Giacomo Barbato ont déposé en 2012 le nom du célèbre fondateur californien pour leur entreprise située en Italie. Les deux frères auraient remarqué cette année-là que Apple n’avait pas pris la peine de déposer ce nom iconique.

Apple n’est bien sûr pas resté sans agir et a défendu sa réclamation devant le bureau en charge du dossier, mais ce dernier a tranché en faveur de la jeune entreprise italienne. L’erreur de la firme à la pomme aurait été d’attaquer le logo de Steve Jobs, un J croqué faisant penser à la célèbre pomme croquée. La lettre J n’étant pas comestible, il ne s’agit d’après le bureau européen, pas d’une copie du logo d’Apple.

Les frères Barbato devant le logo de Steve Jobs

Steve Jobs : futur concurrent d’Apple sur l’informatique ?

Jusqu’à présent, Steve Jobs est une marque de vêtements qui fabrique essentiellement des jeans. Après cette décision, l’entreprise pourrait toutefois se trouver de nouveaux marchés à conquérir. En 2018, les deux frères aimeraient se lancer dans l’électronique grand public, sans plus de détails pour le moment.

La marque pourrait par exemple lancer des télévisions, ce que n’a pas fait Apple, ou des smartphones sous Android. On imagine que la réaction d’Apple ne se fera pas attendre le cas échéant. Dans une interview accordée à Business Insider Italie, voici ce que les créateurs de la marque répliquent quand le journaliste évoque des dommages évidents pour Apple :

Oui, cela a été reconnu par Apple lui-même. Imaginez des appareils étiquetés Steve Jobs avec Android comme système d’exploitation et les problèmes que pourrait avoir Apple avec le marché, avec des actionnaires. Tout cela n’était pas voulu, mais c’est [eux] qui ont déclaré la guerre.