Nos confrères du site Ulyces ont lancé il y a quelques jours un projet collaboratif sur KissKissBankBank : Storynder. L’idée prend la forme d’une application Android et iOS qui permet au lecteur de lire le meilleur de la presse en ligne grâce à un algorithme. Le fonctionnement (comme le nom) rappelle d’ailleurs Tinder.

ttpromo

Avec Storynder, Ulyces semble vouloir révolutionner la manière de consulter la presse en ligne. En effet, l’idée est de trier les articles à l’aide d’un algorithme pour proposer au lecteur uniquement du contenu de qualité avec des sujets de fond. Exit donc les brèves et les news peu intéressantes. L’objectif est de permettre au lecteur de passer plus de temps à lire que de chercher un sujet intéressant. Au sein de l’application (pour iOS et Android), l’utilisateur renseigne, dans un premier temps, les médias et auteurs qui l’intéressent. Il est même possible d’ajouter un média qui n’est pas dans la liste en le proposant à l’équipe Ulyces qui pourra décider de l’intégrer. L’algorithme se charge ensuite de filtrer l’actualité et le Web pour proposer de la lecture à l’utilisateur. Celui-ci a alors trois choix : indiquer que l’article ne l’intéresse pas (swipe vers la gauche), qu’il souhaite la lire plus tard (swipe vers la droite) ou qu’il veut la lire tout de suite (swipe vers le haut). Un fonctionnement qui nous rappelle la célèbre application de rencontre Tinder.

Afin de pouvoir lire le contenu partout et même dans les coins les plus reculés du monde, il est possible d’enregistrer les articles pour une lecture hors connexion. L’affichage du texte (taille de la police, style de police et couleur de fond) est modifiable afin de s’adapter aux goûts de chacun. Enfin, cerise sur le gâteau, l’application enregistre la progression de la lecture d’un article pour reprendre au même endroit lors du prochain lancement. Pour pouvoir proposer cette application, l’équipe d’Ulyces a lancé un projet KissKissBankBank qui a déjà récolté plus de 3600 euros en une dizaine de jours. Il ne reste plus que 16 jours pour atteindre l’objectif de financement de 6 000 euros. Si l’équipe obtient une somme plus importante, de plus amples fonctionnalités seront prévues comme une version anglaise, la possibilité d’ajuster le temps de lecture souhaité des articles proposés ou encore la possibilité d’intégrer les abonnements payants des médias Web au sein de l’application.