Les adeptes de Twitter connaissent bien les sujets mis en avant par le réseau de micro-blogging, les trending topics, c’est-à-dire ces sujets particulièrement évoqués par les internautes (et mobinautes). Facebook s’avance sur le même chemin avec cette fois un système de mise en exergue de « conversations populaires ».

Trending

Dans le sillage des hashtags lancés sur Facebook en juin 2013, une nouvelle fonctionnalité fait son entrée sur le réseau social de Mark Zuckerberg, toutefois pas encore pour tout le monde, puisqu’il ne s’agit pour le moment que d’une annonce. Trending, puisque c’est son nom, se présente comme un nouveau service mettant en avant dans un encart spécifique les conversations populaires des utilisateurs de Facebook, juste au-dessus de son fil d’actualités. Magique, ces recommandations prennent en compte les intérêts personnels de chaque membre du réseau, avec, pour chaque entrée, un bref descriptif du sujet concerné. Un clic sur l’une des trends, et l’on accède à une liste de conversations publiques et de pages relatives au sujet.

Comme d’habitude lorsqu’il déploie une nouveauté, Facebook indique activer progressivement la fonctionnalité Trending dans certains pays – comprenez les USA – et la tester sur ses applications mobiles. Nul doute que d’ici quelques semaines, on la verra débarquer sur Android comme sur les autres plateformes.

Quand Facebook s’apprête à souffler sa dixième bougie, le réseau fait presque désormais figure de vétéran dans le monde du web social, tandis que des formules plus spécialisées – son réseau photo Instagram, mais aussi Snapchat, une foule d’applications de messagerie mobile avec dimension sociale, et surtout Twitter – gagnent du terrain. En harmonisant ses fonctionnalités avec celles de son concurrent à l’oiseau bleu, de plus en plus utilisé comme vecteur d’informations par ses abonnés, Facebook cherche certainement à démultiplier les usages de son propre service, et à l’orienter vers de l’informatif général en marge de l’informatif personnel. Rappelons néanmoins que si Twitter croît rapidement, Facebook comptait plus d’un milliard d’utilisateurs actifs fin 2013, contre près de 250 millions chez Twitter.