Étrangement, Netflix laisse trainer une page web de débutant en Informatique

Hello World

 

Des internautes ont découvert que Netflix laissait sur son site officiel une page « Hello World » normalement supprimée lors de la configuration d'un site web.

Source : Frandroid

N’importe qui ayant fait de la programmation informatique ou web connait ces deux mots « Hello World ». Il s’agit généralement du tout premier programme que l’on développe, un simple exécutable qui affiche les deux mots Hello et World dans un terminal ou sur une interface graphique. Cela permet de vérifier que l’on a compris les bases du langage, que l’on est capable de compiler un programme et l’exécuter sur sa machine. Dans le cas d’un site web, cela permet de vérifier que le serveur est bel et bien en ligne et qu’un navigateur peut correctement accéder à la page.

C’est donc aussi la signature d’un débutant en informatique et un message de test que l’on remplace généralement assez rapidement par une page web bien plus complète, ou le véritable code de son logiciel. C’est ce qui permet de comprendre la surprise de beaucoup d’internautes cette semaine en découvrant que Netflix, le géant de la SVOD et un géant du web, laissait trainer sur son site officiel cette page « Hello World ».

Pourquoi Netflix laisse cette page en ligne

Vous pouvez vérifier l’existence de cette page par vous-même, elle est accessible sur Netflix.com/helloworld. Elle n’affiche rien d’autre que « Hello World !! » avec la police par défaut du navigateur, et le code source de la page n’est pas beaucoup plus complexe.

La page Hello World de Netflix // Source : Frandroid

Si l’on met de côté l’hypothèse, très possible, d’un oubli de la part des équipes de Netflix, et si l’on part du postulat d’une action volontaire, on peut se demander pourquoi le géant laisse cette page en ligne. Au moment où cet article est publié, la page est toujours en ligne, alors que les internautes s’interrogent sur plusieurs forums spécialisés depuis plusieurs jours.

Il pourrait s’agir pour Netflix d’une page de test la plus légère possible. Elle ne pèse que quelques kilooctets, et pourrait permettre de vérifier que les serveurs web du service sont toujours bien en ligne, aidant ainsi à diagnostiquer une éventuelle panne si le streaming ne fonctionne plus. Le code source comprend aussi les appels au template utilisé par Netflix pour ses pages web, avec notamment un test « is in EU » pour vérifier si l’utilisateur est dans l’Union européenne, et donc si le service doit se conformer ou non au RGPD.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.