La Motorola Xoom est enfin arrivée chez FrAndroid !

La Motorola Xoom est la première tablette à embarquer le système Android dédié aux tablettes : Honeycomb (version 3.0). Lors du développement du système, elle fut l’ardoise utilisée comme périphérique de développement. Cela signifie que le système est par conséquent très bien adapté dessus. Les Nexus One et S sont les fers de lance de la déclinaison smartphones, et sont par conséquents des « pures expériences Google ». Pour la Xoom, il s’agit simplement d’une « expérience Google ». Par conséquent, pour programmer sur la tablette, aucun SDK de Motorola n’est nécessaire. Tout est entièrement supporté par l’OS. Pour rappel, voici ses caractéristiques :

Modèle
Motorola Xoom
VersionAndroid 3.0 (Honeycomb)
Ecran10.1 pouces, 1.280 x 800 pixels
TechnologieS-LCD en technologie
capacitive multi-point (150 ppi)
Processeur (CPU)nVidia Tegra 2 @1GHz (dual-core)
Chipset graphique (GPU)ULP GeForce (OpenGL ES 2.0)
Mémoire RAM1 Go
Mémoire Interne32 Go
Support micro SDOui
Webcam (caméra frontale)Oui, 2 mégapixels
Appareil photoOui, 5 mégapixels avec Flash (dual-LED)
Vidéo720p à 30 fps
Wi-FiOui, a/b/g/n
Boussole/GPSOui / Oui (version 3G)
BluetoothOui, 2.1 + EDR
RéseauxHSPA+ / 4G LTE
Dolby® Mobile & SRS / DLNANon / Oui (à confirmer)
Accéléromètre / GyroscopeOui / Oui à 3 axes
BaromètreOui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Un port micro-USB / HDMIOui / Oui
Support DivXOui
Formats vidéos supportés1080p .MP4, .H.263
.H.264, .WVM,
.Xvid & .DivX @30fps
Formats audio supportés.MP3, .WAV, .WMA, .eAAC+
Batterie3.250mAh (10 h d'autonomie en Wi-Fi)
Hauteur / Largeur249.1 x 167.88 mm
Epaisseur12.7 mm
Poids725g
Site officielLien officiel

A l’heure actuelle, seuls les Etats-Unis bénéficient de la tablette. Elle est vendue nue pour 799$ et avec abonnement chez Verizon pour 599$. Si vous êtes intéressé pour importer ce modèle, suivez le guide :

1) Créez une adresse chez BundleBox, MyUs, Shipito…(optionnel si vous avez une connaissance)
2) Achetez la Motorola Xoom sur le store officiel
3) Mettez l’adresse de votre adresse aux Etats-Unis
4) Payez les 799,99$ + taxe (48,02$ dans le Kentucky pour Bundlebox) = ~591€
5) Attendez patiemment que Motorola daigne envoyer la tablette…
6) Chez BundleBox : payez le frais de port (69,53€ avec un Fedex Express : livraison en 48h), la douane française et les taxes (si la valeur déclarée est de 799$ = 129,57€) = 199,10€
7) Attendre patiemment Fedex ! (Total = 789,85€)

On atteint donc les 799 $ = ~799€, si on respecte scrupuleusement les directives. Mais il possible d’avoir une adresse dans un autre Etat et donc payer moins de taxes. Vous pouvez aussi opter pour une livraison un peu plus longue. Notez que pour l’étape 6, vous pouvez déclarer moins que les 799$, mais attention à la douane !

Concernant le déballage, les vidéos offrent un cadre pour apprendre l’essentiel des informations (et encore…). Je vous propose de poser des questions dans les commentaires, afin que j’y réponde. (Je suis désolé mais mon compte YouTube ne me permet d’ajouter que des vidéos de 15 minutes, cela explique pourquoi, vous devrez en regarder trois différentes).

Voici mes premières impressions. Au premier abord cette tablette semble très bien finie. La qualité matérielle est bonne et ne fait pas « cheap ». Les spécifications laissent penser que l’ardoise ne deviendra pas rapidement obsolète. Les deux caméras ont une bonne qualité, meilleure que celle montrée lors de la conférence Google. Bien qu’achetée nue, le logo Verizon est présent sur l’avant et l’arrière. Juste en dessous de ce logo (à l’avant), il y a une led blanche. La face arrière semble malheureusement être réceptive aux traces de doigts.

Passons maintenant à Honeycomb (Android 3.0) : il fonctionne très bien et se veut très fluide. Vous ne remarquerez peut-être pas un comportement optimal dans les vidéos, mais tout s’est amélioré une fois que tout était enregistré (étrange coincidence !). Le lancement d’applications multiples se fait sans aucun problème. L’OS est vraiment fait pour les tablettes, Google avait raison. Je n’ose même plus considérer FroYo/Gingerbread comme OS pour ce type d’appareil.

L’absence de boutons physiques n’est pas gênante, car ils s’affichent toujours en bas de l’écran. En effet, la tablette peut faire un rotation sur 4 plans : paysage / portrait / paysage inversé / portrait inversé et les boutons restent au même endroit. Vous remarquerez que seuls 3 boutons sont affichés à l’écran : Retour / Accueil / Affichage des applications lancées. Seulement les applications pour les branches 1 et 2 d’Android nécessitent le bouton Menu. Lorsque c’est le cas, un quatrième bouton s’ajoute pour l’utiliser normalement.

Le clavier n’est pas très pratique, car il ne permet pas un accès rapide aux chiffres : il faut obligatoirement changer l’agencement. Pour l’instant, seuls l’anglais et l’espagnol sont supportés.

La bonne nouvelle est que la puce MSM6600 de Qualcomm gère autant la 4G, que le GSM. Il suffira de patienter pour que les hackeurs activent cette fonctionnalité.

Je regrette toutefois que l’emplacement microSD ne soit pas encore activé. Pour ce qui est du Flash, une tablette est un peu nue sans cette technologie. L’un comme l’autre seront bientôt activés, mais Motorola doit se dépêcher de corriger le tir.

Je vous donne rendez-vous dans une semaine et demi environ, pour un test complet (autonomie, utilisation sur le long terme…).