Le Liquid Jade avait su nous enthousiasmer comme nous décevoir lorsque nous l’avions testé. Son design travaillé, son écran de bonne facture et son harmonie globale nous avaient séduits quand son prix – plus de 200 euros sans 4G – le plaçait dans un segment de prix beaucoup trop élevé. Avec le Jade S, Acer revoit nettement sa copie.

Acer Liquid Jade S

Le Jade ne restera pas une simple tentative d’Acer. La firme taïwanaise compte bien faire de ce terminal le premier d’une véritable gamme de smartphones, dont le Liquid Jade S est la deuxième itération. Il recèle bon nombre d’améliorations pour un prix plus élevé : 300 euros. Si l’on excepte la gamme S datant d’il y a un peu plus d’un an, c’est certainement le smartphone le plus onéreux de la marque, que l’on connaît plutôt pour ses appareils à tout petit prix. Un défi pour Acer qu’il s’agira de relever rapidement, le Liquid Jade S devant sortir dans le courant de ce mois de janvier.

Acer Liquid Jade S

En main, la sensation de finesse et de confort est conservée. Son format 5 pouces a été maintenu, tout comme sa définition 720p, pour une épaisseur à peine revue à la hausse, à 7,78 mm. On pourra contester le choix d’une dalle de 1080 x 720 pixels, que les habitués à la Full HD trouveront insuffisante, mais aussi constater que sans cela, une batterie de 2300 mAh ne permettrait pas au terminal de tenir une journée entière loin de son chargeur secteur. Le tout reste léger, avec 116 grammes sur la balance, et tient bien en main. De ce point de vue, Acer a procédé à un changement bienvenu pour qui a pu tester le Liquid Jade : au lieu d’une coque glossy, dont la variante noire arbore fièrement des traces de doigts ultra-visibles, le Jade S est équipé d’une coque texturée en plastique mat noire ou blanche. En noir d’ailleurs, Acer a opté pour un cosmic black arborant des reflets violets sous une lumière blanche… Certains peuvent préférer l’usage de matériaux un peu plus nobles, mais ici, le plastique est robuste et Acer fournit des efforts pour le rendre un peu plus glamour. Dommage en revanche que le capteur photo de 13 mégapixels (la compression des photos a d’ailleurs été revue) soit toujours légèrement proéminent.

Acer Liquid Jade SAcer Liquid Jade S

4G, 64 bits : Acer laisse derrière lui 2014

Côté hardware, c’est une bonne surprise. Il nous faudra l’essayer plus longuement, mais la marque nous assure que les performances d’un Jade S sous MediaTek MT6752M octo-core sont supérieures à celles d’un Snapdragon 615. Le SoC est en tout cas compatible 64 bits, le rendant fin prêt pour Lollipop (la mise à jour est prévue au deuxième trimestre 2015), avec la 4G de catégorie 4 et supporte deux SIM. Petite subtilité ici : les deux cartes au format nano sont alignées sur un même tiroir et l’un d’entre eux peut accueillir une carte micro-SD. Entre double-SIM et mémoire étendue, il faudra donc choisir, en gardant en tête l’idée que le stockage du smartphone plafonne à 16 Go. Notez la présence de 2 Go de RAM.

Acer Liquid Jade S

Un point pour finir sur l’aspect logiciel de l’Acer Liquid Jade S. Sous KitKat 4.4.4 à sa sortie, il est doté des dernières options de la marque. Le déclenchement vocal des selfies (cela fonctionne bien, mais mieux vaut désactiver l’option si votre conversation tourne autour des autoportraits, sous peine de déclencher l’APN sans arrêt), les gestures sur l’écran de veille et l’écran déporté sur un PC Windows (fonction AcerEXTEND) sont de la partie, tout comme les services Acer habituels, notamment en cloud. Manque encore une interface un peu moins flashy, qu’on nous promet avec l’arrivée de Lollipop. C’est peut-être la conclusion que l’on peut tirer au premier contact avec ce Jade S : il est porteur d’une promesse de montée en gamme chez Acer, et symbole des efforts de la marque pour se distinguer de la masse des smartphones à bas prix que l’on a du mal à distinguer les uns des autres.

jade7
jade6
jade11
jade10
jade9
Acer Liquid Jade S
jade5
Acer Liquid Jade S
jade3
Acer Liquid Jade S