Non, hélas vous n’y échapperez pas (pas sur FrAndroid en tout cas), encore un article sur les Nexus. Mais point de matériel cette fois-ci ! En effet, Bits a eu le privilège d’interviewer John Lagerling, Directeur du Développement Commercial chez Google et de lui poser quelques questions autour du développement et de l’avenir de la gamme.

John (oui, John) nous parle d’abord des nouveautés intéressantes de leurs nouveaux appareils, que nous ne détaillerons pas ici (mais là, oui). Les Nexus sont, comme depuis leurs débuts, la référence by Google, le modèle à suivre pour tous les partenaires. Et ce que l’entreprise cherche maintenant à améliorer c’est bien évidement les prix. Peu de périphériques, mais une chaîne de production vite rentabilisée après quelques mois, où le coût de la production diminue et une certaine marge commence à se dégager. C’est la vision des choses de Google : un constructeur n’est pas obligé de faire payer 600€ pour un smartphone haut de gamme et de dernière génération. Un smartphone dans ce segment à 300€, c’est possible !

Si Samsung a été choisi pour produire la Nexus 10, c’est qu’ils font office de référence (pour Google) en terme de technologie d’écran, et LG pour sa maîtrise du hardware, tout comme Asus. Concernant Motorola, cette dernière ne sera pas avantagée par sa position, Lagerling l’admet d’ailleurs : Google a acquis l’entreprise principalement pour protéger Android et ses partenaires à l’aide de son portefeuille de brevets bien garni. Ils sont des partenaires potentiels au même titre que Sharp ou Huawei par exemple, à tel point que les équipes d’Android et Motorola Mobility sont deux entités bien séparées et sans interaction.

La firme est également plus confiante quant à la vente de ses appareils sur le Play Store, malgré l’échec relatif du Nexus One distribué par le même intermédiaire : la gamme Nexus est désormais connue et s’est faite un nom, et les ventes de la Nexus 7 le prouvent. Bien que l’interviewé ne donne pas de chiffre, il indique que les ventes de celle-ci sont bien supérieures aux attentes de Google, et qu’on peut donc en déduire deux choses (mystère !) :  soit celles-ci étaient simplement très faibles, soit la tablette a rencontré un très grand succès… Notre choix est fait ! Lagerlign se dit fier que leur produit ait réussi sur la marché des tablettes 7” jusqu’alors très peu représenté, et espère que la Nexus 10 arrivera elle aussi à faire baisser les prix d’un segment qu’il considère trop cher à l’heure actuelle.

L’objectif de cette nouvelle gamme est clair : faire baisser les prix du marché et proposer un haut de gamme à un prix qu’ils estiment correct, tout en prouvant qu’il est possible de dégager une marge correcte.

Google est-il sur la bonne voie ? Plus que quelques jours avant de pouvoir s’en faire une idée !

Source : Bits