On se rappelle tous (du moins, moi) du problème qu’Apple a eu avec le nom « iPhone », le conflit l’avait opposé à Cisco sur les droits d’utilisation de ce nom, problème résolu à l’amiable entre les deux gros acteurs. Google qui a renoncé à appeler son concept « Google Phone », mais Android, semble avoir un problème similaire avec Erich Specht. Cet américain possède les droits sur le nom « Android » depuis 2002 (petite entreprise), et il demande (pas moins) 94 millions de dollars à Google (et à l’Open Handset Alliance) pour violation (empiétement) de ses droits. Google a 60 jours pour lui répondre, sans réponse, cette histoire pourrait aller jusqu’au tribunal.

Enfin, dans tout les cas, la somme demandé en cas de condamnation sera inférieure à la somme demandée par ce monsieur. Surtout qu’effectivement, il serait propriétaire de la marque sous le nom de «Android Data », plutôt que simplement «Android». Mais dans le dépôt de brevets, il est semble-t-il décrit « Data » (trad. Donnée) comme un simple mot descriptif, c’est sur ce point que l’avocat de Specht est évidemment focalisé.

Bref, cette histoire terminera sans doute comme une anecdote.

Rappellez-vous, du slogan douteux de Google, Don’t be evil.

Source : Techcrunch US