Google a annoncé son smartphone maison : le Pixel. Même si ce dernier est construit par HTC, Google a conçu son premier smartphone. Pendant toute la conférence, les ingénieurs de Google ont vanté l’importance de contrôler le logiciel et le matériel pour créer un produit à l’image de celui d’Apple, l’iPhone. Une intégration logicielle verticale pour être prêt à la prochaine révolution, celle de l’intelligence artificielle. Finalement dans ce nouveau duel, Samsung pourrait être le perdant.

trio

Même si nous lui trouvons des défauts, ce Pixel est le smartphone que nous attendions. Enfin, ces Pixel, ils sont au nombre de deux pour deux tailles différentes. Nous avons rêvé, pendant de nombreuses années, de voir Google construire sérieusement son smartphone, le fameux Google Phone. Le Pixel n’est pas tout ce que nous voulions, mais il est certainement l’appareil et la stratégie que nous attendions de Google. Nous allons vous expliquer pourquoi.

En 2016, le monde est divisé en deux marchés

Microsoft n’est plus présent sur le marché du mobile, pour le moment le géant s’est – a priori – retiré. Le monde du smartphone est donc divisé en deux catégories, d’un côté iOS, de l’autre Android. Sundar Pichai (PDG de Google) l’a encore dit, il se passe quelque chose d’important en ce moment : les assistants, l’intelligence artificiel ou ce que vous voulez lui donner comme nom, sont considérés à un pied d’égalité avec l’ordinateur personnel, le web, le smartphone. Il s’agit de la nouvelle révolution, celle qui intervient environ tous les 10 ans.

Pour lutter contre Apple à arme égale, il faut devenir le champion de l’intégration verticale. Il devenait donc important pour Google d’adopter un modèle proche de celui d’Apple. C’est ce qui a permis Google, par exemple, de proposer Google Assistant en exclusivité sur ses Pixel.

 

C’est nouveau : Google s’occupe de tout

Pendant près de 10 ans, Google a travaillé avec des constructeurs indépendants pour intégrer sa technologie, Android. Des fabricants qui ont bien souvent des capacité limitées à intégrer et à tirer le meilleur parti des logiciels des autres. Avec Pixel, Google s’occupe de tout, du design à la mise en marché auprès des opérateurs, en passant par la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Seule la fabrication a été confiée à HTC, pendant qu’Apple travaille avec Foxconn pour ses iPhone.

Bien entendu, Google se retrouve en concurrence avec ses partenaires Android. La situation est problématique, Google conçoit Android, travaille avec ses partenaires, qui sont également ses concurrents sur le marché de la téléphonie. Même si Google a créé une division dédiée aux matériels Google, il est fort à parier que les constructeurs ne vont pas rester de marbre face à ce mouvement de Google et on imagine qu’ils digèrent mal les exclusivités d’Android 7.1 Nougat réservées aux Pixels.

 

Face à Apple et Google, Samsung peut souffrir

Un des constructeurs qui peut le plus souffrir est Samsung. Aujourd’hui leader du marché de la téléphonie, Samsung possède des faiblesses bien visibles. Nous avons pu le voir avec les dysfonctionnements du Galaxy Note 7, une affaire qui a entaché l’image de marque du constructeur coréen.

Samsung domine aujourd’hui le marché Android, néanmoins je suis persuadé que les consommateurs sont plus fidèles à Android qu’à la gamme Galaxy de Samsung. Je ne suis pas persuadé qu‘il y a de la place pour trois mastodontes sur le marché du smartphone premium, avec Apple, Google et Samsung. Huawei, Sony, Lenovo, Asus, LG et bien d’autres constructeurs vont certainement concentrer leurs efforts sur le milieu de gamme. Il ne reste plus qu’à Google de convaincre les acheteurs et de continuer à concevoir les meilleurs appareils du marché.

Google veut vendre ses produits en grand nombre. C’est nouveau pour Google, et il se place dans une catégorie différente de la concurrence – à la fois face à des adversaires comme Apple et Microsoft et mais aussi avec ses propres partenaires.

 

Google Assistant, au service de… Google

Est-ce que ça marchera ? La seule façon de vérifier est d’essayer. Le pari est double : le matériel et l’assistant. Apple n’a jamais eu un concurrent comme ce nouveau Google. Cela ne signifie pas que Apple va perdre du terrain, les iPhone 7 restent impressionnants. Google a encore énormément de chemin à parcourir, mais je crois beaucoup à l’intégration verticale, ainsi qu’à des projets comme Andromeda.