Chaque mois sur le blog, nous relevons le constat que Google établit quant à l’évolution des versions de la répartition des versions d’Android dans le monde. Plus précisément, ces statistiques sont relevées grâce au nombre total des utilisateurs qui se sont connectés à l’Android Market durant les deux dernières semaines du mois qui se termine.

Note : Les données sont basées sur le nombre de terminaux Android qui ont accédé à l’Android Market sur une période de 14 jours, se terminant à la date de collecte des données ci-jointe : jusqu’au 01/12/11.

Sur le mois de novembre 2011, Android Gingerbread (2.3.x) continue son ascension en s’imposant à présent comme le maître, avec plus de 50.6% de possession dans la répartition des versions. Encore un gain de 6% pour Gingerbread dans la répartition …et autant vous dire que les autres versions du système d’exploitation mobile de Google font têtes basses : C’est tout juste si Android Cupcake (1.5), Android Donut (1.6) et Android Eclair (2.1) passent la barre des 10%, avec seulement 11.7%.

Du haut de ses 35.3%, Android FroYo (2.2.x) garde, à ce jour, toujours une place très importante puisqu’il est encore présent dans beaucoup de terminaux mobiles, comme des LG, Motorola, Samsung, HTC …qui seront pour certains officiellement jamais mis à niveau vers d’autres versions, car leurs performances matériels ne permettent pas, selon les constructeurs, d’avoir un système stable sur la version ciblée. Quant à Android Honeycomb, la possession gagne plus de 1% …c’est peu, mais on atteint désormais les 2.4% dans la répartition des versions d’Android. Un chiffre qui restera sûrement statique ou qui évoluera très faiblement.

Quoi qu’il en soit, la prochaine version d’Android qui arrive, va en quelque sorte, essayer d’unifier ça au maximum, puisqu’elle sera compatible avec les smartphones, les tablettes, les pmps, etc. Une très bonne chose qui a terme, espérons-le, améliora la situation avec les terminaux Android. Une multi-compatibilité entre tous les terminaux.. moins de diversifications, des applications plus simple à optimiser, et donc mois de bugs et une compatibilité des applications améliorée.

Android Developers