Nvidia a présenté son concept d’écrans BFGD (Big Format Gaming Display). Nous avons eu l’occasion de croiser le modèle de HP : il se nomme Omen X 65.

Comment doit-on jouer sur un écran de 65 pouces de diagonale ? La question est légitime, car c’est la taille d’écran que l’on retrouve dans nos salons. Evidemment, Nvidia vise surtout cet espace avec son concept BFGD ; l’entreprise américaine veut apporter son savoir-faire devant notre canapé pour concurrencer la Sony PlayStation 4 Pro et la Microsoft Xbox One X.

Lors de notre test du HP Omen X 65, nous étions à 40 centimètres de l’écran, la distance que l’on retrouve sur un bureau habituellement. Dans ces conditions, l’expérience restait réussie grâce à la définition 4K. Ce n’est pas que ce paramètre qui permet de garantir une bonne expérience : la faible latence aussi d’environ 5 ms d’input lag, qui est excellente pour un écran de cette taille. Enfin, la fréquence de rafraîchissement de 120 Hz garantit la fluidité. En somme, c’est impressionnant de jouer dans ces conditions.

Evidemment, nous avons fait le tour du propriétaire. Pour rappel, il embarque Android TV et les technologies GeForce à l’image de la Shield Android TV. Expérience fluide garantie, cet écran doit embarquer un SoC Nvidia Tegra X1 mais personne n’a été capable de nous le confirmer sur place.

Les connectiques sont très complètes, avec de nombreux ports HDMI 2.1 ainsi qu’un format plein DisplayPort indispensable pour pouvoir séduire les gamers qui ont l’habitude de cette connectique sur les moniteurs PC.

HP m’a confirmé que nous utilisions une version préliminaire du produit. Il sortira cet été, et cela se voit : le design est simple, comme les TV entrée de gamme, tandis que l’alimentation derrière ressemble à un PC de gamers. Détail : les LED du ventilateur pour la refroidir.

Nous avons prévu d’aller voir les modèles d’Asus et d’Acer qui sont également exposés au CES 2018. De mon côté, je me demande encore quelle GPU sera capable de fournir une pleine expérience en 4K 120 Hz : nous aurons certainement une surprise avant l’été, comme la série 11 des GeForce. Mais évidemment, Nvidia ne commente pas l’affaire.