Après les déboires du Snapdragon 810 en début d’année, OnePlus s’est avancé tel le messie avec son OnePlus 2 disposant d’une version 2.1 du processeur, censée moins chauffer. HTC ne l’entend pas de cette oreille et tacle le constructeur chinois.

Snapdragon 810

Les problèmes de surchauffe du Snapdragon 810 auront fait couler beaucoup d’encre en début d’année et gangrené au passage les ventes de certains smartphones embarquant ledit processeur, dont le HTC One M9. Pour sa campagne marketing, OnePlus a donc décidé d’appuyer sur le fait que le S810 qui équipera le OnePlus 2 sera une révision 2.1 de la puce, dégageant moins de chaleur selon l’équipementier. De quoi rassurer les plus inquiets… en théorie seulement, puisqu’un porte-parole de HTC s’est mis en tête de balayer cet argument sur Twitter.

tweet-jeff-gorgon-snapdragon-810-v21-htc-one-M9

Pour Jeff Gordon, responsable de la communication mondiale de la marque taïwanaise, cet argument de Snapdragon 810 v.2.1 n’est que de la poudre aux yeux et n’est pas un argument valide pour prétendre faire mieux que le HTC One M9, puisque ce dernier est déjà équipé de cette révision 2.1. Suite à ces déclarations, il n’aura pas fallu bien longtemps avant qu’un utilisateur du téléphone poste sur le réseau social une photo de son smartphone affichant les informations du bootloader. Au milieu de cette suite de caractères incompréhensibles pour bien des gens, se trouve la mention « CPU rev: 2.1 », appuyant les dires de Jeff Gordon.

Reste à savoir si cette version « rafraîchie » (dans tous les sens du terme) du SoC équipe le HTC One M9 depuis le début, avec les problèmes que nous lui connaissons, ou si seulement les modèles les plus récents en profitent. Dans le premier cas de figure, tout le marketing de OnePlus (et certains autres constructeurs) autour du Snapdragon 810 tomberait à l’eau. Nous devrions en apprendre davantage lors des premiers tests, peu de temps après le 28 juillet, date de sa présentation officielle.