C’est dit, HTC a confirmé qu’aucun appareil ne serait annoncé au Mobile World Congress avec une puce Snapdragon 835. Il semble qu’il faudra être patient pour mettre la main sur la dernière puce de Qualcomm.

Lors de l’annonce du HTC U Ultra au début du mois, nous avions été un peu déçu le choix d’intégrer un Qualcomm Snapdragon 821, un processeur de 2016, alors même que le nouveau Snapdragon 835 s’apprête à être proposé avec le Samsung Galaxy S8.

Avec le prix de vente du HTC U Ultra fixé à 799 euros, le choix d’HTC paraissait un peu mesquin. Chialin Chang, le président de la division smartphone du fabricant, a répondu aux questions du site tbreak concernant ces choix. Il commence par expliquer que le choix du SoC utilisé au coeur du HTC U Ultra a été décidé il  a plus de 9 mois, soit bien avant l’annonce du Snapdragon 835.

Pas de Snapdragon 835 au MWC

Il indique également que HTC sera l’un des premiers fabricants à utiliser le prochain processeur haut de gamme de Qualcomm, dès qu’il sera disponible. Il confirme par ailleurs que ni HTC, ni aucun autre fabricant n’annonceront de smartphone avec un Snapdragon 835 lors du Mobile World Congress, le grand salon dédié au mobile qui aura lieu en février à Barcelone.

Cette dernière remarque semble confirmer les récentes rumeurs selon lesquels Samsung aurait mis la main sur la totalité de la production du Snapdragon 835 pour son Galaxy S8. Or, le fabricant coréen a confirmé qu’il ne dévoilerait pas son nouveau téléphone au MWC. Résultat, ni LG, ni HTC, ni les autres concurrents ne devrait présenter de flagship avec la puce de Qualcomm avant de longs mois.