Introduction

Le HTC U11 est le flagship 2017 du fabricant taïwanais HTC. Il se distingue notamment par sa fonctionnalité Edge Sense qui propose de presser les bordures du téléphone pour activer des actions. Mais s’agit-il d’un argument suffisant pour convaincre les utilisateurs de se le procurer ? Éléments de réponse dans ce test !

ht

Au moment de présenter son nouveau smartphone, le HTC U11, le constructeur HTC a énormément insisté sur l’option Edge Sense de ce flagship. Cette fonctionnalité permet de « squeezer » le téléphone — ou, autrement dit, de presser ses bordures — pour lancer des actions et des applications.

Pressés de presser le téléphone, nous avons évidemment essayé cette fonctionnalité dès que nous avons pu avoir le téléphone entre les mains. Utilisé quotidiennement, le HTC U11 fait preuve de nombreuses qualités qui méritent d’être relevées. Et on en est bien heureux, car il semblerait que le fameux « squeeze » soit surtout un petit bonus en plus, et celui-ci ne doit pas occulter les forces et les faiblesses réelles de ce smartphone.

Mais avant d’aller plus loin, jetons un œil à ses caractéristiques.

Fiche technique

Modèle HTC U11
Version de l'OS Android 7.1 Nougat
Interface Sense
Taille d'écran 5,5 pouces
Définition 2560 x 1440 pixels
Densité de pixels 534 ppp
SoC Snapdragon 835 à 2,45GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 540
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go
MicroSD Oui
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Oui
Bluetooth
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7)
SIM nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 3000 mAh
Dimensions 153,99 x 75,99 x 7,99 mm
Poids 168 grammes
Couleurs Rouge, Blanc, Bleu, Noir, Bleu Foncé
Prix 383 euros
Fiche produit

Test vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Un design classique, élégant et salissant

Le design du HTC U11 a le mérite de faire débat, que ce soit au sein de la rédaction de FrAndroid, avec certains de nos confrères journalistes ou entre les membres de notre communauté. D’aucuns le trouvent superbe avec une esthétique léchée, tandis que d’autres sont bien déçus du manque de renouvellement.

En essayant de rester aussi objectif que possible — chose bien difficile quand on aborde l’apparence d’un produit —, j’ai trouvé que le HTC U11 était un beau téléphone avec techniquement peu de défauts, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’être un tantinet déçu de voir qu’il manque un peu d’audace et ne propose pas de vraies ruptures esthétiques comme on aurait pu espérer pour cette année 2017.

Mais mettons cela de côté et concentrons-nous d’abord sur une description purement physique. La façade avant du HTC U11 arbore des bordures au-dessus et en dessous de l’écran. Sur celle du haut, on trouve le capteur photo frontal et son flash LED tandis que sur celle du bas se sont rangés le lecteur d’empreintes et les touches capacitives de navigation. Le premier est très discret, fonctionne bien et se distingue seulement par un petit renfoncement, tandis que les boutons posent un léger problème : ils sont bien trop petits et ne semblent pas bien centrés. On avait ressenti le même problème sur le HTC U Ultra. C’est un peu dommage, car cela donne l’impression de gâcher de l’espace. Quitte à avoir une bordure un peu large, le constructeur aurait mieux fait d’intégrer des touches plus grosses. Cela m’aurait évité d’appuyer au mauvais endroit à quelques reprises.

La prise en main quant à elle est bien soignée. Les tranches du téléphone ne sont pas particulièrement fines, mais sont bien arrondies et ne posent donc aucun problème de confort. À l’arrière, on trouve du métal recouvert par une couche de verre. HTC a beaucoup travaillé sur les couleurs de ce smartphone. Le Chrome irisé (bleu clair) que nous avons testé et les quatre autres coloris du HTC U11 affichent une myriade de reflets différents en fonction de la manière dont on tient l’appareil. L’effet est vraiment bien réussi.

Le dos du HTC U11 peut éventuellement faire office de miroir.

Le dos, baptisé « Liquid Surface », présente néanmoins un défaut majeur : il est extrêmement salissant. À tel point qu’il est possible de réaliser de petits dessins grossiers dessus avec ses doigts. Cela crée beaucoup de frustration puisque le gros travail apporté sur les couleurs est gâché par ce détail fâcheux. Vous pourrez toujours utiliser la coque fournie dans la boîte, mais vous ne profiterez ainsi plus autant de la richesse des nuances de chaque coloris. Un dilemme bien compliqué à trancher.

Des traces de doigts inévitables.

En outre, le capteur photo est plutôt bien intégré : il dépasse tellement peu en relief que cela se remarque à peine. Les antennes ne sont pas visibles à l’arrière, mais on peut les apercevoir sur chacune des bordures du téléphone. Le bouton de déverrouillage et les contrôles du volume sont situés à droite, le connecteur USB Type-C se trouve en bas, à l’opposé du tiroir de carte SIM et microSD. La prise jack est inexistante, mais le HTC U11 est vendu avec un adaptateur USB-C vers jack. Personnellement, je trouve qu’il est toujours dommage de se passer de cette sortie, mais il ne s’agit là que de mon humble avis.

Enfin, la certification IP67 du HTC U11 lui garantit une étanchéité jusqu’à un mètre de profondeur pendant 30 minutes.

Un écran satisfaisant

Le HTC U11 se pare d’un écran LCD de 5,5 pouces bénéficiant d’une définition QHD (2 560 x 1 440 pixels). Ayant eu l’occasion de le tester en plein soleil, j’ai trouvé sa luminosité maximale satisfaisante. Notre sonde indique que celle-ci s’élève jusqu’à 470 cd/m². Ce score n’est pas forcément très impressionnant, mais il reste correct.

C’est encore le mot « correct » qui vient à l’esprit pour décrire le contraste proposé par l’écran. Avec un ratio de 1161:1, il dépasse le seuil minimum pour une expérience agréable (1000:1), mais n’atteint pas non plus un taux très élevé. À ce niveau-là, il se situe dans une bonne moyenne haute.

Enfin en ce qui concerne la température des couleurs, celle-ci tourne autour des 8 000 K. L’écran tend ainsi beaucoup trop vers le bleu, mais on observe tout de même que le spectre des couleurs qu’il est capable d’afficher est assez large (même vers le rouge).

 

Par ailleurs, vous pouvez régler la température des couleurs à votre guise dans les paramètres du téléphone.

Une interface fluide

Le HTC U 11 tourne sous Android 7.1.1 et Sense, l’interface maison de HTC. En termes de navigation, le tout est intuitif et esthétiquement, les icônes ont l’avantage d’être sobres. Le menu des paramètres n’est pas organisé exactement comme sur Android Stock, mais on s’y retrouve facilement, d’autant plus qu’il y a toujours l’option Rechercher pour être sûr de ne pas se perdre. Le tiroir d’applications est très classique, ainsi que le panneau de notifications et de réglages rapides. Les notifications s’affichent sur de larges fonds blancs, tandis que les paramètres rapides sont organisés en tuiles et répartis sur deux onglets. Il faut également noter la présence de raccourcis pour accéder aux sous-menus de certaines applications quand on reste appuyé sur l’icône. Une fonction bienvenue apportée par Android 7.1.

On note la présence d’applications préinstallées. Malheureusement, la majorité d’entre elles ne peuvent pas être totalement supprimées et il faut se contenter de désinstaller leurs mises à jour pour s’en débarrasser. On n’apprécie pas vraiment ce détail. Au-delà de cela, en termes d’expérience utilisateur, l’ensemble de la partie logicielle fonctionne correctement et sans ralentissement… Ou presque. Lors du quatrième jour de test, le téléphone a cessé de répondre alors que je lançais l’appareil photo. Ce bug a duré quelques secondes avant de disparaître. Ce problème ne s’est manifesté qu’une seule fois. Espérons qu’il ne s’agisse que d’un cas isolé.

Le HTC U11 se démarque aussi par le fait qu’il embarque nativement trois assistants intelligents : Google Assistant, Amazon Alexa et HTC Sense Companion. Le premier commence à peine à se déployer en France tandis que le deuxième ne semble pas vouloir apprendre la langue de Molière de sitôt. Ce qui nous laisse donc juste pour l’instant avec Sense Companion. Cet assistant est surtout là pour vous fournir des conseils pratiques pour vous aider à passer une bonne journée. Ainsi, si vous n’avez pas bougé depuis un certain temps, il vous suggère de faire un peu d’exercice pour rester en forme. Il se renseigne également sur la météo pour que vous n’oubliiez pas votre parapluie en cas d’averse. L’IA se permet également de suggérer quelques idées de sorties qui pourraient vous intéresser en fonction de vos centres d’intérêt.

Sense Companion vous prévient au moment de son activation qu’il lui faut quelques jours pour apprendre à vous connaitre et que plus vous l’utiliserez, mieux il saura vous servir avec des suggestions personnalisées. Pour un maximum de précision, l’assistant demande beaucoup d’autorisations et certains pourraient ne pas vouloir toutes les fournir. Sense Companion fonctionnera quand même, mais pas au maximum de ses capacités.

Une expérience audio soignée

Côté audio, les haut-parleurs du HTC U11 font un très bon travail grâce à la technologie Boom Sound qui restitue très bien le son et « englobe » bien le smartphone. Le constructeur taïwanais a également vanté les mérites de ses écouteurs U Sonic capables de s’adapter à la structure des oreilles de l’utilisateur pour optimiser l’expérience d’écoute. Cette option était déjà disponible sur le HTC 10 et sur le HTC U Ultra et nous ne la trouvons toujours pas très impressionnante. Quand on l’active, on a juste l’impression que le son est plus fort. Néanmoins, pour le HTC U11, on a également droit à de la suppression active du bruit. Celle-ci fonctionne bien, mais n’atteint pas encore (et c’est assez logique) la qualité des meilleurs casques audio qui proposent cette fonction. On salue néanmoins l’initiative de HTC, d’autant plus que ces écouteurs « spéciaux » sont livrés dans la boîte du téléphone et on ne vous incite donc pas à réaliser un achat supplémentaire.

Un autre détail intéressant concerne l’enregistrement du son pendant que l’on tourne une vidéo. En effet, quand on zoome dans l’image pendant que l’on filme, une icône de micro s’affiche à l’écran. Cela indique que le téléphone réalise un focus audio sur l’endroit dans lequel vous zoomez. Autrement dit, il réussit à isoler la source de son qui vous intéresse et à minimiser l’interférence  des autres bruits. Ne vous attendez évidemment pas à des miracles, mais la prouesse est assez notable pour être mentionnée dans ce test. Pour évaluer la qualité de cette option, j’ai filmé un téléphone sur lequel j’avais lancé de la musique (pas trop fort), je me suis positionné à quelques dizaines de mètres de l’appareil avec le HTC U11 et j’ai filmé la scène en prenant soin de tapoter sur une chaise en bois à côté de moi. Sans zoomer, on entendait assez clairement le bruit des tapotements, mais une fois que j’agrandissais l’image sur le téléphone, lesdits tapotements se sont faits moins bruyants et la musique plus appréciable.

Cela est possible grâce aux quatre micros multidirectionnels qu’embarque le HTC U11 et qui permettent par ailleurs d’enregistrer du son à 360 degrés selon le fabricant.

Edge Sense : très bien fait… mais inutile ?

« Edge Sense », vous l’aurez compris, c’est le nom donné à la fonctionnalité qui permet de presser les bordures du HTC U11 pour interagir avec lui. Sur le plan purement technique, cette option est généralement irréprochable. Une fois que vous avez bien calibré la force de vos appuis, Edge Sense devient très simple d’utilisation, mis à part quelques ratés sur les premières tentatives. Mais on mettra ces erreurs sur le compte du temps d’adaptation. Notons par ailleurs que le smartphone est livré avec une coque sans bords (seuls les angles sont renforcés) afin de faciliter le « squeeze ». Cependant, j’ai essayé avec une coque non officielle en plastique et le HTC U11 répondait au doigt et à l’œil à la moindre pression. Il marque ici de très bons points.

Par ailleurs, il est possible de personnaliser quelles actions il faut lancer en fonction du type de pressions réalisées. Personnellement, j’ai paramétré un appui court pour lancer l’appareil photo et un appui long pour activer et désactiver la lampe torche (pour rejoindre mon lit dans le noir sans me cogner contre tous les meubles). Mais, en fonction de vos préférences, vous pourrez décider d’activer l’assistant vocal, votre réseau social préféré ou encore de faire une capture d’écran. HTC a par ailleurs indiqué que le squeeze permettra d’enclencher des actions au sein de plusieurs applications à partir de juillet. À titre d’exemple, le constructeur mentionne le fait qu’il sera possible de zoomer dans Google Maps avec une pression sur les bordures.

Voilà pour la description. En ce qui concerne le ressenti, j’ai trouvé qu’Edge Sense divertit quelques jours, mais on finit vite par s’en lasser. Certains trouveront sans doute cette fonctionnalité très pratique, mais je me suis amusé à demander aux membres de mon entourage peu versés dans le monde du mobile et que l’on pourrait qualifier d’utilisateurs lambda ce qu’ils pensaient du squeeze. Tous m’ont répondu qu’a priori ils n’en voyaient pas l’intérêt.

HTC a beaucoup insisté sur cette option pour vanter les mérites de son flagship. Mais au final, celle-ci est plus gadget que pratique. J’ai d’ailleurs eu bien du mal à prendre des photos correctes en squeezant le téléphone quand je ne m’en servais qu’à une main, car en en pressant le HTC U11, je bouge le poignet involontairement. Résultat : les clichés sont un peu flous. Le problème disparaît totalement quand on tient le terminal à deux mains.

Ainsi, Edge Sense ne se révèle pas forcément très intéressant, mais il est bon de rappeler que le HTC U11 n’a pas besoin de cette fonctionnalité pour être un bon téléphone. Le squeeze est, au mieux, un outil pour ceux qui en verront l’utilité et, au pire, un élément qui ne détériore pas l’expérience utilisateur.

Un capteur photo au top !

Le HTC U11 peut se targuer d’avoir obtenu la meilleure note du spécialiste de la photo DxOMark avec un score de 90. Jamais aucun smartphone n’avait atteint ce palier. Pour cela, il peut remercier à son capteur photo de 12 mégapixels, doté d’une ouverture à f/1.7 et d’une stabilisation optique sur 5 axes. Mais que vaut-il dans la pratique ? Eh bien, il est tout simplement excellent.

Un ciel parfaitement bleu et un niveau de détails très satisfaisant.

Les photos du HTC U11 font vraiment la part belle aux détails et aux couleurs. En conditions normales, il est quasi impossible de rater son cliché. Et si ce téléphone tombe entre vos mains, je vous invite à zoomer dans l’image afin de profiter de la précision offerte par l’appareil.

Les tons verts ressortent très bien et le ciel n’est pas surexposé.

On peut voir les gouttes de fraîcheur sur la canette.

Changement de mise au point : les détails sur la bouteille d’eau ressortent très bien.

Malheureusement, si le niveau de détails reste très convaincant sur les photos en macro, les couleurs, elles, peuvent parfois être un peu moins bien traitées, comme c’est le cas sur la rose ci-dessous un peu trop délavée.

La rose ne parait pas très naturelle.

Rien d’affolant cela dit, les images macro restent de bonnes factures et il est toujours possible d’obtenir de jolis effets.

 

Rien de mieux qu’un effet flou en arrière-plan pour exprimer son amour de la bière.

Dans des conditions moins favorables, en début de soirée, le HTC U11 réussit à s’en sortir très honorablement, avec toujours des couleurs qui ressortent bien, fidèles à la réalité.

La nuit commence à tomber sur la maison de l’horreur.

On ne peut cependant pas en dire autant quand la nuit tombe complètement. Les clichés restent esthétiques, mais en mode automatique, le capteur ajoute artificiellement de la lumière. Résultat, sur la photo de la rue ci-dessous, on dirait que la scène est très éclairée alors qu’elle ne l’était pas autant en réalité. Pour un meilleur résultat, il faudra alors passer par le mode pro qui permet d’ajuster soi-même la balance des blancs, l’exposition, la vitesse d’obturation ou encore les ISO.

Pour la vidéo, cette belle qualité reste de mise. J’ai particulièrement apprécié la rapidité d’adaptation du capteur lors d’un passage d’un environnement sombre à un endroit bien éclairé. On s’amuse vraiment à faire des vidéos avec le HTC U11. Par ailleurs, celui-ci peut filmer en 4K.

Le format GIF réduit considérablement la qualité de l’image sur cet exemple.

Pour les selfies, il faut compter sur un capteur de 16 mégapixels avec une ouverture f/2.0 doté d’un grand-angle à 150 degrés. Idéal pour jouer au touriste narcissique.

Sale touriste !

Un Snapdragon 835 en pleine forme

Grâce à son Snapdragon 835 couplé à 4 Go de mémoire vive, le HTC U11 est excellent en termes de performances. J’ai pu jouer pendant des heures sans que le téléphone chauffe plus que de raison et je n’ai rien à lui reprocher sur la fluidité et la stabilité du nombre d’images affichées par seconde.

La puce de Qualcomm est parfaitement exploitée par le téléphone et lui permet de faire figure sans problème dans la cour des plus importants flagships de l’année 2017. Étonnamment, les tests sur GameBench n’ont pas fonctionné, la plateforme indiquant qu’elle ne reconnaissait pas le processeur. Néanmoins, à l’œil nu, le résultat était parfait. L’impression de vitesse est parfaitement retranscrite sur les accélérations de Real Racing 3, tandis que Hitman Sniper fonctionne comme sur des roulettes et aucun ralentissement malvenu ne vient perturber nos sinistres desseins.

 HTC U11Xiaomi Mi 6Samsung Galaxy S8 (FHD+)LG G6
AnTuTu174 203 points143 272 points172 887 points139 568 points
PCMark8 257 points7 544 points5 825 points5 397 points
PCMark 2.06 801 points6 655 points5 272 points4 959 points
3DMark Ice Storm Unlimited39 322 points37 872 points31 353 points27 0274 points
3DMark Ice Storm Unlimited (Graphics)55 232 points56 057 points35 914 points28 810 points
3DMark Ice Storm Unlimited (Physics)19 581 points17 735 points21 705 points22 358 points
3DMark Slingshot Extreme3 402 points2 361 points3 237 points
3D Mark SSE (Graphics)3 887 points2 494 points3 544 points
3D Mark SSE (Physics)2 367 points1 990 points2 485 points
GFX Bench Car Chase (onscreen / offscreen)13 / 2419 / 19 FPS21 / 25 FPS
GFXBench T-Rex (onscreen / offscreen)51 / 9059 / 86 FPS60 / 121 FPS45 / 65 FPS
GFXBench Manhattan (onscreen / offscreen)28 /4844 / 44 FPS54 / 63 FPS24 / 41 FPS
Real Racing 3 (GameBench)60 FPS49 FPS35 FPS
Hitman Sniper (GameBench)41 FPS42 FPS17 FPS
Lecture / écriture séquentielle728 / 203717 / 206 Mo/s791 / 189 Mo/s417 / 120 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire24,1k / 20,4k36k / 6,3k IOPS33k / 3,9k IOPS23k / 4,4k IOPS

Sur les benchmarks on peut voir que le HTC U11 se hisse plus ou moins au même niveau que ses concurrents directs. Aucun doute : il s’agit bien d’un flagship digne de ce nom.

Quant à l’expérience générale, en dehors des jeux vidéo, le téléphone réagit très rapidement à la moindre requête. En une dizaine de jours d’utilisation, je n’ai pas observé de problème, notamment grâce au très grand nombre d’opérations d’entrée-sortie par seconde. Autrement dit, la mémoire est très bien exploitée.

Autonomie : mieux que prévu

Avec une capacité de 3 000 mAh, la batterie du HTC U11 ne paraissait pas vraiment prometteuse. Mais, dans les faits, celle-ci s’en tire plutôt bien. Certes, son autonomie ne vous fera pas tomber de votre chaise, mais celle-ci est très correcte. En utilisation quotidienne pour regarder des vidéos et naviguer sur le web, le smartphone peut tenir plus d’une journée aisément. Son endurance montre ses limites quand on filme longtemps (surtout en 4K), quand on fait de grosses sessions sur des jeux gourmands ou que l’on règle la luminosité au maximum pendant toute la journée. Dans ces cas-là, la batterie fond comme neige au soleil, mais c’est assez normal.

Autonomie du HTC U11
  • HTC U11 : 90
  • Xiaomi Mi 6 : 93
  • Galaxy S8 : 91

Soumis à notre protocole de test SmartViser simulant une utilisation quotidienne intensive, il a tenu plus de 13 heures et 30 minutes. Ce n’est pas mal, mais cela reste loin derrière le champion en la matière, le Galaxy S8+ qui a enregistré un record de 19 heures. Néanmoins, il s’agit là d’une bonne performance, loin d’être insuffisante. Par exemple, après avoir réglé l’écran à 200 cd/m² et lancé une vidéo d’une heure sur YouTube, le HTC U11 a perdu 10 % de sa batterie. Ce score s’inscrit dans la moyenne haute des téléphones récents.

Le téléphone bénéficie notamment de la recharge rapide Quick Charge 3.0. Grâce à celle-ci j’ai pu passer de 15 à 55 % de batterie en environ 25 minutes.

Réseau et communication

Tous les appels effectués avec le HTC U11 se sont parfaitement déroulés sans aucun accroc. Par ailleurs, le GPS fonctionne parfaitement et le téléphone est compatible avec toutes les bandes 4G françaises. Ici, la copie est parfaite.

Prix et disponibilité

Le HTC U11 est lancé début juin en France pour un prix de 759 euros. Il sera disponible dans un premier temps en quatre coloris : Bleu foncé, bleu clair, blanc et noir. Une cinquième version rouge arrivera dans une deuxième vague.

Test HTC U11 Le verdict

design
7
Pas de rupture esthétique côté design pour le HTC U11. Le format de ce smartphone est très classique, mais reste élégant. Le confort de la prise en main est irréprochable et la kyrielle de reflets différents affichée par le dos « Liquid Surface » est très séduisante. Quel dommage que cette face arrière marque à tel point les traces de doigts ! Il est impossible de garder ce téléphone propre. En outre, la disposition des boutons de navigation est mal pensée.
écran
8
L'écran QHD du HTC U11 a une diagonale de 5,5 pouces qui, aujourd'hui, semble devenir une taille très démocratisée. La qualité de l'affichage est correcte, sans être époustouflante, et dispose d'un large spectre de couleurs. On regrette une température des couleurs un peu trop froide, mais qui peut être réglée dans les paramètres. Un défaut qui n'en est donc pas vraiment un.
logiciel
8
Android 7.1.1 tourne très bien sur ce smartphone (mis à part un bug isolé). HTC Sense Companion permet de faciliter le quotidien de l'utilisateur et c'est un petit plus non négligeable. La fonctionnalité Edge Sense est bien travaillée, mais ne se révèle pas vraiment intuitive. Elle n'enlève cependant rien à l'expérience utilisateur. Par ailleurs, on apprécie les efforts de HTC pour optimiser les performances audio de ce téléphone.
caméra
10
Gros coup de cœur pour l'appareil photo du HTC U11. Celui-ci est vraiment capable de produire de belles images et affiche un niveau de détails impressionnant. La nuit, il n'est pas parfait, mais la qualité des clichés reste très satisfaisante. Ce téléphone se range clairement dans le haut du panier en 2017 dans le domaine de la photo. En vidéo, il bénéficie aussi d'une belle qualité d'image et d'une incroyable réactivité. On a hâte de réaliser des comparatifs photo avec ses concurrents !
performances
9
Le Snapdragon 835 et les 4 Go de RAM tiennent toutes leurs promesses. Sur les jeux vidéo, c'est toujours fluide et très constant. Le HTC U11 n'a pas à rougir face à ses concurrents et fait partie des favoris cette année dans la course aux performances des smartphones Android. Par ailleurs, le téléphone chauffe, mais pas trop.
autonomie
8
On n'a pas affaire à un monstre d'autonomie, mais le HTC U11 ne déçoit pas sur ce plan-là, malgré une capacité de batterie assez faible sur le papier : 3 000 mAh. En fonction de la manière dont on l'utilise, on peut tenir plus d'une journée sans le recharger. Certaines actions comme filmer en 4K et pousser la luminosité au maximum se révèlent néanmoins assez fatales pour la durée de vie de la batterie.
Note finale du test 8/10
La communication autour du HTC U11 a été beaucoup axée sur la fonctionnalité Edge Sense qui permet de presser les bordures du téléphone afin de lancer des actions. Celle-ci est en effet bien réalisée, mais se révèle très dispensable même si l'on se doute que quelques utilisateurs lui trouveront un intérêt. À notre humble avis, ce smartphone dispose de nombreuses qualités qui auraient fait des arguments de vente bien plus efficaces.

Commençons par l'appareil photo excellent et difficile à concurrencer, ainsi que les compétences très élevées du Snapdragon 835. Enfin, n'oublions pas l'expérience audio soignée et la batterie assez fiable dont bénéficie de téléphone. Sans être forcément incroyable, le HTC U11 fait preuve d'une très belle maîtrise sur une pléthore d'aspects.

Malheureusement tout n'est pas parfait, notamment le design qui manque un peu d'audace, le dos extrêmement salissant, les boutons mal placés en façade et l'absence de prise jack. Enfin, le prix du HTC U11 semble trop élevé et nous recommanderons d'attendre un petit peu que les tarifs baissent avant de vous procurer ce terminal.
  • Points positifs
    • Un dos aux belles couleurs...
    • Une belle expérience audio
    • Une qualité photo impressionnante
    • Les grosses performances du Snapdragon 835
  • Points négatifs
    • ... mais très très très salissant
    • Des boutons de navigation mal placés
    • Pas de prise jack
    • Un prix de lancement trop cher