Dans une interview accordée au Wall Street Journal, le patron de Huawei s’est exprimé sur le système d’exploitation développé par Samsung. Mais le constructeur coréen n’est pas le seul à en prendre pour son grade.

huawei-black-635

Tizen, le système d’exploitation développé par Samsung, laisse une impression assez mitigée, que ce soit auprès des professionnels ou du grand public. Beaucoup s’accordent à dire qu’il est bien difficile de lancer son propre OS actuellement, tant les grands du secteur sont enracinés dans les esprits des consommateurs. C’est visiblement ce que pense aussi le patron de Huawei, Richard Yu, qui s’est exprimé dans une interview accordée au Wall Street Journal.

D’après ses propos, un réseau mobile dont il tait le nom a demandé à ce que Huawei produise des appareils fonctionnant sous l’OS de Samsung. La firme n’a pas répondu à l’appel, jugeant que Tizen n’a « aucune chance de succès ». Visiblement, la firme a par le passé mobilisé une équipe de recherche autour de Tizen, mais la division a été fermée depuis.

Mais Tizen n’est pas le seul à en prendre pour son grade. Richard Yu a également spécifié que Huawei a cessé toute activité autour de Windows Phone après avoir perdu deux ans de temps et d’argent, expliquant qu’il « a été difficile de convaincre des clients d’acheter un téléphone Windows ».