Un nouveau constructeur mobile s’invite sur le segment du paiement mobile. En Chine, Huawei vient ainsi d’officialiser son système Huawei Pay.

huawei-pay

Même si il peine encore à être rentable, comme l’illustre le cas de Samsung, le paiement mobile fait partie des grands enjeux de différentiation des constructeurs mobiles. Apple Pay, Samsung Pay ou encore Android Pay, voici les quelques systèmes de paiement depuis un téléphone actuellement en vigueur, généralement aux États-Unis, en Corée ou en Chine.

C’est dans ce dernier pays que se joue la bataille que compte mener Huawei, puisqu’Apple Pay y est présent depuis quelques semaines et Samsung Pay vient tout juste de s’y implanter, quand Android Pay tarde à y faire son entrée. La marque chinoise vient donc d’annoncer son propre système de paiement mobile, baptisé sans grande originalité Huawei Pay, lors d’un événement dont on n’avait eu vent en Occident. Le constructeur, à qui l’on doit bon nombre de smartphones sécurisés par des lecteurs d’empreintes digitales (la série Mate, et probablement le futur P9), a d’ailleurs officialisé un partenariat avec la Bank of China, signe que l’annonce ne devrait plus trop tarder à se traduire par un lancement commercial.

Huawei s’est pourtant gardé de détailler le fonctionnement de son système de paiement, de même que ses ambitions sur le marché international. On ne doute pas toutefois que l’entrée d’Apple Pay sur le marché chinois presse ses concurrents de mettre en place leurs services respectifs. Certaines rumeurs voulaient d’ailleurs, il y a quelques semaines encore, que non seulement Huawei, mais aussi ZTE et Xiaomi planchent sur leur système de paiement sans contact, au moins à destination de leur marché natal. Avec la présence des services des trois premiers vendeurs de smartphones au monde, la Chine est bien partie pour devenir le terrain de jeu privilégié des expérimentations dans le domaine du paiement mobile.