Le Meizu MX 4 est le premier smartphone disponible à intégrer le MT6595, un SoC signé MediaTek qui intègre 8 coeurs. Le site Mobiledroid s’est amusé à comparer les performances de la puce avec les autres concurrents de chez Apple, HiSilicon, Nvidia, Samsung ou encore Qualcomm. La puce est intéressante, mais déçoit légèrement sur sa partie graphique.

mediatek-mt6595

Le SoC MT6595 avait été dévoilé en février dernier par MediaTek et le Meizu MX 4 est le premier smartphone à l’intégrer. Il aura donc fallu attendre de longs mois entre l’officialisation et la disponibilité dans un produit fini. Les premiers benchmarks du MX 4 sont parus sur la toile et ont donc permis d’en savoir un peu plus sur les performances du MT6595. Le site Mobiledroid a compilé les résultats de plusieurs appareils pour comparer la dernière puce de MediaTek avec la concurrence.

Pour rappel, le MT6595 qui est gravé en 28nm intègre en tout huit coeurs : quatre Cortex-A7 cadencés à 1,7 GHz pour les tâches légères et quatre Cortex-A17 (des genres de Cortex-A15 avec une consommation réduite) cadencés à 2,2 GHz pour les tâches plus lourdes. Le fonctionnement big.LITTLE est de la partie pour attribuer les tâches aux différents coeurs et la fonctionnalité CorePilot (similaire au HMP) permet aux huit coeurs de prendre en charge une tâche simultanément. Le MT6595 intègre également un PowerVR G6200 MP2 en guise de GPU qui supporte la lecture des flux H.265. Le modem est quant à lui compatible avec les réseaux 4G de catégorie 4. Et en pratique, ça donne quoi ?

geek-bench MT6595

Sur les benchmarks qui font principalement appel au processeur, le MT6595 s’en tire plutôt bien. Sur AnTuTu, il est devant l’ensemble de ses concurrents (Exynos 5433, Tegra K1, Apple A8, etc.) et sur GeekBench, le SoC de MediaTek se place plutôt au niveau d’un Snapdragon 805 tout en apportant un gain fortement appréciable par rapport au MT6592 (entre 25 et 35% de performances supplémentaires). Là où le bât blesse, c’est sur la partie GPU, testée grâce à GFXBench. Sur ce test, le MT6595 est en queue de peloton, entre le Kirin 920 de HiSilicon et l’Exynos 5430 de Samsung.

gfx-bench MT6595

La nouvelle puce de MediaTek ne révolutionnera donc pas le marché des smartphones milieu de gamme. Il permettra de bénéficier de performances intéressantes sur la partie processeur, mais ne pourra pas délivrer une expérience vidéoludique optimale sur des écrans dotés d’une définition supérieure au 720p. C’est en fait le même reproche que l’on a fait au Kirin 925 lors de notre test du Huawei Ascend Mate 7 : une partie processeur très intéressante, mais un GPU à la ramasse.