Ce n’est pas une prise en main, Maxime a déjà publié un article complet hier soir. Néanmoins, j’ai pu prendre en main le Nokia 8 Sirocco ce matin, et le groupe sino-finlandais a conçu un produit intéressant.

HMD Global, la société finlandaise qui a acquis sous licence les droits de production de téléphones Nokia, a d’abord révélé un produit Android de marque Nokia en août dernier. Omar concluait son test par « bien, mais peut faire mieux ». Comme si le potentiel de HMD Nokia était là, bien visible.

Au Mobile World Congress 2018, HMD a lancé le Nokia 8 Sirocco, une version améliorée qui s’accompagne de changements de conception surprenants. En effet, HMD a opté pour le verre sur 95 % du Nokia 8 Sirocco, avec un minuscule châssis en acier inoxydable qui court sur les côtés.

Le résultat est impressionnant, et le lecteur d’empreintes digitales a été déplacé vers l’arrière pour réduire les bords à l’avant. L’ensemble du smartphone est courbé vers des points semblables sur les bords, avec un design qui cache les lignes d’antenne laides habituelles. Il semble petit, léger et mince, bien que les bords chanfreinés sont un poil coupants en main. Notez la compatibilité Qi, avec de la charge sans fil.

Même à l’intérieur, il séduit. Le Nokia 8 Sirocco est alimenté par le SoC Snapdragon 835 de Qualcomm, 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Ce n’est pas ce qu’il y a de meilleur en 2018, mais on est sur le top de 2017. Au centre se trouve un écran pOLED (conçu par LG Display) de 5,5 pouces (2560 x 1440 pixels) qui semble avoir de bons angles de vision et une bonne colorimétrie.

HMD utilise également un module à double caméra à l’arrière avec une caméra principale de 12 mégapixels et des optiques ZEISS. L’appareil photo de 5 mégapixels orienté vers l’avant possède également un objectif grand angle (84 degrés) pour les selfies et le logiciel prendra en charge le mode « bothie » de HMD pour prendre une photo en utilisant simultanément les caméras avant et arrière. C’est gadget, mais ça reste sympathique pour partager des photos originales.

Il y a un nouveau mode Pro Camera, similaire à ce que vous avez pu trouver sur les anciens appareils Nokia Lumia. Il offre un contrôle manuel sur les réglages de la caméra dans un menu radial, avec des options pour changer la balance des blancs, la mise au point, l’ISO, la vitesse d’obturation et la compensation d’exposition. C’est utile si vous souhaitez avoir plus de contrôle sur ce que vous photographiez.

L’ensemble tourne sous Android Oreo dans une version Android One polie, c’est sobre et efficace. D’ailleurs HMD promet des mises à jour régulières et un suivi sans faille.

Après mon bref passage avec le Nokia 8 Sirocco, je pense avoir été ébloui par le combiné. C’est vraiment un « vaisseau amiral » qui n’offre pas autant que Samsung, Huawei, Sony ou Apple, mais qui peut se targuer d’offrir un produit aux finitions impressionnantes avec une expérience pure d’Android. Voilà un « encourageant, mention bien » pour Nokia HMD. Hâte de le tester.

N’hésitez pas à consulter la prise en main de Maxime, vous aurez tous les détails sur les caractéristiques, le prix et la disponibilité du produit.

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Nokia 8 Sirocco : un haut de gamme ultra beau avec un petit défaut