Déjà repéré dans la nature il y a quelques jours, le Samsung Galaxy Folder laisse voir son manuel utilisateur. Un bon moyen d’en apprendre plus sur ce smartphone à la particularité que l’on n’avait plus vue depuis longtemps : un format clapet.

Samsung Galaxy Folder

Egalement présenté sous le nom de code SHV-E400K, le Samsung Galaxy Folder devrait renouer avec ce format clapet que l’on n’a plus vraiment vu ces dernières années, à part peut-être chez quelques terminaux tels que les Motorola Gleam/Gleam+. Le produit du Coréen, placé dans la catégorie des smartphones, proposera ainsi, selon le mode d’emploi mis en ligne sur le site d’assistance de Samsung, un écran AMOLED de 3,67 pouces pour 480 x 800 pixels à l’intérieur, ainsi qu’un second à l’extérieur, dont les caractéristiques devraient a priori être semblables. Alors que les terminaux à clapet ont bien souvent proposé une fiche technique d’entrée de gamme, le Galaxy Folder embarquera tout de même un processeur Snapdragon 400 de Qualcomm cadencé à 1,7 GHz, mais aussi 2 Go de RAM, ce qui devrait lui assurer des performances plus qu’honorables. Compatible avec le réseau LTE (du moins en Corée), le Galaxy Folder sera animé par une batterie de 1820 mAh. Il proposera  du WiFi, du Bluetooth, mais aussi une radio FM souvent absente chez Samsung, du NFC et un appareil photo dorsal. Et comme il devrait s’agir d’un « Galaxy », le smartphone tournera vraisemblablement sous Android, bien que l’on ignore encore la version retenue par la marque.

En somme, pas grand chose à envier ici à un smartphone monobloc d’entrée/milieu de gamme actuel. À cette différence près : en lieu et place d’un clavier tactile ou même d’un clavier Azerty/Qwerty complet, le Galaxy Folder sera affublé d’un clavier alphanumérique à l’ancienne (une touche correspondant à deux ou trois lettres), et d’un pavé de navigation à flèches. On ignore bien sûr si ce Folder sera décliné dans une version internationale. Seriez-vous intéressé par ce type de smartphones, à l’heure où les concurrents de Samsung – et le Coréen lui-même – se livrent bataille sur le champ de la finesse de leurs produits ? On peut imaginer que Samsung vise ici une cible plus restreinte qu’avec ses autres terminaux ; pensons notamment aux personnes âgées, ou encore, pourquoi pas, aux enfants, bref à un public qui ne se sentirait pas à l’aise avec le tout-tactile.