On la connaissait déjà, mais Samsung a profité de l’évènement du jour, son Unpacked, pour apporter son dernier jouet connecté. Il s’agit de la Gear S, une montre autonome qui fonctionne sous Tizen.

Gear S_Office man

Samsung l’a officialisée il y a quelques jours, mais c’était aujourd’hui sa première apparition publique. Après avoir présenté son nouveau fleuron, le Galaxy Note 4, Samsung a mis l’accent sur la S, sa dernière montre intelligente, qui fonctionne sous Tizen et non pas sous Android Wear comme on le pensait auparavant.

La firme n’a pas révélé de nouvelles informations sur la montre Gear S mais en a donc profité pour l’exhiber un peu plus. L’appareil devrait être rendu disponible à peu près au moment moment que les smartphones présentés aujourd’hui, au mois d’octobre donc.  Pour rappel, la Gear S est une montre autonome, c’est-à-dire qu’elle peut effectuer de nombreuses actions sans être couplée à un smartphone dans la mesure où elle possède un port pour carte SIM. Elle a la possibilité de se connecter en WiFi b/g/n, elle possède un GPS (A-GPS/Glonass), un port USB 2.0 et de très nombreux capteurs : gyroscope, accéléromètre, capteur de rythme cardiaque, de luminosité ambiante et d’UV. La montre est étanche et certifiée IP67, elle affiche une un écran Super AMOLED avec une définition de 360 x 480 pixels, le tout sur une diagonale de 2 pouces. Enfin, elle est animée par un processeur dual-core cadencé à 1 GHz et couplé à 512 Mo de RAM. La batterie est de 300 mAh et Samsung affirme pouvoir en espérer deux jours d’autonomie. 

On attend maintenant de faire une première prise en main, et d’obtenir de plus amples informations sur son prix et sa disponibilité.

Samsung Gear S_Pure White_1 Samsung Gear S_Pure White_4 Gear_S_HERE