Après l’officialisation du Galaxy S6 Edge par Samsung, nous avons pu approcher le terminal pour réaliser une prise en main. La vidéo sera mise en ligne d’ici quelques heures et nous vous proposons d’ici là de vous livrer nos premières sensations à chaud.

MWC-FrAndroid-DSC07217

Galaxy S6 Edge

Il faut bien l’avouer, Samsung nous a agréablement surpris avec la finition des Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge. J’ai pu prendre en main ce dernier pendant quelques minutes pour jouer avec et le retourner dans tous les sens, j’ai été totalement conquis par ses finitions et son ergonomie. Si l’utilisation d’aluminium sur les tranches n’est pas une nouveauté chez Samsung, on ne peut pas en dire autant pour le verre à l’arrière.

Samsung Galaxy S6 Edge (1 sur 7)-2

Bouton central avec capteur d’empreintes digitales

Alors oui, cela empêche de facilement ouvrir le téléphone pour changer sa batterie mais ce verre Gorilla Glass 4 lui confère une finition, une prise en main et un look bien plus réussis que le plastique du Galaxy S5.

Samsung Galaxy S6 Edge (2 sur 7)

Du verre … et des traces de doigt

Dès qu’on prend en main le téléphone, une sensation de solidité apparaît. Ça y est, Samsung a réussi à rattraper Apple sur le terrain de la finition. Les bordures en aluminium jouent également dans cette sensation et on peut vraiment admirer l’excellent travail réalisé lors de l’usinage. Cela n’a plus rien à voir avec l’aluminium précédemment utilisé par Samsung sur ses terminaux puisque les bords sont désormais arrondis, ressemblant alors comme deux gouttes d’eau à l’iPhone 6. L’effet « wahou » sera assuré.

MWC-FrAndroid-DSC07182

7 mm d’épaisseur sur la partie la plus plate

Le Galaxy S6 Edge renforce cette sensation grâce à son écran incurvé. La surface d’affichage incurvée semble moins étendue comparée au Galaxy Note 4. Ici, il n’est plus question de l’utiliser comme un espace d’affichage totalement indépendant tel qu’on pouvait le connaître sur le Galaxy Note Edge mais plutôt comme un petit espace pour interagir ou afficher quelques informations utiles.

MWC-FrAndroid-DSC07222

Menu contextuel

Lorsque l’écran est éteint, cette zone peut afficher les notifications ou l’horloge. Lorsque l’écran est allumé, on peut venir tirer avec le pouce sur l’un des deux bords de l’écran pour faire apparaître certaines notifications ou les contacts favoris. Une fonctionnalité pratique, mais qui ressemble étrangement à celle introduite par Apple avec iOS 8.

MWC-FrAndroid-DSC07204

Les bords ultra-fins

La dernière fonctionnalité qui distingue le Galaxy S6 Edge par rapport à son cousin standard, c’est l’Edge lightning. Lorsque le téléphone est posé sur la face avant, l’un des deux bords incurvé s’allume lors de la réception d’une notification. La couleur diffusée reprend d’ailleurs celle qui entoure l’avatar du contact favori, au besoin.

Samsung Galaxy S6 Edge (5 sur 7)-2
Samsung Galaxy S6 Edge (4 sur 7)-2

A chaud, il me semble que ces fonctionnalités soient beaucoup plus pratiques par rapport à celles pensées par Samsung sur le Galaxy Note Edge. D’autant plus que la sensation de prise en main procurée par les deux bords incurvés est vraiment inédite.

MWC-FrAndroid-DSC07207

Port nanoSIM

Sur le Galaxy Note Edge, la sensation était agréable mais pas vraiment naturel. Sur le Galaxy S6 Edge, c’est beaucoup plus naturel et on se demande comment on va faire pour repasser sur un téléphone standard de ce point de vue. En fait, c’est un peu comme les écrans 2,5D utilisés par Apple sur l’iPhone 6 ou Samsung sur le Galaxy Note 4. Mais avec ce dernier, le géant coréen avait eu la mauvaise idée de faire remonter les bords en aluminium, cassant alors tout l’intérêt de cet écran légèrement incurvé.

Samsung Galaxy S6 Edge (5 sur 7)

En revanche, Samsung a encore a apprendre sur le design. L’idée de sortir différents coloris est bonne, très bonne même. Les visuels presse sont très flatteurs, mais dans la pratique, ce n’est pas du tout la même chose. En effet, si les modèles noir et blanc sont plutôt passe-partout (et encore…) on ne peut pas en dire de même pour les modèles colorés. Mais alors pas du tout. En effet, le modèle doré montrera sa véritable couleur qu’à de rares occasions. La plupart du temps, les reflets induits par le verre qui protège le téléphone transformera ce dernier en miroir de poche.

MWC-FrAndroid-DSC07187

Mode miroir

C’est à peu près la même chose pour le coloris bleu, qui vire du bleu foncé au bleu turquoise selon la lumière. Quant au modèle noir, il fait affreusement ressortir les traces de doigts du Gorilla Glass 4. Finalement, le modèle blanc est celui qui ne dispose – pratiquement – pas de ces défauts. Samsung aurait donc du se limiter à des coloris simples, ou partir sur la voie de l’aluminium pour la coque arrière. Mais la comparaison avec l’iPhone aurait alors été bien trop évidente.

Samsung Galaxy S6 Edge (3 sur 7)

Du noir … légèrement bleuté

 

Material Design est adopté

Pour la partie logicielle, on sent que Samsung a fournides efforts qui se révèlent payants. Les lignes directrices de Material Design commencent à être de plus en plus suivis et cette nouvelle version de Touch Wiz vient le prouver. On a beaucoup de bandeaux colorés et de nombreuses options – souvent inutilisés – sont désormais regroupés au sein de sous menus. L’application pour les SMS a été revue et ressemble maintenant davantage à Messenger de Google. Toutes les applications relatives à la téléphonie ont subit une cure de jouvence.

MWC-FrAndroid-DSC07210

Multi-tâche

Pour le reste du système, les habitués de TouchWiz ne seront pas dépaysés. La grande nouveauté reste tout de même l’intégration d’un système de thèmes qui modifie de nombreux éléments : de la police aux icônes en passant par la couleur dominante. Vous en avez marre du bleu Samsung omniprésent dans les menus et le centre de notifications ? Les thèmes sont faits pour vous. En revanche, certains sont du plus mauvais goût, mais il en faut pour tout le monde !

Samsung Galaxy S6 Edge (7 sur 7)

 

Exynos 7 Octa, une super efficacité énergétique

Un petit mot sur les performances : le Galaxy S6 Edge intègre l’Exynos 7 Octa (7422) conçu et fabriqué par Samsung avec le nouveau process 14 nm FinFET. Cela lui permet d’atteindre une efficacité énergétique qui rendrait jaloux n’importe quel autre SoC mobile. Il semblerait que le géant coréen ait pu pousser les fréquences de la puce bien plus haut que ce que l’on connaissait auparavant. Nous n’avons pas pu les analyser en détail, mais une rapide session de GFXBench nous a donné des résultats hors du commun. Avec respectivement 26 et 58 FPS (offscreen) sur Manhattan et T-Rex, le Mali-T760 MP6 présent dans la puce de Samsung dépasse le Snapdragon 810 de Qualcomm et se permet de venir chatouiller l’indétrônable Tegra K1 de Nvidia. Il faudra toutefois vérifier tout cela en dehors des benchs pour savoir si le pilote de Samsung est toujours aussi allergique aux longues parties de jeux.

Samsung Galaxy S6 Edge (1 sur 1)

On finira cette prise en main par un rapide tour au niveau de l’écran. Samsung utilise toujours sa technologie Super AMOLED mais par rapport au Galaxy S5, on passe du Full HD au QHD. Le saut de définition ne se voit pas vraiment à l’œil nu (à moins d’insister) mais on imagine que Samsung a repris les avancées de sa technologie AMOLED introduites avec le Galaxy S5 LTE-A asiatique qui permettait de baisser la consommation de la dalle malgré une luminosité en hausse. A ce propos, Samsung annonce une luminosité (élevée) de 600cd/m2.

Samsung Galaxy S6 Edge (1 sur 7)

 

Alors pari réussi pour ce Galaxy S6 Edge ?

Alors pari réussi pour ce Galaxy S6 Edge ? A chaud et à titre personnel, ce terminal m’attire énormément. Habituellement, je ne suis pas trop convaincu par les produits Samsung – exception faite du Galaxy Alpha – mais ce Galaxy S6 Edge me fait du charme. Bien évidemment, de nombreux consommateurs seront déçus par bien des points, à commencer par l’absence de slot micro-SD ou par l’impossibilité de changer la batterie. Mais avec des puces UFS 2.0 atteignant 128 Go pour les modèles les plus chers, il faudra du temps avant de remplir l’espace de stockage. Finalement, le point le plus gênant pourrait venir du prix de l’appareil. Pour le moment, celui-ci est inconnu mais selon les rumeurs, il faut s’attendre à un tarif compris entre 850 et 950 euros pour le premier modèle en 32 Go. Mais malgré un tel tarif, le S6 devrait faire un tabac lors de la sortie du terminal.