Les précommandes du Galaxy Note 7 sont ouvertes depuis quelques jours en Europe et Samsung affronte déjà un premier problème : la demande est telle que le stock ne sera pas suffisant. Il faut donc s’attendre à une pénurie assez rapidement.

galaxy-note-7-stylet-2

Après une annonce en début de mois, le Galaxy Note 7 de Samsung s’apprête à sortir d’ici une quinzaine de jours. Pour préparer cet évènement, le constructeur sud-coréen a lancé une campagne de précommandes. Il ne s’attendait toutefois pas à ce qu’elle fonctionne aussi bien en Europe et compte donc limiter leur nombre.

« La réaction du marché, combinée avec les retours extrêmement positifs des opérateurs et revendeurs partenaires, indique que le Note 7 dépassera de loin nos prévisions originales de ventes pour la région », a confié à Cnet Conor Pierce, vice-président de Samsung au Royaume-Uni et en Irlande. « Par conséquent, le nombre d’unités de précommandes sera limité en raison de cette demande sans précédent », ajoute-t-il.

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Samsung Galaxy Note 7, la nouvelle référence à grand écran

Les précommandes déjà fermées

Dans certains pays, et notamment au Royaume-Uni, les précommandes du Galaxy Note 7 sont d’ores et déjà suspendues en raison de cette forte demande. En France cependant, les trois couleurs (noir, bleu et argent) restent disponibles sur la boutique officielle de la marque. Il n’est pas impossible cependant que la demande soit plus forte que l’offre ici aussi dans les prochains jours.

Cet engouement s’explique par les premiers retours enthousiastes de la presse internationale à la découverte ce smartphone qui combine à la fois les bonnes caractéristiques du Galaxy S7 et des innovations plus ou moins intéressantes en fonction des utilisateurs, comme le scanner d’iris, ou encore l’arrivée de l’USB Type-C. Par ailleurs, Samsung offre à tous ses clients qui précommandent le smartphone un casque de réalité virtuelle Gear VR de dernière génération. Enfin, rappelons que certains pays comme la France n’ont pas eu droit au Galaxy Note 5 l’année dernière, frustrant une partie des utilisateurs qui entendent bien se rattraper sur cette génération.

Et ensuite ?

Si Conor Pierce s’est exprimé sur les précommandes du Galaxy Note 7, il n’a rien dit concernant les stocks prévus pour son lancement. Au vu de la demande importante avant même son lancement, Samsung pourrait avoir du mal à produire suffisamment de stock pour satisfaire tous les clients au moment venu, et ce malgré cette première limitation. Serait-ce le retour des files d’attente devant les magasins ?