L’offre de Samsung Galaxy S8 ne serait pas suffisante pour combler la demande. Le fautif ? Son processeur gravé en 10 nanomètres !

Au moment de la rédaction de ces lignes, nous sommes à moins de 24 heures de l’officialisation du Galaxy S8. Si les rumeurs sont avérées, le téléphone et son grand frère, le Galaxy S8 Plus, devraient être disponibles lors de la seconde moitié du mois d’avril. Ceux qui le veulent à ce moment risquent cependant de devoir jouer des coudes.

En effet, selon le Korea Herald, l’offre du Galaxy S8 ne serait pas à la hauteur de la demande, et le flagship coréen tomberait donc rapidement en rupture. La cause de ce problème serait liée à la production de processeurs gravés en 10 nm, les Qualcomm Snapdragon 835 et Exynos 8895. Rappelons que ces problèmes de production auraient également influencé le choix des autres constructeurs de sortir leur flagship plus tard ou avec une puce plus vieille.

Les premiers chiffres du Samsung Galaxy S8 pourraient donc être décevants pour la marque, non pas en raison de la qualité intrinsèque du téléphone, que nous découvrirons très bientôt, mais bel et bien des problèmes liés à son processeur. Un possible nouveau coup dur pour Samsung qui a déjà perdu la confiance de ses actionnaires après la panique du Galaxy Note 7.

À lire sur FrAndroid : Samsung Galaxy S8 et S8+ : prix, disponibilité et caractéristiques du futur flagship