Lors du CES 2016, Sony s’est concentré sur les secteurs de l’audio et de la vidéo et a présenté de nombreux produits. Toute la gamme de téléviseurs sous Android TV a ainsi été rafraîchie, de même que certains accessoires audio. Nous avons eu l’occasion de (re)découvrir la gamme 2016 de téléviseurs Sony Bravia.

tv-sony-xd94 copy

Sony renouvelle sa gamme

“Switch-off”, kézako ?

Les normes de la TNT évoluent régulièrement et le matériel en devient parfois obsolète. Ce sera le cas dans la nuit du 4 au 5 avril 2016, durant laquelle le format MPEG-2 actuellement utilisé pour diffuser les chaînes hertziennes sera abandonné au profit du MPEG-4.

En raison de ce changement de norme, les téléviseurs les plus anciens pourraient ne plus capter les chaînes, poussant ainsi certains consommateurs à acheter un nouveau décodeur ou, plus radicalement, une nouvelle TV.

Sony voit grand pour 2016 et mise sur le switch-off de la TNT ainsi que les évènements sportifs à venir (l’UEFA EURO 2016 et les Jeux olympiques de Rio) pour propulser ses ventes de téléviseurs avec une hausse estimée de +13 % en volume et de +10 % en revenus par rapport à l’année dernière. Le constructeur compte avant tout sur les grandes tailles (43″ et plus représentent 80 % des produits à venir cette année), ainsi que sur les modèles 4K UHD qui représentent trois quarts du catalogue.

Les principaux représentants de cette nouvelle gamme tournent sous Android TV et sont connus sous la dénomination de XD85, successeur du X85 dont nous avons déjà parlé dans ces colonnes, sa variante incurvée, le SD85, et les XD93 et XD94, les nouveaux modèles haut de gamme. C’est ce dernier que nous avons eu l’occasion de voir de plus près lors d’une présentation dans les locaux de Sony.

En savoir plus : Sony Bravia 4K HDR : les nouvelles fonctions d’Android TV en détails

Pour sa lignée 2016, Sony a travaillé trois points en particulier. La partie logicielle, plus fluide, agrémentée de quelques fonctions supplémentaires et prête à accueillir Android M en mai ou juin, le design et le traitement d’image.

Un design soigné

Comme sur les précédents modèles, Sony mise avant tout sur la finesse pour attirer l’œil et donner l’impression d’être face à un tableau lorsque l’appareil est accroché au mur. Pour cela, le constructeur nippon a réussi à réduire encore un peu plus l’épaisseur du produit, passant ainsi de 4 cm à 3,67 cm d’écart avec le mur.

Écoutant les critiques des produits de 2015, Sony a également revu la télécommande, désormais unique et non plus double, ainsi que le pied du téléviseur, plat et centré pour mieux s’adapter à tous les types de mobilier. Avec des pieds aux extrémités, les petits meubles devenaient un problème. Par ailleurs, le pied a été pensé pour organiser et cacher tous les câbles branchés au téléviseur, ce qui devrait plaire aux maniaques du cable management.

sony-xd94-pied

Une image de qualité

Tous ces écrans haut de gamme sont bien évidemment équipés d’une dalle Ultra HD 4K, mais sont également au standard “Ultra HD Premium”, une norme mise en place par le consortium UHD Alliance afin de certifier d’une certaine qualité. Entre autres, ce sigle assure une résolution de 3840 x 2160 pixels minimum, l’encodage des couleurs sur 10-bits, l’affichage d’un minimum de 90 % des couleurs P3 ainsi qu’une plage dynamique élevée avec une luminosité élevée et des noirs très sombres. Le but est d’assurer une compatibilité avec le contenu 4K HDR qui commence à arriver.

Sony se montre d’ailleurs fier des résultats obtenus sur ses téléviseurs. Entre le mode HDR – ou High Dynamic Range – qui donne plus de détails dans les zones très lumineuses ou très sombres grâce à une meilleure transmission du contraste de chaque zone, le traitement maison X-tended Dynamic Range Pro – ou XDR Pro – qui améliore le contraste localement et le nouveau mode d’éclairage Slim Backlight Drive qui permet d’obtenir des noirs beaucoup plus intenses et des couleurs plus fidèles, le résultat est particulièrement bluffant. L’ensemble est géré par le processeur graphique X1 qui, bien que gardant la nomination de l’année dernière, a été amélioré pour profiter notamment d’une fonction d’upscaling plus précise.

XD85_QH_65_Front_and_Hero

Les images qu’il nous a été donné de voir sur le XD94 étaient étonnantes de réalisme, de contraste, de finesse et de précision. Les couleurs sont mieux gérées que sur le X85 de l’année dernière, la profondeur d’image est beaucoup plus intense et les zones très claires comme très sombres gagnent en détails. Tout en restant sur une dalle LCD, Sony espère ainsi concurrencer la qualité de l’OLED. Les conditions étaient néanmoins ici optimales, et il n’est pas dit que vous trouverez facilement des sources d’une aussi bonne qualité. Rappelons d’ailleurs à cette occasion que la marque ne prévoit pour le moment aucune platine Blu-ray 4K.

La nouvelle gamme de Sony est prévue pour ce printemps à un prix qui reste encore à définir.