Suite à une plainte à San Francisco, Uber admet que ses voitures en pilotage automatique posent problème avec la piste cyclable.

15uber1-master768

Alors que les voitures en pilotage automatique d’Uber ont été lancées il y a quelques jours seulement à San Francisco, et immédiatement pointées du doigt pour une série de violation des règles de conduite à San Francisco, la compagnie a reconnu que ses véhicules pouvaient être un problème pour les cyclistes. En effet pour l’heure, les automobiles effectuent des virages dangereux sur les pistes cyclables en ville. C’est le porte-parole d’Uber qui a déclaré au journal The Guardian que la société travaillait sur la correction de ce défaut précis.

De nombreux problèmes

Les voitures en pilotage automatique d’Uber sont présentes dans les rues de San Francisco depuis le 14 décembre dernier et déjà, le nombre de problèmes recensé est important. Certaines d’entre elles ne se sont pas arrêtées au Stop, n’ont pas laissé la priorité au passage piéton… Aujourd’hui, c’est San Francisco Bicycle Coalition, et notamment son directeur Brian Weidenmeier, qui a signalé que, par deux fois, une voiture Uber a traversé au dernier moment une voie cyclable, susceptible alors de provoquer une collision avec des cyclistes qui arrivaient en sens inverse.

Une reprogrammation prévue

Alors qu’Uber a souvent défendu le pilotage automatique en présentant des erreurs humaines, la promesse de la compagnie de mettre à jour sa programmation indique bien que le problème de voie cyclable est un souci en provenance de son logiciel d’autoconduite. La demande de Brian Weidenmeier a quoi qu’il en soit été entendue. En attendant que les ingénieurs retravaillent la programmation, Uber recommande de passer en mode manuel pour tourner à droite dans une rue avec une piste cyclable.

Malheureusement pour Uber, la San Francisco Bicycle Coalition a déclaré que laisser circuler ces voitures avant la reprogrammation était « inacceptable ». Des organisations dans la ville se sont jointes à ce mouvement, dénonçant le comportement dangereux de ce pilotage automatique et a appelé à une législation plus ferme.

Uber Uber Technologies, Inc.