Pour le moment, les Google Glass peuvent être pilotés par la voix ou le toucher. L’application MindRDR va beaucoup plus loin puisqu’elle permet de commander les lunettes connectées de Google par la pensée ! Aucune magie n’est utilisée pour arriver à ce résultat et le logiciel fait en réalité le lien entre les Google Glass et le casque MindWave de NeuroSky qui ira mesurer les signaux de votre cerveau.

Google Glass MIndRDR

Les Google Glass deviennent un produit encore un peu plus particulier avec l’intervention de l’application MindRDR qui permet de les piloter avec… la pensée ! Oui vous avez bien lu, il n’y a plus besoin de parler aux lunettes ni de toucher leur partie tactile pour interagir avec les Google Glass. Pour pouvoir commander ses Google Glass avec la pensée, il faut donc l’application open source MindRDR mais également le casque MindWave Mobile développé par la société NeuroSky. Quand on voit l’allure du casque, on se dit qu’on sera encore plus ridicule dans la rue. Les Google Glass sont déjà mal perçues dans certains lieux publics, alors si en plus il faut enfiler un casque tout droit sorti des films de sciences fiction, on est sûr de se faire remarquer…

Mais certaines personnes pourraient être séduites par ce fonctionnement. On peut notamment penser aux handicapés qui ne peuvent pas interagir avec les Google Glass par la voix ou le toucher. Pour le moment, MindRDR est uniquement compatible avec l’appareil photo des Google Glass. On peut donc prendre une photo par la pensée pour ensuite l’uploader directement sur un réseau social. L’entreprise fait savoir que l’application est open source pour que d’autres développeurs viennent donner un coup de main afin de permettre d’agrandir le catalogue de fonctionnalités disponibles par la pensée.

Une technologie déjà éprouvée

Le pilotage informatique grâce au rythme cérébral est utilisé depuis plusieurs années et notamment dans le domaine vidéoludique pour les particuliers. La technique fonctionne plus ou moins bien. Sur des actions relativement simples, comme ici prendre une photo, le pilotage par la pensée est possible. En revanche, lorsque l’application pourra commander de nombreuses fonctions des Google Glass, il sera plus délicat de calibrer le casque pour qu’il réussisse à distinguer les ondes différentes du cerveau.