La Google I/O a été l’occasion pour le géant américain d’annoncer les nouveaux appareils connectés que l’assistant Google pourra contrôler. On retrouve par exemple des volets, des ventilateurs, des baignoires… et des toilettes.

Il y a huit mois, lorsque j’ai utilisé mon Google Home pour éteindre mes lumières et augmenter la température de ma chambre devant mon grand-père, ce dernier a évidemment rétorqué : « et demain il contrôlera tes chiottes. » Il avait raison.

Quels types d’appareils pourront être contrôlés avec Google Assistant ?

Nous vous parlions très récemment de l’intégration des appareils de la gamme Xiaomi Mi Smart Home dans l’écosystème Google Assistant, écosystème qui ne cesse de grandir pour rattraper Amazon Alexa. En effet, lors de la Google I/O, la liste des prochains appareils compatibles avec Google Assistant a été dévoilée.

 

Notons la présence de climatiseurs, purificateurs d’air, ventilateurs, cafetières, stores, humidificateurs, etc. La liste ne fera que s’allonger et Google espère bien que les gens aimeront de plus en plus parler avec l’assistant Google pour contrôler leur maison. Enfin, les deux derniers appareils attirent forcément l’attention : les toilettes et les baignoires.

« Ok Google, tire la chasse »

Les toilettes « intelligentes » existent déjà et sont fabriquées par Kohler, qui les vend pour la modique somme de 4 700 dollars. Ces dernières sont dotées d’un éclairage d’ambiance coloré, d’un siège chauffant et d’un chauffe-pieds. Pour l’instant, le produit fonctionne exclusivement avec Alexa et possède même ses propres haut-parleurs intégrés. Pourquoi pas ?

Kohler propose aussi un miroir intelligent, des douches intelligentes, des éviers intelligents et des robinets intelligents, tous compatibles avec Alexa. La baignoire permet aux utilisateurs de régler la température de l’eau avec une application.

Ainsi, vous pourrez bientôt être en mesure de demander à votre Google Home de chauffer le siège des toilettes… Bienvenue dans le futur.

À lire sur FrAndroid : Google Home et ses alternatives : quelles sont les meilleures enceintes connectées en 2018 ?