Un mois après son annonce, les expéditions de l’Essential Phone n’ont toujours pas commencé. Quelles sont les raisons de ce retard ?

L’Essentiel Phone avait fait beaucoup de bruit lors de son annonce en mai dernier. Ce smartphone à l’écran réellement bord à bord, au point que la caméra en façade coupe la surface d’affichage, a été développé par un nouveau fabricant américain fondé par Andy Rubin, le co-créateur d’Android.

Plusieurs éléments de sa présentation nous avaient cependant interpellés et déçu, comme sa disponibilité annoncée comme limitée aux États-Unis, son prix de vente assez élevé pour un nouvel acteur et l’absence de date de sortie claire et annoncée.

 

Le rendez-vous manqué des 30 jours

Lors de la conférence Code de Recode en mai, Andy Rubin avait a été interrogé sur la sortie de son téléphone. Il y indiquait qu’il « n’aurait pas lancé les précommandes s’il n’avait pas l’assurance d’envoyer le téléphone dans les 30 prochains jours environ ».

Depuis, plus de 30 jours ont passé et la marque n’est pas encore prête à s’engager sur une date de sortie, ce qui commence à inquiéter les premiers clients.

 

Une validation tardive par la FCC

Pour être commercialisé aux États-Unis, un appareil de télécommunication a besoin d’être validé par la Federal Communications Commission, ou FCC. Or dans le cas de l’Essential Phone, la validation n’a été faite que le 26 juin 2017.

De plus, de l’aveu même du fabricant, la certification pour la résistance à l’eau n’a pas encore été faite.  Il s’agit d’autant de freins qui empêcheront Essential de commercialiser son premier smartphone pour le moment.

Il semble donc qu’il soit trop tôt pour s’inquiéter de la réalisation du projet, qui semble surtout accuser un retard à la certification, mais l’absence de promesses sur une date de sortie ne rassurera certainement pas les premiers clients de la marque. Espérons qu’elle sera plus prompte à communiquer à l’avenir en cas de problèmes.