Le marché des tablettes continuera sa croissance cette année, mais avec des ventes moins bonnes que prévu en raison de la montée en puissance des phablettes. Les ventes finiront par se stabiliser en 2017 avec une croissance à un chiffre.

Capture d’écran 2013-12-04 à 12.18.01

Avec l’année 2013 qui touche à sa fin, les cabinets d’études commencent à publier leurs chiffres relatifs à l’année écoulée. Le secteur des tablettes prend de plus en plus de place dans les études du fait de l’ampleur que prennent les ventes. Ainsi, le cabinet IDC estime le nombre de tablettes vendues en 2013 à 221,3 millions d’unités, soit une augmentation de 53,5 % par rapport à l’année dernière.

IDC, qui revoit ici toutefois ses prévisions à la baisse ( 227,4 millions en août dernier), voit les tablettes Android arriver en tête avec une part de 61 %, devant les iPad qui détiennent 35 % et les les tablettes Windows, se contentant d’un petit 3,4 % de PDM. Cette remise en question des ventes de tablettes intervient en raison de la prolifération des phablettes, qui cannibalisent selon le cabinet les ventes des petites tablettes.

Le cabinet prévoit également une augmentation des ventes pour l’année prochaine (270,5 millions d’unités) mais une croissance moins importante avec une augmentation de “seulement” 22,2 %. Sur les cinq prochaine prochaines années, IDC prévoit également un ralentissement de la croissance qui sera à un chiffre en 2017 (386,3 millions d’unité pour cette année). Une année pendant laquelle les tablettes sous Windows atteindront une part de 10,2 %. À noter qu’IDC considère que les nouveaux entrants sur le marché ne se partageront que 0,4 % du marché dans trois ans.