C’était la toute première annonce de Mountain View lors de la Google I/O, le mois dernier. L’Américain révélait le lancement d’un programme destiné à rendre les androphones accessibles aux pays émergents. Le projet porte un nom tout simple : Android One. Et il devrait être lancé en Inde d’ici octobre prochain.

Android One

Équiper les 5 milliards de personnes en smartphones, dont celles qui n’ont pas accès aux appareils actuellement trop onéreux. Google, qui avance ces chiffres, vise les marchés émergents via un programme de lancement de smartphones à bas prix, sous la bannière Android One. Annoncé à la Google I/O fin juin dernier, ce projet s’est rapidement précisé, si bien que l’on évoquait il y a une quinzaine un partenariat exclusif conclu entre Google et MediaTek, qui deviendrait ainsi le son fournisseur de processeurs. Si ce choix n’a pas été confirmé, celui de l’OEM indien Micromax, mais aussi de Karbonn et de Spice, a été entériné dès l’officialisation d’Android One. Parmi les caractéristiques annoncées par Sundar Pichai à San Francisco, la présence d’un Android Stock dont Google assurera les mises à jour, un écran de 4,5 pouces, un tuner radio FM, un port micro-SD et le support du dual-SIM. Et surtout, un prix : 100 dollars maximum.

À en croire les informations recueillies par l’Economic Times, qui ne cite toutefois pas ses sources, le lancement du premier smartphone sous Android One est prévu dès le mois d’octobre prochain en Inde. Il aurait d’ailleurs lieu lors d’un déplacement de Sundar Pichai dans le pays. On ne sait toutefois pas qui sera en charge de la production de l’appareil, même si le nom de Micromax semble le mieux placé, ni quelles seront les caractéristiques exactes du terminal. Nul doute qu’en tant que premier de la lignée, il fera office de référence dans le monde d’Android One.