Comme tous les mois, l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) vient de mettre en ligne les chiffres de déploiement de la 4G en France pour le mois de janvier 2015. La plupart des opérateurs trainent des pieds, sauf Free Mobile qui a carburé en termes de nombre de sites 4G mis en service.

ANFR 4G janvier 2015

 

Au 1er février 2015, le nombre de site autorisés pour la 4G est de 18 876 au niveau national dont 15 682 sont véritablement en service. Par rapport au 1er janvier 2015 et si l »on en croit les chiffres fournis par les opérateurs à l’ANFR, le nombre de sites 4G en service a augmenté de 2,8 %. Les opérateurs continuent donc sur leur petite lancée puisqu’en janvier, ce chiffre était de 2,7 %.

Cette fois-ci, c’est Free Mobile qui met tout le monde d’accord puisque l’entreprise de Xavier Niel a été très active avec une hausse de 15,6 % des sites mis en service par rapport au 1er janvier 2015. Ainsi, le trublion de la téléphonie passe de 2 099 à 2 426 antennes 4G. SFR a été plus actif que Bouygues et Orange avec environ 4 % de sites actifs supplémentaires, passant de 2 840 à 2 962. Si Free Mobile continue sur sa lancée, l’entreprise pourrait bien rattraper l’opérateur au carré rouge même si ce dernier est loin devant avec 3 634 antennes activées (réparties sur les 2 962 sites qui peuvent chacun contenir plusieurs antennes).

4G ANFR janvier

Il serait intéressant de connaître maintenant le taux de couverture de chaque opérateur. On sait qu’Orange couvre 74 % de la population depuis quelques jours. Bouygues Telecom était, aux dernières nouvelles, à 71 % au 18 novembre 2014. Quant à SFR, les derniers chiffres font état de plus de 50 % alors que Free prévoyait de dépasser ce taux avant la fin de l’année 2014.

La 3G : Free Mobile continue son déploiement

Un petit mot sur la 3G : Free Mobile continue sur sa lancée avec une hausse de 5 % du nombre de sites en service, passant alors de 4 428 à 4 655 sites autorisés. Rappelons que l’ARCEP étudie actuellement la carte de couverture 3G fournie par Free Mobile en janvier dernier avec des mesures sur le terrain pour vérifier les chiffres avancées par l’opérateur. Free Mobile est en effet tenu de couvrir 75 % de la population en 3G depuis le 12 janvier 2015, un taux de couverture qui serait apparemment respecté si l’on en croit l’ancien directeur de l’ARCEP, le gendarme des télécoms.