Introduction

2014 a indéniablement été l’année des smartphones d’entrée de gamme. Désormais, trouver un téléphone nu, 4G et de qualité correcte pour moins de 200 euros est chose aisée. Mais pour moins de 100 euros ? Et bien si l’on en croit Wiko, il y a le Lenny, un smartphone d’entrée de gamme à la diagonale d’écran imposante et à prix réduit. Est-ce une bonne affaire pour autant ? On en doute un peu.

wiko lenny 1

 

Fiche technique :

ModèleWiko Lenny
Ecran5 pouces
Technologie d'écranTFT
Définition FWVGA (854 x 480 pixels)
Résolutionenviron 195 ppi
ArchitectureMediaTek MT6572
Nombre de coeurs2
Cadence1,3 GHz
Puce graphiqueMali-400
Mémoire RAM512 Mo de RAM
Version d'AndroidAndroid 4.4.2 (KitKat)
Mémoire interne4 Go (2,5 Go de disponible réellement)
Support micro-SDOui, jusqu'à32 Go
Caméras5 mégapixels (dorsal)
1,3 mégapixels (frontal)
Carte SIMSupporte jusqu'à 2 cartes SIM (format classique)
Bluetooth4.0
Réseaux3G / H+ uniquement (850/900/1800/1900/2100 MHz)
Radio FMOui
GPS - A-GPSOui - Oui
CapteursAccéléromètre, Proximité, Luminosité, Gyroscope, Orientation, Boussole
Batterie1800 mAh
Dimensions143 × 73 × 9,6 mm
Poids174 grammes
CouleursNoir, Blanc, Violet, Jaune et Bleen (turquoise)
DAS0,482 W/kg (tête), 0,799 W/kg (corps)
PrixMoins de 100 euros

La fiche technique du Lenny est tout à fait typique du smartphone d’entrée de gamme classique. Ses composants possèdent des caractéristiques très réduites. On retrouve donc le plus petit processeur de MediaTek, le minimum de RAM pour faire tourner Android KitKat, le minimum de mémoire interne possible (mais un port carte micro-SD) et l’écran dispose d’une définition et une résolution ridicule pour un écran de 5 pouces. Vous sentez que l’on n’est pas emballé ? Difficile d’être enthousiasmé par des caractéristiques aussi pauvres. Seul bon point, son prix est inférieur à 100 euros, ce qui est très rare pour un smartphone de 5 pouces.

 

 

Un design sans véritable défaut mais aussi sans charme

Le design du Lenny est basique. Il est gros, intégralement recouvert de plastique et assez lourd. C’est loin d’être le téléphone le plus beau qu’on ait vu cette année, mais c’est aussi loin d’être le plus laid. C’est un smartphone au design très classique sans rien d’original, dont la taille importante rend l’utilisation à une main pratiquement impossible.

wiko lenny 9

 

wiko lenny 8

On sent clairement que ce smartphone, dans la gamme de couleur que nous a envoyé Wiko tout du moins, a été pensé pour un public jeune. Si le Lenny existe bien en noir, notre version jaune/turquoise est aussi flashy que le laissent entrevoir les photos. Une question de goût assurément.

wiko lenny 5

 

wiko lenny 4

 

wiko lenny 3

Le reste du téléphone est très classique pour un téléphone Wiko. La coque arrière est amovible et, une fois enlevée, laisse apparaître une batterie amovible de 1800 mAh, un port carte micro-SD ainsi que deux cartes SIM. Toujours à l’arrière du téléphone, Wiko a pris soin d’ajouter un flash pour épauler l’appareil photo.

wiko lenny 6

On notera pour terminer que le plastique qui entoure l’intégralité de l’appareil n’est pas ce qu’on a vu de pire cette année. Son toucher lisse n’est pas désagréable mais confère au Lenny un aspect jouet en total accord avec la gamme de prix de l’appareil. La qualité du plastique est également discutable. Je pense que des marques et des traces apparaîtront très vite sur la coque et seront d’autant plus visibles que les couleurs seront vives.

 

Un écran de 5 pouces, c’est bien. Un bel écran de 5 pouces, c’est beaucoup mieux.

L’écran est l’argument massue de Wiko pour ce Lenny. Et par argument massue, il ne faut pas entendre qualité, mais bien taille. Le Lenny est en effet l’un des rares smartphones de 5 pouces à être vendu moins de 100 euros. Et évidemment pour ce prix, il ne faut pas s’attendre à un bel écran. La définition du Lenny est vraiment pauvre pour un écran de ce type : 854 × 480 pixels, soit une résolution de 195 ppi. Dans les faits, comme le laissaient craindre ces chiffres, le rendu à l’écran est particulièrement pixellisé, et cela se ressent dès qu’il faut commencer à lire des écritures un tantinet petites.

wiko lenny 10

On ne va pas tergiverser durant des heures sur la qualité de cet écran, c’est un très mauvais affichage. C’est un écran LCD TFT de la pire espèce. Les angles de visions sont réduits au minimum et ont pour conséquence de transformer le rouge en noir à la première inclinaison. Il n’y a d’ailleurs aucun traitement sur la vitre qui surplombe l’écran, ce qui permet à la fois de la décorer astucieusement avec des traces de doigts très visibles et de ne rien voir à cause des reflets omniprésents. Une grosse catastrophe, pratiquement aussi laide que ce qu’on a pu voir sur le Wiko Goa. C’est dire.

 

Android KitKat façon Wiko : une partie logicielle solide

Wiko a installé la version 4.4.2 d’Android sur le Lenny. Ce qui est un bon point puisqu’il semble que le constructeur a définitivement abandonné les anciennes versions de l’OS de Google. On rajoutera également que le suivi logiciel semble à l’ordre du jour puisqu’au déballage de notre exemplaire de test, il a été nécessaire de réaliser deux mises à jour logicielles du téléphone. Certes, le Lenny n’est pas (encore ?) passé sous Android 4.4.4 mais Wiko fait un effort appréciable pour corriger les bugs assez rapidement.

logiciel android wiko lenny 1

Pour le reste, Wiko n’a pratiquement rien touché à la version de base d’Android, à l’exception de quelques améliorations évidentes. Citons en vrac la possibilité d’afficher le pourcentage de batterie dans la barre de notification, de créer des profils audio, de régler l’allumage automatique du téléphone (idéal pour éteindre son téléphone la nuit), et a ajouté une poignée d’applications pratiques (Radio, explorateurs de fichier, lampe torche). Rien à redire, donc.

logiciel android wiko lenny 2

On sera en revanche un peu plus sévère sur l’espace restant disponible sur la mémoire interne du téléphone. Le Lenny affiche ainsi dans sa fiche technique 4 Go de mémoire, mais n’en propose en réalité que 2,5 Go tout au plus. Comme d’habitude, une carte micro-SD de 32 Go viendra pallier ce manque.

 

Des performances minimales mais suffisantes

Pour le Lenny, Wiko a intégré un petit processeur double-cœur de MediaTek, le MT6572. C’est le même processeur que celui rencontré sur le Wiko Goa, à ceci près qu’il est cadencé à 1,3 GHz au lieu de 1. Et pas surprise au niveau des benchmarks, avec son score de 11 636 sur AnTuTu, ce SoC MediaTek se classe dans les processeurs les moins puissants que l’on a pu rencontrer cette année. Un test confirmé par ailleurs par PC Mark qui lui colle un score de 1048, le plus bas que nous ayons enregistré depuis que nous l’utilisons.

performances wiko lenny

Au quotidien, ce petit processeur est amplement suffisant pour une utilisation limitée à quelques applications peu gourmandes. Concrètement, à partir du moment on l’on décide de faire une croix sur les jeux en 3D et d’ouvrir et de laisser 10 applications ouvertes en même temps, tout se passe bien. Pour utiliser Chrome, garder quelques applications de réseaux sociaux ou jouer à des petits jeux comme JetPack Joyride, le téléphone ne dira rien. On notera également que le Lenny ne chauffe pratiquement pas. Après avoir passé un test aussi gourmand que celui de PC Mark, la coque du téléphone était toujours à la même température. Pour une fois que l’épaisseur et la taille importante d’un téléphone sert à quelque chose, on ne va pas d’en plaindre.

 

Un téléphone double-SIM

Il n’y a rien de bien particulier à remarquer du côté de l’aspect téléphonie et communication sur le Lenny. Comme d’habitude avec tous les téléphones Wiko, le Lenny est équipé d’un port double-SIM et de toute la panoplie d’applications nécessaires pour les gérer distinctement. Concernant la qualité des appels en eux-mêmes, rien à signaler non plus, la qualité est tout à fait correcte pour l’appelant et l’appelé même si on a déjà entendu bien mieux chez la concurrence.

gps wiko lenny

La partie GPS fonctionne également très correctement, GPS Data a réussi à fixer notre position à froid (juste avec le GPS, sans Wi-Fi ni data) en 85 secondes. Un score dans la moyenne, ni plus, ni moins.

 

Une partie photo très médiocre

On ne va pas s’attarder sur la qualité de l’appareil photo du Wiko Lenny. Son capteur arrière de 5 MP est très médiocre : les photos manquent cruellement de détails, la mise au point est catastrophique (et pour cause, il n’y pas d’autofocus) et le moindre problème de luminosité transforme les photos en clichés en noir et blanc. Les couleurs sont néanmoins assez fidèles. Vous l’aurez compris, le Lenny n’est pas un photophone.

photo wiko lenny 2
photo wiko lenny
IMG_20141105_143451

 

Une autonomie décevante

L’autonomie du Wiko Lenny est également décevante. Wiko a en effet inclu une batterie de 1800 mAh, soit une toute petite batterie pour un écran de 5 pouces. Au quotidien, il est très difficile de tenir une journée entière sans tomber en rade de batterie. L’autonomie du téléphone est très limitée au point que l’on peut voir le pourcentage de batterie descendre à vu d’œil lors d’une utilisation de quelques minutes. Un usage quotidien corroboré par notre habituel test de batterie. Après avoir fait tourner une vidéo Youtube en plein écran durant une heure avec le son au maximum le Lenny a perdu 26 % de batterie. C’est l’un des pires smartphones de sa catégorie.

Test Wiko Lenny Le verdict

design
6
Le Lenny n’est pas particulièrement laid mais il n’a aucun charme. C’est un gros smartphone recouvert de plastique à la qualité discutable. Il y a des chances pour qu’il ne vieillise pas très bien.
performances
6
Wiko a mis le plus petit processeur de MediaTek possible dans son téléphone. La navigation au sein du téléphone est fluide 90 % du temps, mais il n’est pas fait pour jouer ou pour faire tourner des applications gourmandes.
logiciel
8
Il s’agit d’une version stock d’Android en version 4.4.2 avec quelques menues améliorations ici et là. L’expérience Android de base est conservée et les applications pré-installées s’avèrent très pratiques.
écran
4
A quoi bon disposer d’une diagonale de 5 pouces si c’est pour mettre une très mauvaise dalle et un écran sans traitement ? L’affichage du Lenny est tout simplement hideux.
autonomie
4
La batterie est beaucoup trop petite pour tenir une journée en veille un écran de smartphone aussi important. C’est très mauvais.
caméra
3
Le Lenny n’est pas conçu pour faire de belles photo. Il dépannera pour prendre des photos pratiques, tout au plus.
Note finale du test 4/10
Si vous faites partie de ces gens qui ne veulent pas mettre plus de 100 euros dans un smartphone, alors ne vous tournez pas vers Wiko Lenny. Pour énormément de raisons. On a beau être à la fin de l’année 2014, il n’est pas encore possible de trouver un smartphone de 5 pouces de qualité à moins de 100 euros. Le Lenny en est la preuve : son écran est laid, son design est sans charme et ses performances sont tout juste médiocres. J’aborde à peine la question de l’autonomie et des photos, tout simplement honteuses. Non, si vous avez moins de 100 euros à mettre dans un smartphone, soyez raisonnable : faites des concessions sur la taille de l’écran ou achetez un téléphone d’occasion.

Pour moins de 100 euros, le Wiko Lenny ne parvient pas à trouver de bon compromis. Son écran trop grand possède trop de tares pour séduire. En revanche, si l’on se tourne vers des téléphones avec des écrans plus petits, il est possible de trouver de bons appareils pour moins de 100 euros. Le Moto E ou l’Archos 45 Helium (qui dispose en plus de la 4G) proposent peut-être des écrans de 4,5 pouces ou moins, mais ces derniers sont bien plus confortables à utiliser au quotidien. Bref, à moins de forcément vouloir un écran de 5 pouces, on peut difficilement vous conseiller le Lenny.
  • Points positifs
    • Moins de 100 euros pour un téléphone de 5 pouces
    • Installé sous Android KitKat
    • Le choix des couleurs
  • Points négatifs
    • Qualité de l’écran catastrophique
    • Autonomie très faible
    • Partie photo complètement oubliable
    • Design très banal