Introduction

testé par:
Gaël
Version:
4.4
Price:
249 euros

Reviewed by:
Rating:
3
On 14 décembre 2014
Last modified:29 décembre 2014

Summary:

L’Iconia Tablet 10 de Acer une bonne tablette de 10 pouces de milieu de gamme. Ce n’est certes peut-être pas le meilleur rapport qualité-prix de cette fin d’année, mais il faut bien admettre que l’appareil est très bien équilibré en termes de composants. Cette tablette dispose d’un écran de 10 pouces très honnête, d’un design un peu banal, de bonnes finitions, mais elle pêche beaucoup au niveau de la puissance. De fait, c’est une tablette conçue avant tout pour un usage multimédia et non pour du jeu. Son processeur est hélas bien trop modeste pour faire tourner des applications gourmandes en 3D.

À 250 euros environ l’Iconia Tab 10 est finalement une alternative plus qu’acceptable aux produits de Samsung, qui est son principal concurrent avec la Galaxy Tab 4. La tablette d'Acer dispose d'un écran plus fin, mais d'un processeur moins puissant. Avec une autonomie un peu plus poussée, on l’aurait très franchement conseillée. Mais en l’état, on se contentera d'affirmer que c’est « simplement » une bonne tablette. C'est déjà pas mal.

Acer profite de la fin de l’année pour renouveler ses gammes de tablettes. Le constructeur taïwanais en proposait deux en 2013 (une de 7 pouces et l’autre de 10 pouces) et il en propose désormais trois, une tablette de 8 pouces venant compléter la gamme. Nous avons pu passer quelques jours en compagnie de la version la plus haut de gamme, la Acer Iconia Tab 10, dans sa version A3-A20 FHD. Une tablette honorable du point de vue des composants, mais qui manque un peu de puissance.

Acer Iconia Tab 10 test 5

Fiche technique :

ModèleAcer Iconia Tab 10 (A3-A20FHD)
VersionAndroid 4.4.2
Taille d'écran10,1 pouces
TechnologieIPS LCD
Définition1200 × 1920 pixels
Résolution~224 ppp
SoCMediaTek MT8127
ArchitectureARM Cortex-A7
Nombre de cœur4
Vitesse du processeur1,5 GHz
Puce graphique (GPU)ARM Mali 450 MP4
Mémoire vive (RAM)2 Go DDR3
Mémoire interne (ROM)32 Go (26 Go disponible)
Support micro SDOui (jusqu'à 64 Go)
Caméras5 mégapixels (dorsal)
2 mégapixels (frontal)
Qualité vidéo (enregistrement)1080p
Carte SIMNon
Wi-Fi802.11 b/g/n
Bluetooth4.0
GPSOui
NFCNon
CapteursAccéléromètre
Port micro-USBmicroUSB v2.0
Sortie vidéoPort mini-HDMI
Tuner FM (Radio)Non
Batterie5910 mAh
Dimensions256 × 171 × 9 mm
Poids510 grammes
Prix conseillé250 euros

Avant même de commencer à rentrer dans les détails, il est important d’apporter quelques éclaircissements sur la gamme de tablette d’Acer. Pour rester poli, c’est un bazar clairement destiné à tromper le client. La fiche technique que l’on peut consulter au-dessus concerne uniquement la tablette Iconia Tab 10, dans sa version A3-A20 FHD, et que l’on désignera dans le reste du test par Iconia Tab 10 pour plus de facilité. C’est une fiche technique tout à fait honorable pour une tablette de fin d’année 2014. Cette dernière dispose d’un processeur MediaTek à quatre coeurs cadencés à 1,5 GHz, de 2 Go de RAM et surtout d’un écran IPS LCD en full HD (1920 × 1200). Elle dispose également de 32 Go de mémoire interne, d’une sortie vidéo micro-HDMI (pour relier la tablette à un écran, par exemple) et d’une batterie de 5910 mAh – un peu en-deçà de la moyenne. Son prix est de 249 euros environ, ce qui la place sur le marché des tablettes de milieu de gamme.

Ce qu’il faut bien retenir, c’est qu’Acer a décliné son Iconia Tab 10 en trois versions différentes. La première est celle que je viens de décrire quelques lignes plus haut. Les deux autres sont des versions différentes, dites A3-A20-K7NL et A3-A20HD, vendues respectivement 180 et 230 euros environ et qui disposent de composants beaucoup moins alléchants. Ces deux autres tablettes ont un écran avec une définition plus basse (1280 × 800), un processeur moins puissant cadencé à 1,3 GHz (certainement du MediaTek) et possèdent 1 Go de RAM en moins. La seule chose qui les différencie, outre leur prix, c’est que la déclinaison K7NL propose 16 Go de mémoire interne tandis que la A20HD affiche 32 Go. Attention à ne pas se tromper, donc.

Un design banal, mais des matériaux de qualité

Pour cet Iconia Tab 10, Acer n’a pas recherché un design original ou qui peut trancher avec les autres tablettes de 10 pouces. On trouve donc des coins arrondis, des bordures d’écrans très larges (plus de 1,5 cm sur les bordures hautes et latérales) et une coque intégralement en plastique. Ce qui ne veut pas dire que la Iconia Tab 10 est désagréable à prendre en main. Au contraire.

Acer Iconia Tab 10 test 6

Les bordures d’écran sont larges

 

Acer Iconia Tab 10 test 2

Notez les deux haut-parleurs, situés au niveau des mains. Une erreur de conception.

Il faut dire que si le design général est relativement banal, Acer n’a pas lésiné sur la qualité des matériaux. Le toucher, que ce soit celui de l’écran ou celui de la coque arrière, est excellent. Et pour cause, Acer a utilisé le Corning Gorilla Glass 3 sur sa tablette, lui conférant non seulement une solidité qui a déjà fait ses preuves par le passé, mais aussi une bonne glisse et un traitement anti-reflets. La coque arrière est en plastique imitation aluminium brossé avec des bordures arrondies. Elle est vraiment agréable à prendre en main et à utiliser au quotidien. L’appareil photo dorsal quant à lui dépasse légèrement du dos de la tablette. Ce n’est pas tellement un défaut, vu la taille de la bête. Le poids de l’Iconia Tab 10 est de 510 grammes. C’est relativement léger pour une tablette de 10 pouces, et on ne fatigue pas trop en la tenant à bout de bras.

Acer Iconia Tab 10 test 4

La coque arrière est agréable au toucher.

Acer Iconia Tab 10 test 3

L’appareil photo dépasse légèrement.

L’Iconia Tab 10 souffre toutefois d’un énorme défaut de conception, ses deux haut-parleurs stéréo, placés à l’arrière de la tablette sont situés exactement là où l’on pose ses mains pour tenir la tablette. C’est complètement idiot, puisque le son est alors bouché. À croire que les ingénieurs d’Acer n’ont jamais utilisé leur tablette. La connectique enfin se trouve sur la partie gauche. On y trouve le traditionnel port Jack, le port micro-HDMI et le port micro-USB.

Acer Iconia Tab 10 test 1

Avec sa prise HDMI, l’Iconia Tab 10 est bien fournie en terme de connectique.

Un bon écran en Full HD

Les écrans sont très souvent les points faibles des tablettes d’entrée ou de milieu de gamme. Et l’on est toujours agréablement surpris quand ils parviennent à nous bluffer. En l’occurrence, l’écran de l’Iconia Tab 10 est tout simplement bon. Pas excellent, ni moyen, juste bon. Il faut d’abord préciser qu’il s’agit d’un écran de 10,1 pouces au ratio 16/10 et à la définition de 1920 × 1080 pixels. Une définition tout juste correcte vu la taille de l’écran et qui lui confère une résolution un peu juste de 224 ppp. C’est correct et l’on ne voit presque jamais les pixels affichés sur l’écran, mais cette définition commence à être éloignée des standards de conforts imposés par les appareils de Samsung ou Apple avec des résolutions qui approchent plus souvent les 300 ppp. Il n’y a pas grand chose à reprocher sur la conception de l’écran en lui-même. Si les angles de vision ont tendance à légèrement noircir l’image, ils s’avèrent très généreux et permettent encore de lire et voir les images affichées sur la tablette. De face, la luminosité et le contraste de l’écran sont en revanche excellents. Rien à redire, donc, pour tout ce qui concerne la lecture et la consultation de vidéo cet écran rempli largement son office et ne trahit pas son propriétaire.

Acer Iconia Tab 10 écran-1

Logiciel : des doublons partout !

La tablette d’Acer est installée sur l’avant-dernière version d’Android, KitKat, en version 4.4.2. Sur la forme, Acer n’a pratiquement rien touché à la version Stock d’Android. Il a plutôt ajouté quelques petites améliorations ici et là, souvent pratiques à défaut d’être esthétique. Acer a ainsi inclus l’affichage du pourcentage de batterie, un gadget flottant qui permet d’afficher par dessus d’autres applications un agenda, une carte, une calculatrice ou un pense-bête ou encore la possibilité de consulter ses notifications depuis l’écran de verrouillage. Quelques gestures sont également au programme, afin de lancer une application au choix en apposant deux ou cinq doigts sur la tablette. Des petites choses qui, sans être révolutionnaires, sont malgré tout bienvenues.

Acer Iconia Tab 10 test logiciel 5
Acer Iconia Tab 10 test logiciel 3

Le menu flottant se rajoute en transparence sur les autres applications.

Acer Iconia Tab 10 test logiciel 2

Une petite fonctionnalité pratique de la tablette.

On sera beaucoup moins tendre avec les applications installées par défaut sur la tablette qu’il est impossible de désinstaller. Je n’ai rien contre trois ou quatre applications préinstallée et issue d’un partenariat passé avec de grosses entreprises. Après tout, il faut bien vivre. Et de fait, je ne critiquerai pas (trop) le fait qu’Acer a inclus d’office des applications inutiles du genre Booking.com (réservation d’hôtel), Zinio (achats de magazines papier dématérialisés), iStoryTime (une boutique de jeux pour jeunes enfants) ou encore l’application de WildTangent Games, une boutique de jeux médiocres. En revanche, je serai beaucoup plus critique envers la flopée d’applications développées par Acer et qui sont des doublons purs et simples des programmes de Google. Ainsi abDocs, abFichiers, abPhotos ou ab-quelque chose sont des doublons de Google Drive, Galerie Photo, Play Musiques ou Play Film. Et tous ces doublons nécessitent préalablement de créer un compte Acer en sus de son compte Google. On aurait préféré qu’Acer libère de la place sur la mémoire interne de la tablette plutôt que de mettre en avant ses propres logiciels.

Acer Iconia Tab 10 test logiciel 1

Toutes les applications visibles ici, à l’exception des applications de benchmarks, sont des applications préinstallées.

Dernier point pénible concernant ces applications préinstallées, Acer oblige l’utilisateur à installer et créer un compte sur l’application antivirus McAfee Security sous peine de recevoir une notification tous les jours indiquant que l’appareil court un grave danger. Je veux bien comprendre qu’il y a un risque à se rendre dans les tréfonds d’Internet, mais de là à obliger l’installation d’un antivirus, Acer y va un peu fort. Enfin… Je suppose que cela rassure madame Michu de savoir que son appareil est protégé par une marque qui lui rappelle vaguement quelque chose…

Des performances décevantes

L’Iconia Tab 10 est équipée d’un processeur MediaTek d’entrée de gamme, le MT8127, à quatre coeurs cadencés à 1,5 GHz. Son GPU est un Mali 450 MP4. Il s’agit donc de composants communs, mais très limites en termes de puissance. À titre de comparaison, la Lenovo Yoga Tablet 2, vendu une vingtaine d’euros moins cher (mais en version 8 pouces, certes) est pratiquement deux fois plus puissantes que la petite dernière d’Acer, que ce soit en termes de puissance graphique (3D Mark) ou en puissance réelle (PC Mark).

Benchmark/ModèleIconia Tab 10 (A3-A20FHD)Lenovo Yoga Tablet 2
AnTuTu 23218 points32570 points
GFX Bench
(T-Rex 1080p offscreen)
570
(10,2 FPS)
1012
(18,1 fps)
3D Mark
(Ice Storm Unlimited)
5375 points 14875 points
PC Mark2477 points4150 points
benchmark pc mark iconia tab 10

La puce de MediaTek tient difficilement la comparaison avec la puce d’Intel. Cela se ressent un peu au quotidien. La navigation dans les menus de la tablette est fluide, consulter des pages web, Google Maps ou YouTube ne pose pas de souci particulier à la tablette et des jeux simples comme JetPack Joyride tournent très bien. On ressent toutefois de légers ralentissements lorsqu’il faut lancer des applications en 3D. Quelques ralentissements inexpliqués apparaissent également de temps en temps au lancement d’applications ou lorsque l’on tire la barre de notifications. Bref, à condition de ne pas abuser des jeux très gourmands, l’Iconia Tab 10 tiens parfaitement la route.

Multimédia : Un son en demi-teinte

On le disait un peu plus haut, les haut-parleurs stéréo de l’Iconia Tablet 10 se situent à l’arrière de la tablette. Et outre leur disposition malheureuse, le simple fait qu’ils soient derrière la tablette étouffe ou cache le son. C’est dommage puisqu’ils ne sont pas mauvais du tout. D’ailleurs, Acer a pensé à inclure dans sa tablette une application Dolby afin que les amateurs de musique puissent régler comme ils le souhaitent les bandes de fréquences. Une application qui prend toute sa valeur avec un casque.

iconia tab 10 appli dolby
On apprécie enfin le fait qu’Acer ait inclus une prise HDMI avec sa tablette. Il est donc possible de brancher son appareil sur un téléviseur ou un écran doté d’un port HDMI afin de diffuser des photos ou des vidéos. Une connectique amenée à se faire de plus en plus rare à l’heure de Chromecast.

Autonomie :

Avec une batterie à moins de 6000 mAh et l’impossibilité de désactiver un anti-virus installé d’office, on pouvait mettre en doute l’autonomie de l’Iconia Tab 10.Et dans les faits, c’est bien le cas. Après la lecture d’une vidéo HD sur YouTube avec la luminosité de l’appareil placée au maximum, la tablette a perdu 23 % d’autonomie. En d’autres termes, il est possible de voir un ou deux films en entier, mais la tablette d’Acer ne supportera pas beaucoup plus qu’une après-midi de fonctionnement avant d’avoir besoin d’être rechargée. Evidemment, dans le cas d’un usage plus modéré et avec une luminosité placée en mode automatique, il est possible de tenir plus longtemps. Cette autonomie un peu faiblarde doit d’ailleurs expliquer pourquoi Acer a sorti d’autres versions de sa tablette avec des écrans dotés d’une définition plus faible. Un écran plus modeste consomme en effet beaucoup moins.

iconia tab 10 test frandroid autonomie

Verdict Acer Iconia Tab 10

design
7
L’Iconia Tab 10 est possède un design très banal et des bordures d’écrans très larges. Malgré tout, ses matériaux sont de bonne qualité et agréables au toucher. Dommage que les haut-parleurs arrières soient aussi mal placés.
écran
7
C’est un bon écran en full HD, avec une bonne définition mais une résolution un peu faiblarde. Les angles de vision sont bons et la luminosité est excellente. En tout cas, ce n’est pas un écran au rabais, ce qui est plaisant pour une tablette de milieu de gamme.
logiciel
7
Acer, fidèle à ses habitudes, a retouché la version Stock d’Android pour ajouter quelques fonctionnalités pratiques ici et là. Mais on comprend mal pourquoi Acer s’obstine à vouloir placer ses applications faites maison qui font doublon avec celles de Google.
performances
6
Si le petit processeur de MediaTek assure le service minimum, il tient difficilement la comparaison avec les puces d’Intel sur des tablettes vendues au même prix. C’est bien, mais il existe bien mieux à moins cher.
autonomie
5
L'autonomie de la tablette est décevante. La faute à une batterie un peu légère et à un anti-virus gourmand qu'il est impossible de désinstaller.
Note finale 7/10
L’Iconia Tablet 10 de Acer une bonne tablette de 10 pouces de milieu de gamme. Ce n’est certes peut-être pas le meilleur rapport qualité-prix de cette fin d’année, mais il faut bien admettre que l’appareil est très bien équilibré en termes de composants. Cette tablette dispose d’un écran de 10 pouces très honnête, d’un design un peu banal, de bonnes finitions, mais elle pêche beaucoup au niveau de la puissance. De fait, c’est une tablette conçue avant tout pour un usage multimédia et non pour du jeu. Son processeur est hélas bien trop modeste pour faire tourner des applications gourmandes en 3D.

À 250 euros environ l’Iconia Tab 10 est finalement une alternative plus qu’acceptable aux produits de Samsung, qui est son principal concurrent avec la Galaxy Tab 4. La tablette d'Acer dispose d'un écran plus fin, mais d'un processeur moins puissant. Avec une autonomie un peu plus poussée, on l’aurait très franchement conseillée. Mais en l’état, on se contentera d'affirmer que c’est « simplement » une bonne tablette. C'est déjà pas mal.
  • Points positifs
    • Un bel écran
    • Android KitKat en version Stock ou presque
    • Une bonne tablette pour un usage multimédia
    • Connectique satisfaisante
  • Points négatifs
    • Des performances en demi-teinte
    • Des haut-parleurs mal placés
    • Autonomie un peu limitée