Introduction

Review of: Lenovo Moto G5
Testé par:
Ulrich Rozier
Price:
200

Reviewed by:
Rating:
4
On 16 mars 2017
Last modified:17 mars 2017

Summary:

Que penser de ce Moto G5 ? Lenovo marque des points. Premièrement, avec ce design efficace qui s’offre le luxe d’avoir une batterie amovible en 2017 avec une coque arrière en aluminium. Deuxièmement, Android 7.0 Nougat est dans sa plus pure forme, avec quelques fonctions logicielles bienvenues.

On relève deux points négatifs tout de même avec un appareil photo à la qualité trop moyenne et l'absence d'un port USB Type-C au profit du micro-USB. En 2017, c'est bien dommage.

Le Moto G5 conserve tout ce qui a fait le succès de la gamme Moto G, et apporte un nouveau design avec de nouvelles fonctionnalités qui devraient être suffisantes pour maintenir la gamme Moto G au sommet de ce segment de produits.
Il ne nous reste plus qu’à tester le Moto G5 Plus, 80 euros plus onéreux, qui a des arguments intéressants : un meilleur capteur photo à l’arrière, plus de puissance et un écran de meilleure qualité.

Lenovo revient avec une gamme que l’on a souvent recommandé : le Moto G5. Nous avons testé la version de base, 199 euros pour le lancement, un smartphone Android qui a le potentiel de s’installer sur le segment très concurrentiel du milieu de gamme. Nous l’avons testé, voici notre avis.

Lenovo Moto G5

Le Lenovo Moto G5 — et la version Moto G5 Plus — débarque dans un segment très concurrentiel que l’on appelle le milieu de gamme. Des appareils entre 200 et 400 euros, avec des caractéristiques qui tiennent largement la route. Il y a du monde sur ce segment, en réalité, tout le monde : Sony, LG, Samsung, Honor, Huawei, ZTE… et Lenovo, qui nous intéresse aujourd’hui. La gamme Moto G revient avec une cinquième génération, un nouveau design et quelques surprises.

Fiche technique

Comme vous pouvez le voir, le Lenovo Moto G5 possède un Snapdragon 430 avec un écran de 5 pouces (IPS LCD) en définition Full HD.

Modèle Lenovo Moto G5
Version de l'OS Android 7.0 Nougat
Interface Android Stock
Taille d'écran 5 pouces
Définition 1920 x 1080 pixels
Densité de pixels 441 ppp
SoC Snapdragon 430 à 1,4GHz
Processeur (CPU) Cortex-A53
Puce Graphique (GPU) Adreno 505
Mémoire vive (RAM) 2 Go
Mémoire interne (flash) 16 Go, 32 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 13 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi 802.11 a/b/g/n
Bluetooth 4.2 + A2DP + LE
Réseaux 850 MHz, 900 MHz, 1900 MHz, GPRS, EDGE, GSM850, GSM900, GSM1900, LTE, 4G, GSM, 4G LTE, 2100 MHz
Bandes supportées 850 MHz, 900 MHz, 1900 MHz, 2100 MHz, 1700 MHz, EDGE, GPRS, GSM, LTE, CDMA
SIM 2x nano SIM
NFC Non
Ports (entrées/sorties) microUSB
Géolocalisation Oui
Batterie 2800 mAh
Dimensions 144,3 x 73 x 9,5 mm
Poids 145 grammes
Couleurs Or, Lunar Grey
Prix 213 euros
Fiche produit

Contenu de la boite

Nous avons déballé le Lenovo Moto G5 en direct sur Facebook, vous pouvez trouver la vidéo à cette adresse. La boîte du Moto G5 contient des instructions simples, un chargeur microUSB, un câble microUSB ainsi qu’un kit mains libres. Concernant ce kit mains libres, il est de qualité très moyenne, c’est dommage que Lenovo ne fournisse pas des accessoires de meilleure qualité.

Un design convaincant

Plastique ou pas ? Voilà une question que l’on se pose une fois que l’on met la main sur le Moto G5. Lenovo annonce de l’aluminium, j’ai plus l’impression d’avoir un plastique de qualité en main. La meilleure façon de vérifier si une coque est vraiment composée de pièces métalliques est de refroidir le smartphone pour voir quelles sont les parties les plus froides. Vous pouvez aussi réaliser le test de grattage avec l’ongle. C’est simple et efficace quand on a l’habitude. Il semblerait que l’arrière de la Moto G5 est bien en métal, mais les côtés sont en plastique avec une finition métallique convaincante.

Lenovo Moto G5

Avec ses dimensions correctes et son écran de (seulement) 5 pouces, le Moto G5 possède une bonne prise en main. Les boutons sont situés sur sa tranche droite, la gestion du volume et le bouton de déverrouillage. Lenovo a eu raison de diminuer les dimensions de son appareil pour rendre la prise en main plus agréable. Pour rappel, le Moto G4 intégrait un écran de 5,5 pouces.

Lenovo Moto G5

Malgré l’aluminium à l’arrière, la coque est amovible et donne accès à la batterie, amovible également, ainsi qu’un deux slots : double nanoSIM, et microSD. C’est fort appréciable d’avoir un produit bien fini avec une coque amovible, c’est devenu très rare.

Lenovo Moto G5

Le ressenti visuel est positif : le smartphone possède un design unique qui nous rappelle le Moto Z, le vaisseau amiral de Lenovo. Une coque bicolore qui met en avant le capteur arrière dans une cerclage en verre. L’effet est réussi, d’autant plus que le capteur n’est pas proéminent.

Lenovo Moto G5

Malheureusement, la face avant du smartphone n’a pas vraiment changé.  Le Moto G5 possède de larges bordures tout autour de l’écran, et le biseautage en plastique finition métallique nous renvoie à l’époque du Galaxy S3. Bref, Lenovo n’a pas pris de risque : le design de la face avant est quelconque. On apprécie, heureusement, l’intégration du bouton principal qui fait office de capteur d’empreintes digitales. Vous verrez un peu plus bas qu’il peut se transformer en trackpad.

Lenovo Moto G5

Dans notre prise en main, nous évoquions le fait que le Moto G5 était résistant à l’eau : en réalité, nous avons trouvé peu d’informations à ce propos. Officiellement, le Moto G5 résiste à quelques gouttes d’eau. Ne comptez pas le prendre dans le bain avec vous, par contre il pourra survivre à la pluie.

Lenovo Moto G5

Enfin, du côté de la connectique Lenovo conserve le microUSB, bien que l’USB Type-C est désormais la norme en 2017. Notons tout de même que son principal concurrent, le Honor 6X, utilise lui aussi une connectique microUSB. Enfin, il est utile de préciser que le port jack (3,5 mm) est de la partie, sur le dessus de l’appareil.

Lenovo Moto G5

 

Un écran réussi

Le Moto G5 dispose d’un écran de 5 pouces et une définition Full HD, il s’agit de la technologie IPS LCD. Un écran bien plus petit que le Moto G4 qui affichait 5,5 pouces.


 La qualité d’affichage est bien réussie et a enregistré de bons résultats quand nous avons soumis l’écran au test de notre sonde. Avec une luminosité maximale de 445 cd/m², il convient aux usages les plus fréquents et, dans la plupart des cas, vous n’aurez pas à plisser les yeux pour voir ce qui y est affiché. 

Par ailleurs, le contraste est très correct en atteignant 1 132 :1 quand la température des couleurs tourne aux alentours de 7 250°K. Autrement dit, l’écran est très légèrement bleuté, mais rien s’approche considérablement du seuil des 7 000 degrés vers lequel il faut tendre — même si la perfection ultime est à 6 500°K. Il est possible de choisir entre deux modes d’affichages « Couleurs éclatantes » ou « Couleurs normales », mais la différence n’est pas très flagrante. 

Logiciel

C’est du tout bon. Android 7.0 Nougat, dernière version majeure d’Android, dans une version très similaire à ce que propose les Google Pixel. Multi fenêtres, Launcher, Google Assistant, peu de choses séparent les Pixel des Moto G5.

Interface du Lenovo Moto G5

Interface du Lenovo Moto G5

Lenovo a su sauvegarder ce qui faisait la réussite des produits Motorola : une interface très proche de l’interface Stock (ou Vanille d’Android). Concrètement, vous profiterez donc d’une expérience comme Google l’a imaginé, Lenovo a seulement rajouté quelques tweaks. Ces modifications sont très peu nombreuses et plutôt utiles.

Interface du Lenovo Moto G5

Interface du Lenovo Moto G5

Les ajouts se trouvent dans l’application Moto : dans « Gestes », par exemple, vous trouverez « Navigation à un doigt ». Cette fonctionnalité transforme le capteur d’empreintes digitales en trackpad et permet ainsi d’économiser de la place dans l’interface. Double tap, slide vers la gauche, slide vers la droite, vous vous habituerez vite à ces gestes simples. Dommage que Lenovo n’ait pas activé cette fonction par défaut.

Vous trouverez ensuite quelques fonctions plus ou moins pratiques :

  • Trancher pour éclairer : pour allumer le flash LED d’un geste ;
  • Secouer pour capture rapide : deux petits coups de poignet sec pour ouvrir l’application Photographie ;
  • Balayer pour réduire l’écran : d’un geste du doigt vous pouvez minimiser la taille de l’interface pour accéder à un menu d’une main ;
  • Lever pour couper la sonnerie : vous pouvez rapidement stopper la sonnerie du smartphone ;
  • Retourner pour ne pas déranger : pour éviter que le téléphone ne sonne, retournez-le.

Interface du Lenovo Moto G5

Il y a également des fonctions liées à l’écran de veille : vous pouvez faire afficher quelques informations, dont des notifications, lorsque l’écran est en veille : c’est particulièrement utile si vous voulez consulter deux ou trois notifications, ou l’heure, sans avoir à déverrouiller votre smartphone. Même si le Moto G5 n’intègre pas un écran AMOLED, il utilise de l’IPS LCD, cette fonction permet d’éviter de sortir de veille votre smartphone pour consulter rapidement du contenu. Notez qu’elle est activée de base.

La Radio FM fonctionne (même sans le kit mains libres branché)

Contrairement à certaines marques, Lenovo n’intègre aucun crapware — des logiciels inutiles, pour rester poli — et autre application de partenaires. Vous n’aurez pas de jeux Gameloft qui remplissent inutilement la mémoire ni d’app comme TripAdvisor préinstallé. Malheureusement, moins de 9,5 Go sur les 16 Go sont accessibles pour l’installation d’apps et le stockage de contenu. Il faudra donc utiliser une carte microSD pour stocker les applications lourdes, ainsi que vos photographies et autres films capturés avec votre appareil.

Interface du Lenovo Moto G5

 

Performances : l’essentiel est assuré

Le Lenovo Moto G5 fonctionne avec un Snapdragon 430 couplé à 2 Go de RAM. Les performances sont ainsi relativement correctes et suffisent largement à exécuter les tâches les plus simples. Néanmoins, elles ne sont pas exemplaires non plus et les limites de cette configuration se font ressentir sur des jeux gourmands. 

Sur les benchmarks, on peut voir que les Kirin 655 des Huawei P8 Lite 2017 et Honor 6X sont, dans l’ensemble, meilleurs, mais ils ne ridiculisent pas le Moto G5. Par ailleurs, ce dernier distance largement le Samsung Galaxy J5 (2016) qui se positionne pourtant sur un segment tarifaire similaire. Les résultats sur GFXBench sont les plus frappants tant la différence est marquée. 

 Lenovo Moto G5Huawei P8 Lite 2017Honor 6XSamsung Galaxy J5 (2016)
SoCSnapdragon 430Kirin 655Kirin 655Snapdragon 410
AnTuTu44 697 points56 890 points 56 740 points27 335 points
PCMark4 659 points4 379 points 4 998 points4 109 points
3DMark Ice Storm Unlimited General9 398 points 11 405 points 11 896 points4 433 points
3DMark Ice Storm Unlimited Graphics9 589 points10 907 points 11 483 points3 864 points
3DMark Ice Storm Unlimited Physics8 786 points13 575 points13 612 points9 140 points
GFXBench (Manhattan offscreen / onscreen)7,1 / 7 FPS7,8 / 8,5 FPS7,8 / 8,4 FPS1,8 / 3,8 FPS
GFXBench (T-Rex offscreen / onscreen)16 / 16 FPS18 / 19 FPS19 / 19 FPS5,2 / 9,3 FPS

 

Des photos macro au top

Le Moto G5 intègre une caméra arrière de 13 mégapixels avec une optique f/2.0, Lenovo n’a pas pris la décision de passer au double capteur comme d’autres constructeurs tels que Honor.   Sur ce modèle, c’est une des rares déceptions : il s’agit, à priori, du même capteur que le Moto G4, avec un autofocus par détection de phase.

HDR obligatoire sur ce type de photographie

Taille réelle (100 %)

Le résultat n’est pas catastrophique, loin de là. Dès lors que les bonnes conditions sont réunies, ce capteur photo se comporte bien : il reproduit correctement les détails, se débrouille incroyablement bien en macro, et malgré l’absence de stabilisateur optique, les photos sont très rarement ratées.

Macro

Taille réelle (100 %)

En faible luminosité, ça se corse. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le résultat est mitigé : le grain est bien présent, et il perd des informations de couleurs sur certaines parties de la photographie.

Faible luminosité du métro

Taille réelle (100 %) : les couleurs sont absentes sur certaines parties

J’ai également trouvé que la mise au point était capricieuse dans certains cas, comme la photographie ci-dessous. Impossible de réaliser une mise au point réussie.

Prise classique en mode automatique

Taille réelle (100 %)

Un peu de latence se fait ressentir lors du déclenchement : on perçoit bien les limites du Snapdragon 430. Vous pouvez désactiver le flash LED et le HDR si vous voulez diminuer le traitement nécessaire lors du déclenchement.

Il filme en Full HD à 60 images par seconde, et peut même filmer en slow-motion en HD à 120 images par seconde. Rien à signaler du côté de la vidéo, toujours un souci en faible luminosité, pour le reste : il se débrouille bien.

Globalement, ce capteur photo reste correct, mais ce n’est pas le point de fort de cet appareil. Sur la version du Moto G5 Plus, la donne sera différente : il s’agit du capteur qui équipe le Galaxy S7,  12 mégapixels avec une optique f/1.7. La différence se ressentira, à coup sûr.
Enfin, le capteur avant permet de réaliser des selfies corrects, mais ce n’est pas le point de fort du G5. 5 mégapixels, avec un angle suffisamment grand pour réaliser des groufies (je prends des risques, Huawei a déposé ce nom).

Une autonomie décevante

La batterie du Lenovo Moto G5 a une capacité très modeste de 2 800 mAh. C’est suffisant pour tenir une journée, mais pensez tout de même à le recharger tous les soirs pour être sûr d’éviter la mauvaise de vous retrouver avec un smartphone éteint le lendemain matin — et la panne de réveil que cela engendre si vous comptez sur votre smartphone pour vous tirer du lit. 

Nous avon soumis le téléphone à notre petit exercice d’autonomie. Celui-ci consiste à lancer une vidéo YouTube pendant une heure après avoir réglé la luminosité de l’écran à 200 cd/m². En perdant 14 % de sa batterie pendant cette épreuve, le Lenovo Moto G5 n’impressionne pas. Il n’est pas vraiment mauvais sur ce plan-là, mais il est frustrant pour un téléphone sorti en 2017. 

Autonomie du Lenovo Moto G5
  • Lenovo Moto G5 : 86
  • Huawei P8 Lite 2017 : 90
  • Honor 6X : 86

Notons toutefois que le smartphone est compatible avec la recharge rapide Turbo Power. Lenovo promet 6 heures d’autonomie en laissant l’appareil branché 15 minutes. Dans les faits, j’ai pu récupérer 50 % de la batterie en un peu moins de 30 minutes. 

Quelles différences avec le Moto G5 Plus ?

Nous avons testé le Moto G5 dans sa version de base, nous aurons l’opportunité de tester le G5 Plus d’ici les prochaines semaines. La différence entre les deux modèles reste importante puisque 80 euros les séparent, et ce montant s’explique facilement. Premièrement, le Moto G5 Plus intègre un écran plus grand (5,2 pouces contre 5 pouces) et de meilleure qualité (toujours de l’IPS LCD, mais avec de meilleures performances). Le capteur photo à l’arrière n’a également rien à voir : le Moto G5 profite d’un bien meilleur capteur. Certes, sa définition est moins grande, mais il dispose d’une meilleure optique. Et comme on le disait plus haut, il s’agit du même capteur que celui du Galaxy S7.

La différence est également à l’intérieur : le Snapdragon 625 propose au moins 15 à 20 % de performances supplémentaires par rapport au Snapdragon 430. Même si cela ne se ressent pas au quotidien, vous aurez vite fait de vous en apercevoir lors de tâches lourdes (jeux, par exemple) mais aussi lorsque vous userez de la fonction multitâche. Sans oublier, la capacité de la batterie qui est supérieure sur le G5 Plus, ainsi que la quantité de mémoire de stockage interne. Bref, les 80 euros de différence semblent vraiment justifiés pour le coup.

Quelles alternatives ?

Face à ce Moto G5, trois alternatives crédibles existent : le Honor 6X, avec son double capteur photo, le Huawei P8 Lite (2017) et le Samsung Galaxy A3 (2017). Notez tout de même que le Galaxy A3 (2017) est vendu plus cher que les autres, vous pouvez également vous diriger vers la version 2016 qui est encore en vente.

Vous pouvez également profiter des ristournes sur les appareils de 2016, comme les anciens modèles de Samsung, Honor, Sony ou encore LG. Enfin, l’option Xiaomi est envisageable pour les plus téméraires, mais lisez notre guide d’achat avec nos conseils avant de vous lancer dans cette aventure.

Notre avis

Verdict Lenovo Moto G5

design
8
Dans l'ensemble, le design du Moto G5 est réussi, grâce à une coque mêlant habilement le métal et le plastique et une prise en main très confortable. Petit regret en ce qui concerne la face avant qui manque trop d'originalité.
écran
9
L'écran de 5 pouces du Lenovo Moto G5 est bien réussi. Si un petit écran vous convient, alors vous n'aurez aucun mal avec celui-ci puisque la qualité d'affichage est bien maitrisée. En toute situation, il est toujours très confortable à consulter.
logiciel
8
Les interfaces constructeurs vous gavent ? Alors le Lenovo Moto G5 est pour vous. Tournant sous Nougat 7.0, le téléphone propose une expérience Android ultra pure, débarrassée de quelconque fioriture inutile et encombrante. On regrette tout de même l'espace de stockage trop limité.
caméra
7
Pour les macros, le capteur photo s'en sort très bien et en conditions normales avec une bonne restitution des détails. On note malgré tout un comportement étrange de la mise au point qui a bien du mal à se faire dans certaines conditions ainsi qu'une trop grande perte de données sur les images prises en faible luminosité.
performances
8
Pour un smartphone à 200 euros, le Lenovo Moto G5 s'en sort très honorablement en termes de performances. Sa copie est satisfaisante et tient parfaitement tête à la concurrence. Ne le poussez pas trop dans ses retranchements, au risque de souffrir de quelques ralentissements. Mais globalement, le Snapdragon 430 fait le job.
Note finale 8/10
Que penser de ce Moto G5 ? Lenovo marque des points. Premièrement, avec ce design efficace qui s’offre le luxe d’avoir une batterie amovible en 2017 avec une coque arrière en aluminium. Deuxièmement, Android 7.0 Nougat est dans sa plus pure forme, avec quelques fonctions logicielles bienvenues.

On relève deux points négatifs tout de même avec un appareil photo à la qualité trop moyenne et l'absence d'un port USB Type-C au profit du micro-USB. En 2017, c'est bien dommage.

Le Moto G5 conserve tout ce qui a fait le succès de la gamme Moto G, et apporte un nouveau design avec de nouvelles fonctionnalités qui devraient être suffisantes pour maintenir la gamme Moto G au sommet de ce segment de produits.
Il ne nous reste plus qu’à tester le Moto G5 Plus, 80 euros plus onéreux, qui a des arguments intéressants : un meilleur capteur photo à l’arrière, plus de puissance et un écran de meilleure qualité.
  • Points positifs
    • Format et design avec coque arrière amovible
    • Android 7.0 Nougat dans une version épurée et efficace
    • Capteur biométrique faisant office de trackpad
  • Points négatifs
    • Photographies en basse luminosité
    • Peu de stockage disponible, moins de 10 Go
    • microUSB en 2017