Facebook Messenger est l’une des applications de discussion instantanée les plus utilisées au monde. Elle se décline en version jeunesse désormais avec le lancement de Messenger Kids, dédié aux enfants mais contrôlé intégralement par les parents.

Facebook Messenger Kids

Toutes les marques ont désormais compris la valeur de la fidélité de leurs clients. C’est pourquoi on les retrouve toujours plus présentes sur les réseaux sociaux, et investissant toujours plus dans leur communication.

Le monde étant désormais rythmé par les applications, pas étonnant que Facebook en fasse partie. Messenger est déjà l’un des services de discussion instantanée les plus populaires, mais cherche constamment à recruter de nouveaux utilisateurs.

Facebook lance Messenger Kids

Désormais, il irait presque vous chercher au berceau. Le service vient en effet de lancer, aux États-Unis et uniquement sur iOS pour le moment, Messenger Kids.

Il s’agit d’une variante de l’application Messenger de base, permettant de créer un profil de discussion à l’un de vos chérubins. L’application demande la connexion d’un compte parent avant de créer un compte pour l’enfant, sans pour autant créer un profil Facebook classique à cette occasion.

Par la suite, l’enfant a accès à la plupart des outils classiques de Messenger, notamment les filtres photo et les jeux, adaptés à leur bas-âge. A cette occasion, l’application n’intègre pas de publicité ni d’achats in app, et les parents peuvent exercer un contrôle approfondi de son utilisation.

Messenger Kids Intro

Publiée par Facebook sur Jeudi 30 novembre 2017

Protection de l’enfance ou cynisme ?

L’absence de publicité et d’achats in app permettra aux parents de ne pas s’inquiéter de l’utilisation du service par leurs enfants. Son but avoué est de leur permettre d’appeler facilement les parents et grands-parents pour prendre des nouvelles.

Messenger Kids Demo

Publiée par Facebook sur Mercredi 29 novembre 2017

On ne peut toutefois pas s’empêcher d’accueillir cette nouvelle application avec un brin de cynisme. Entre 6 et 12 ans, le public ciblé par Messenger Kids, il semble peu nécessaire — voire contre-indiqué — pour un enfant d’être présent sur le réseau.

L’opération semble plus être une manière pour Facebook d’intégrer ses services dans les habitudes de consommation dès la plus jeune enfance. Ce garantissant une conversation rapide à ses outils lorsque les enfants grandiront.

À lire sur FrAndroid : Facebook, Twitter, Snapchat : le trop plein de nouvelles fonctionnalités ?

Depuis que Facebook a séparé messenger de son application principale il est possible de l’utiliser sans disposer de compte chez ce réseau...

3 raisons de télécharger cette application

  • Contactez tous les membres de Facebook
  • Échangez photos, vidéos et fichiers
  • Jouez à des jeux entre amis