Molotov a beau être un service innovant et particulièrement agréable à utiliser, sa concurrence n’a jamais été appréciée des acteurs du marché. Le service n’a pas réalisé de levée de fond, et pourrait devoir céder face aux acteurs en présence.

Mise à jour du 28 janvier 2019 :

Molotov s’est fendu d’une nouvelle déclaration pour indiquer que la plateforme se portait très bien et promettre des nouveautés très bientôt.


À sa sortie en 2016, Molotov s’est lancé dans une honorable mission : permettre à nos chaînes de télévision historiques de rentrer dans l’ère du numérique, grâce à une application particulièrement bien conçue.

La mission a été remplie et la formule toujours améliorée. Mais Molotov n’avait pas forcément prévu la résistance des acteurs du marché, particulièrement les chaînes privées TF1 et M6 qui ne lui ont pas facilité la tâche.

Molotov n’est pas en forme

Comme le dévoile le journal Les Echos, Molotov n’est pas dans une situation facile début 2019. Si l’entreprise avait annoncé prévoir une levée de fonds pour une expansion à l’international, celle-ci n’a toujours pas été faite.

Aujourd’hui, l’entreprise devrait être obligée de céder le contrôle de sa start-up aux autres acteurs du marché. Deux options seraient envisagées en interne. La première est celle d’un rapprochement avec France Télévisions, bien documenté jusque là.

Le but final serait que le service public acquiert la technologie de la plateforme Molotov pour créer son propre service, mettant fin à l’entreprise privée. Mais les négociations se seraient achevées sans conclusion.

Changement de direction

La seconde option est celle d’acteurs comme Orange, Altice ou encore Canal+. Ces entreprises verraient la plateforme Molotov comme un moyen de se déployer à l’international rapidement. Toutefois, celle-ci a été démentie par Jean-David Blanc, directeur général et cofondateur de Molotov, qui a déclaré :

« Nous démentons catégoriquement toute opération d’achat et nous annoncerons prochainement un investisseur majeur dans Molotov ».

Pour le moment donc, rien n’est joué. Mais l’avenir de Molotov en tant que service semble plus qu’incertain, et la plateforme devrait connaître des changements majeurs de direction dans les prochains mois.